Les mystères de Fleat House, Lucinda Riley

003

Quatrième de couverture :

Au sein du prestigieux internat privé de St. Stephen, au coeur de l’idyllique campagne du Norfolk, se trouve l’austère dortoir de Fleat House, vieille bâtisse victorienne en cruel manque d’entretien.

Lorsqu’un élève y est retrouvé mort dans sa chambre, le directeur s’empresse de conclure à un tragique accident. Mais l’enquêtrice londonienne Jazz Hunter, sollicitée pour l’enquête, n’est pas de cet avis. En tentant de pénétrer le microcosme fermé que constitue le pensionnat, elle se rend vite compte que la victime, Charlie Cavendish, était un jeune homme arrogant qui avait beaucoup d’ennemis…

Alors que les mystères et les mensonges se multiplient à Fleat House, Jazz se retrouve plongée dans un monde fait de jeux de pouvoir, de dépendances émotionnelles et d’affaires inachevées. Bientôt, ce sont des secrets vieux de plus de trente ans qui refont surface, bien plus sombres que ce qu’elle aurait pu imaginer…

Avec un sens du suspense impeccable, Lucinda Riley nous embarque dans un thriller captivant au rythme effréné, aux côtés d’une héroïne mémorable.

L’avis de Laure :

C’est difficile de lire Lucinda Riley maintenant qu’elle n’est plus là. Pourtant, avec ce polar qu’elle a écrit en 2006, elle prouve une fois de plus son talent, sa capacité à livrer des histoires si variées. Et j’aurais adoré la voir alterner roman plein de secrets et roman plus polar. Parce qu’elle sait si bien le faire !

Les secrets de Fleat House est très bon, elle réussit une nouvelle fois à amener une grande galerie de personnages sans que l’on s’y perde, introduisant chacun tour à tour, dessinant sa personnalité et nous dévoilant sa vie. Peu à peu, on plonge dans une enquête dont on se doute très vite qu’elle prend sa source bien plus loin qu’on ne pourrait le croire au premier abord. J’ai aimé découvrir très vite que les personnes tuées à Fleat House sont loin d’être irréprochables. Il y a cette notion de bien et de mal dans ce roman qui est fort plaisante. Lucinda évoque un thème fort : celui du harcèlement scolaire et de ses conséquences. Et ici, cela peut aller jusqu’au crime.

Mais qui aurait intérêt alors à tuer ? Pourquoi ? Et surtout quel lien y a-t-il entre les différents personnages retrouvés morts ? Je n’aurais jamais vu venir le dénouement final même si certaines grandes lignes m’ont vite semblé évidentes.

J’aurais aimé retrouver l’enquêtrice Jazz dans d’autres aventures, ce roman laissant vraiment à penser qu’une série pourrait suivre. C’est un personnage totalement abouti, elle traine ses casseroles, avait été prête à arrêter totalement son métier mais elle a ça dans le sang et elle nous prouve avec cette enquête à quel point elle est déterminée à découvrir la vérité, laissant de côté les évidences qu’on tisse sur sa route. C’est donc avec regret que je sais que nous ne retrouverons pas Jazz, le talent de Lucinda nous manquera.

Ma notation :

Ludinda Riley sait aussi bien me conquérir avec ce polar bien ficelé qu’avec ses habituels romans, quel talent !

Merci aux éditions Charleston pour cette lecture

Un commentaire sur « Les mystères de Fleat House, Lucinda Riley »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s