Archives du mot-clé romance

RDV au café du bonheur, Lucy Diamond

Quatrième de couverture :

Evie Flynn a toujours été le mouton noir de sa famille si parfaite : une rêveuse, vagabonde dans l’âme, contrairement à ses soeurs aînées. Elle s’est d’abord rêvée actrice, puis photographe et chanteuse, mais sans grand succès.
Lassée de ces échecs, elle s’est construit une vie raisonnable : entre un travail qu’elle déteste et un fiancé très terre à terre (pour ne pas dire ennuyeux), elle regarde sa vie défiler sous ses yeux jusqu’au décès de sa tante préférée dans un accident de voiture. Jo lègue à sa nièce le petit café qu’elle tient sur le port de Carrawen Bey.
Déterminée à prendre son destin en main, Evie n’hésite pas longtemps avant de tout plaquer pour partir découvrir les Cornouailles et l’héritage qui lui est offert, sans se douter des rencontres qui vont bouleverser son destin.

L’avis de Laure :

Un pur feel good, ça faisait longtemps. C’est le livre que vous allez vouloir emporter dans votre valise pour des vacances détente et dépaysantes. J’ai tant aimé suivre la construction de la nouvelle vie d’Evie.

Tout ne partait pas bien pour notre pauvre héroïne, elle a le poids de la société sur les épaules, elle est en tout moins bien que ses sœurs qui ont réussi… Et elle a vécu depuis sa naissance comme ça. Entre sa famille toxique, son petit ami hyper rigide et pas très fun et un emploi qui n’a que la vocation d’être un gagne pain, rien ne va. Jusqu’au jour où elle apprend le décès de sa tante Jo, qui vivait dans les Cornouailles. Surprise, c’est à Evie que celle-ci lègue son café au bord de la plage.

Evie va un temps réfléchir à cet étrange héritage, qu’en faire ? Le vendre ? Le gérer à distance ? Et puis finalement, avec tous les souvenirs de sa tante qui y sont attachés, le plaisir des jours qu’elle a passé sur place, elle tente le tout pour le tout et s’y installe pour voir si elle ne peut pas en devenir la nouvelle gérante.

J’ai vraiment adoré la construction de cette nouvelle vie, le nouveau parcours professionnel pour Evie, allègrement semé d’embûches. Rien ne sera simple pour elle sur place entre des employés exécrables et mal intentionnés et diverses galères, il va lui falloir une grande énergie pour faire face. Mais petit à petit, c’est un panel de bien jolis personnages qui entre dans la vie d’Evie : Ed, un mystérieux touriste qui reprendra la place de chef cuisinier, Rachel l’énergique nouvelle serveuse, Annie et ses délicieux gâteaux ou Jay et ses superbes tableaux.

L’air de romance qui se mêle petit à petit à l’histoire est tellement chouette à lire aussi. J’ai beaucoup, beaucoup aimé ! Mais je ne vous en dis rien, vous laissant la surprise de le découvrir vous même. Et je vous souhaite un agréable voyage dans les beaux paysages de Cornouailles. Ce livre serait un délice à savourer en adaptation ciné !

Ma notation :

Un régal, on referme ce livre en ayant l’impression de quitter des amis.

Le jour qui a bouleversé sa vie à jamais, Florence Loyal

Quatrième de couverture :

Quand l’Américain Jesse Cooper décide de mettre sa carrière d’acteur entre parenthèses afin de travailler pour une organisation humanitaire en Egypte, il n’imaginait pas être séduit par une journaliste française Leslie Douglas. Mais, il y a un mais… Tomber sous le charme de cette jeune femme n’est pas dans ses projets.

De retour à Paris, Leslie, toujours obsédée par cet homme terriblement séduisant, se mure dans le chagrin jusqu’au jour où un magnat de l’immobilier, l’Anglais Bruce Neeson, aussi désirable que riche, tombe éperdument amoureux d’elle. Alors que Leslie semble à nouveau heureuse, épanouie, Jesse réapparaît dans sa vie. Pourquoi est-il revenu ? Son retour va-t-il remettre en cause sa relation avec Bruce ? Comment Bruce va-t-il réagir ?

De l’Egypte à Paris, en passant par New York et Londres, le trio va se retrouver emporté dans une spirale infernale et leur vie en sera bouleversée à jamais !

L’avis de Laure :

Deuxième lecture de ce Prix des étoiles Librinova, si je n’étais pas de séduite de prime abord par la couverture (qui au final ne dessert pas si bien ce roman, je trouve), l’histoire correspond bien à ce que j’aime lire.

