Archives du mot-clé Couple

Pourquoi nous ?, Astrid Veillon

Ebook pour IG (20)

Quatrième de couverture :

Un lumineux roman d’amour, de tolérance et de résilience sur la fragilité de la vie et l’importance de vivre à fond le moment présent.

Charly, navigateur épris d’aventure et de liberté, et Lucy, célèbre comédienne, ont tout pour être heureux. Chacun a trouvé en l’autre son double et s’autorise enfin à vivre pleinement. Jusqu’au jour où un drame vient briser la bulle de bonheur qu’ils ont construite autour de leur petit Léo…

Une relation mère-fils bouleversante et un lumineux roman d’amour, de tolérance et de résilience sur la fragilité de l’existence et l’importance de vivre le moment présent.

Quand le plus beau des cadeaux à faire à un enfant est de lui apprendre à aimer la vie envers et contre tout…

L’avis de Laure :

Ce roman est celui d’une rencontre, tout débute ainsi, lorsque Charly rencontre Lucy. Rien de prémédité, ni pour l’un, ni pour l’autre. Mais très vite cela devient l’histoire de toute une vie.

Une histoire qu’ils nous content chacun à leur tour. Une histoire dans laquelle très vite j’ai senti une tension. Je me suis dit « il va se passer quelque chose » et j’imaginais bien que ce quelque chose ne serait pas du genre joyeux. Alors, dans les pages qui ont suivi j’ai guetté. J’ai lu ce couple qui avance dans sa vie, les jolis événements qu’ils vont vivre les uns après les autres mais je n’ai pas pu savourer complètement tant j’attendais LE moment. Celui par lequel tout allait basculer.

C’est dommage car j’étais tellement en quête du petit truc qui allait faire boule de neige que je ne me suis pas laissée porter par les moments joyeux. Par cet homme généreux est confiant qu’est Charly, qui donne si facilement et qui avance sûr de lui. Par cette femme toujours dans le doute, qui allait devenir mère avec en elle la conviction de ne pas savoir faire, cette femme qui aura toujours besoin qu’on la rassure pour pouvoir savourer les instants de la vie et qui y parviendra peu à peu.

Et puis, évidemment, je l’avais tant vu venir… cet événement est arrivé. Je ne savais pas ce qu’il serait. Je ne l’imaginais pas si dur et inéluctable. J’ai été surprise alors par la suite du récit, la force permanente que les personnages vont devoir puiser en eux et dans leur amour. L’organisation qui se fait peu à peu de quelque chose que personne ne voudrait avoir à vivre. C’est dur de lire cela, je me disais alors tellement « je ne voudrais pas avoir à faire cela » qu’on se demande comment nos personnages y parviennent, comment ne pas être juste anéanti et incapable d’avancer ? Et pourtant, ils le feront.

Je ne vous en dis pas beaucoup car il est hors de question de spoiler ce sujet qui vient abattre le couple. Ce serait gâcher la lecture de ce roman que de savoir à l’avance ce qu’il va se passer.

Ma notation :

Un roman dans lequel je n’ai pas su me laisser emporter tant j’étais en attente du moment qui allait renverser le récit. Dommage.

(roman lu en partenariat avec Netgalley)

Mes montagnes russes, Charlotte Léman

Quatrième de couverture :

 » Et si une rencontre pouvait suffire à bouleverser une vie ?  »
Entre un job sympa, un petit appartement douillet, un amoureux attentionné et des amis avec qui refaire le monde autour d’un verre, Sasha a tout pour être heureuse à Lyon.
C’est en tout cas ce qu’elle pensait jusqu’à ce que le destin ne la ramène dans la maison de son enfance et qu’une lettre dans le grenier de sa grand-mère ne vienne chambouler ses certitudes.
Une découverte qui va l’entraîner en Russie, la terre de ses ancêtres. Là-bas, loin de tous ses repères, Sasha va faire des rencontres qui changeront sa vie à tout jamais.

L’avis d’Audrey :

Je crois qu’en commençant un roman de Charlotte Léman, dès les premières lignes, c’est la promesse d’un moment de lecture divertissant, plein d’humour, réaliste et tendre à la fois. J’ai beaucoup d’admiration pour la manière qu’elle a de nous conter ses histoires à chaque fois. Tout en simplicité, ses personnages pourraient être vous, votre amie, votre sœur ou moi-même. C’est criant de sincérité et de vérité, et j’aime cela chez elle.

Sacha se rend à contre cœur dans la maison de sa grand-mère qui va être vendue. En famille, ils doivent la vider de son contenu, de ses souvenirs surtout. C’est dans le grenier qu’elle va tomber sur une lettre lui apprenant l’histoire d’amour de sa grand-mère avec un autre homme que son grand-père. Malgré ce que l’histoire familiale laissait penser, Sasha a toujours de la famille en Russie : des gens qu’elle ne connait pas, et qui ne savent rien d’elle. Cette révélation la hante, et elle décide de se rendre en Russie pour remontrer les traces de son ancêtre. Tant pis si elle laisse sur place Lucas, un petit ami avec qui elle a du mal à s’engager.

On débarque avec elle dans le froid de St Pétersbourg. On se laisse surprendre par la bise froide mais si vivifiante. Et on sourit pour elle quand elle rencontre Alexei, dans un centre d’archives. On sait que cette rencontre va peut-être tout changer. En tout cas ce qui est sûr c’est que son voyage sur les terres slaves va pas mal remettre en question son quotidien.

J’ai adoré passer un petit temps de lecture avec Sasha. Comme une bonne amie, on suit ses aventures, on a envie de la conseiller et de la conforter dans ses choix, malgré les doutes qui peuvent l’assaillir. Le fait de placer une partie de l’intrigue au cœur de la Russie rend le récit terriblement dépaysant.

J’ai juste un problème avec l’auteure : il ne me reste plus qu’un seul de ses romans à découvrir et j’aurais tout lu d’elle. Vite un suivant !!!

Ma notation:

Un roman parfait pour se changer les idées et s’évader. A lire d’une traite, comme un verre de vodka que l’on boit cul sec.

L’inconnue du lac, Kimberly Belle

J9Qzp60%T56alIsi5TF8jw

Quatrième de couverture :

Se méfier de l’eau qui dort…
À Lake Crosby, Caroline du Nord, tout le monde se connaît. Un lac, quatre pâtés de maisons, et quelques disparitions inexpliquées. Dans le voisinage, les rumeurs vont bon train sur le récent mariage de Charlotte, jeune femme sans le sou, et Paul, riche veuf qui tient sa fortune de sa défunte épouse. Mais les heureux mariés vivent leur idylle sans se soucier des mauvaises langues. Leur petite vie tranquille bascule le jour où le cadavre d’une femme est retrouvé dans le lac, à l’endroit précis où s’était noyée la défunte épouse de Paul. Cette femme, Charlie le sait, n’est pas une inconnue, alors pourquoi son mari prétend-il le contraire ? Quels sombres secrets cache cet homme qu’elle croyait connaître ?

L’avis d’Audrey :

Charlotte semble avoir pris une revanche sur son passé. Après une enfance difficile, dans la pauvreté, avec un mère instable et droguée, elle est mariée à Paul, un homme aimant et protecteur. La différence d’âge entre eux a pas mal fait jaser autour d’eux, mais pas autant que le fait que la première épouse de Paul, a été retrouvée morte quelques années plus tôt dans le lac proche de la maison.

Alors que la jeune femme venait d’apprendre à Paul sa grossesse, Charlotte trouve un corps sous le ponton près de la maison. Une femme s’est noyé dans le lac, au même endroit que la première femme de Paul. Une répétition qui semble évidemment suspecte. Qui était cette femme ? Que venait-elle faire en ville et pourquoi Paul affirme qu’il ne la connait pas alors que Charlotte les a aperçus ensemble ?

Un thriller psychologique, presque un huis clos entre époux et famille. L’ambiance devient vite pesante et douteuse. On en vient à s’interroger sur chaque personnage. Chet le frère de Charlotte, les amis de Paul…

Quelques chapitres sous forme de flashback dans le passé, permettent d’avancer dans l’intrigue et de saisir ce qui nous a amené à ces drames. On comprend que Charlotte pourrait bien être en danger. Gare à elle, de ne pas être la troisième femme à se retrouver dans le lac.

Ma notation:

Même si j’y ai trouvé quelques longueurs qui ont un peu cassé mon rythme de lecture, j’ai apprécié ce thriller.

Plus fort qu’elle, Jacques Expert

xVAHddG0RwGeEppMQYGqTQ

Quatrième de couverture :

Cette nuit-là, dans la banlieue chic de Bordeaux, Cécile, 44 ans, est réveillée par une voix familière : « Debout, il faut qu’on parle. » Quelques instants après, elle est précipitée dans l’escalier de marbre de sa maison et tuée sur le coup.

Aux origines du meurtre, la police le comprend très vite, il y a la liaison passionnée entre le mari de Cécile et son assistante, Raphaëlle. Liaison pour laquelle Raphaëlle a tout quitté, y compris ses enfants, métamorphosée par cet amour plus fort qu’elle. Qui a tué Cécile ? Le mari, la maîtresse ? Les deux ensemble ?

L’avis d’Audrey :

Ce roman c’est l’histoire banale d’un homme, Patrick, marié et père de deux enfants, qui a besoin de tester ses charmes auprès d’autres femmes que la sienne. En prenant un nouveau poste, son assistante Raphaëlle est tout de suite séduite. Pour lui elle va tout quitter, mari et enfants. Plus rien ne comptera à part les quelques heures qu’elle peut passer auprès de lui lors de rendez-vous furtifs.

Alors quand plus de deux ans après le début de cette liaison, Clémence l’épouse trompée est retrouvée morte chez elle, on comprend bien pourquoi la police soupçonne le mari puis l’amante d’être derrière cet accident.

Ce qui est original avec ce roman, c’est qu’en tant que lecteur, on sait ! On sait ce qui s’est passé. On sait qui du mari ou de l’amante ment et manipule tout le monde autour de soi. On assiste aux manigances et aux stratagèmes pour arriver à ses fins. C’est habile et purement addictif comme façon de raconter une histoire. J’avais peur de m’ennuyer, après tout quel intérêt de lire un roman où l’on pense tout savoir. Mais suivre l’enquête, tout en étant dans la confidence est assez jubilatoire.

J’ai retrouvé avec ce roman tout le style propre à l’auteur. Une plume nette, sans fioritures et qui avec peu de choses peut vous rendre l’ensemble du récit totalement passionnant. Le titre laisse supposer qu’il faut peut-être se méfier des apparences. Pour cela, lisez le roman pour voir quel final nous réserve cet auteur.

Ma notation:

Un roman captivant, qui en partant d’un fait divers commun va vous faire tourner la tête.

Le disparu de Nantucket, Laure Rollier

Fhqf1ZYrR0OrfGtjuvw0+A

Quatrième de couverture :

Sur l’île de Nantucket au large de la côte Est américaine, la vie d’un restaurant français bascule dans l’angoisse le jour où le mari de la gérante Alix disparaît mystérieusement… Le passé de cette dernière va refaire surface mystérieusement tandis qu’une enquête de police traque impitiyablement son passé…

Alix, restauratrice franco-américaine installée avec sa famille sur l’île de Nantucket, voit sa vie bouleversée le jour où son mari, David, se volatilise dans la nature. Maxime, flic bordelais à la dérive, peine à se remettre de la mort brutale de son frère. Lorsque la police américaine retrouve le véhicule abandonné de David, elle découvre également à l’intérieur de celui-ci des traces d’ADN appartenant au frère de Maxime. Débute alors la course effrénée de Maxime et Alix, en quête de vérité, entre mensonges et révélations.

L’avis d’Audrey :

Besoin d’un roman qui vous fait tout lacher le temps de quelques heures ? Alors arrêtez vous sur ce thriller de Laure Rollier. J’aime quand un auteur nous surprend, et c’est le cas ici avec ce roman. Je n’attendais pas forcément cette auteure dans le genre du thriller : oui, mes préjugés et jugements à la noix sont toujours présents. J’étais alors bien curieuse de découvrir cela.

Direction donc Nantucket, une île de la côte Est des Etats-Unis, bordée par l’Atlantique. Je ne connaissais pas du tout, je me suis même demandé si c’était un lieu fictif, mais non, l’île existe bien. Et pour mieux vous imprégner des lieux, je vous invite à faire comme moi, et à regarder quelques vues de Nantucket sur Google Image pour vous rendre compte à quel point Alix a la chance d’y vivre.

Alix est la fille d’un français, qui est tombé fou amoureux du pays dans les années 1970, et surtout fou amoureux d’une américaine. Il n’est jamais rentré en France et a ouvert un restaurant, Chez Trevor. C’est Alix qui a pris la suite de l’affaire, pendant que son mari David, gère son cabinet d’architecte. Une vie à l’apparence heureuse et sereine avec leurs deux enfants. Pourtant, un soir David disparait. Sa voiture est retrouvée abandonnée, mais aucune trace de l’homme. Aucun indice ne permet de comprendre ce qu’il s’est passé. Pourtant, un petit détail va mêler à cette disparition, Maxime, un policier français. Un infime information qui va l’amener à traverser l’Atlantique pour partir à la rencontre d’Alix.

Au fil des discussions et confidences, une ébauche d’explication semble poindre. Ensemble ils vont enquêter et essayer de répondre à de trop nombreuses questions restées sans réponses.

Quel roman terriblement addictif. Il n’y a rien de trop dans ce récit, pas de temps morts. L’auteure enchaîne les révélations et les rebondissements, qui m’ont fait douter tout au long de l’histoire sur les personnages. Je crois que tous, à un moment donné, m’ont paru suspects. Laure Rollier, sait maintenir l’intrigue, nous livrant un final particulièrement réussi.

Ma notation:

Une bien belle découvert que ce thriller addictif et passionnant.