Tout débute de manière bien prometteuse et agréable, sous le soleil d’Egypte. Jesse Cooper, célèbre acteur américain, y fait une pause, se consacrant à une association humanitaire après avoir tourné un film sur place. Leslie y part pour un séjour avec ses 3 meilleures amies. Sur place, tout ne se passe pas si bien pour les 4 jeunes femmes, trompées par leur guide qui les abandonne dans le désert. Jesse est alors ce héros des temps modernes, qui viendra sauver les 4 femmes de leur terrible destinée. Et l’échange de regard entre Jesse et Leslie est un coup de foudre. Auquel nos héros ne vont malheureusement pas céder, ce serait trop facile… Leslie ne croit pas en une histoire possible avec cet homme célèbre et adulé et Jesse, habitué aux histoires sans lendemain, ne veut pas s’engager auprès d’une femme qui vit loin de lui et qui mérite mieux…

On vit néanmoins des moments délicieux au Caire, aux côtés de nos nombreux personnages. Jesse y sera rejoint par ses 3 meilleurs amis. Et hop, grosse ficelle qui m’a assez déplu : 4 hommes, 4 femmes, 4 évidences donc 4 couples. Mais non !! Le coup de foudre je veux bien y croire une fois mais là ça faisait trop, ce n’était pas crédible du tout. C’est dommage parce qu’en soi c’était sympa ce panel de personnages et toutes ces histoires d’amour à construire. Mais j’aime bien quand c’est subtil aussi.

Et malheureusement, la suite de l’histoire a aussi manqué de subtilité par moments. Si j’ai apprécié que l’histoire d’amour de Jesse et Leslie soit perturbée au point que la jeune femme rencontre un autre homme, là encore, certaines choses dans le déroulé des événements m’ont semblé trop lourdes pour être crédible. C’est dommage au final parce qu’il y a plein d’idées dans ce roman, des rebondissements sympathiques à découvrir mais parfois mal amenés. Ça reste une lecture qui m’a fait passer un bon moment malgré ces couacs manquant de crédibilité.

Ma notation :

Une lecture sympathique mais dont quelques ficelles manquant de subtilité et de crédibilité m’ont dérangée.

Là où bat mon cœur, Marie Emmanuelle Tourbillon

Quatrième de couverture :

Comment s’imaginer qu’un simple bout de papier puisse changer le cours d’une vie ?
Ce n’était pas le cas d’Angela Sullivan, avant de tenir entre ses mains la lettre d’admission à l’université de Dale Valley.
La prestigieuse université, réputée pour la qualité de son enseignement, est aussi le premier établissement fréquenté par les héritiers des plus grandes fortunes de ce monde.
En intégrant Dale Valley, Angela ne pensait pas que son existence entière en serait chamboulée ; pour le meilleur comme pour le pire. Car, derrière les strass et les paillettes, la jeune femme ne met pas longtemps à découvrir une réalité beaucoup moins reluisante.
Angela se retrouve plongée, malgré elle, dans un univers où se mêle amitié, désir de vengeance et sentiments naissants. Et rien ne l’y avait préparée !

L’avis de Laure :

Première lecture dans le cadre de ma participation au jury du Prix des étoiles de Librinova et j’ai été absolument conquise. J’aime les romances comme celle-ci qui vont tellement plus loin que ce à quoi on s’attendait !

Angela va vivre un rêve : être acceptée dans cette prestigieuse université où elle ne pensait jamais mettre les pieds. Là, elle va côtoyer la crème de la crème et se trouver mêlée à un monde bien luxueux dont elle ne connait rien. Elle va faire la connaissance de Brooke qui deviendra sa meilleure amie et avec qui elle partagera tout. Et puis il y aura Devon et Logan, fils richissimes à souhait. Le premier sera son binôme de travail et le second la charmera très vite. Un trio amoureux qui m’a agréablement surprise. L’auteure a vraiment attisé ma curiosité à travers ce trio parce qu’elle nous présente un couple qui commence à se construire, une histoire d’amour qui semble vraiment parfaite et qu’on aimerait bien vivre nous aussi mais en même temps, on sait qu’il y a cet autre garçon et on se demande comment la suite du récit va venir chambouler les événements.

Et des événements justement Angela va en vivre un paquet lors de cette année d’études. Le roman est totalement abouti via la série d’événements qui survient. On fait parfois un pas en avant puis deux en arrière. J’étais suspendue aux pages avec la volonté évidente de lire enfin Angela comblée, heureuse, amoureuse. Je ne vais pas vous spoiler l’histoire mais vraiment je vous recommande cette lecture si vous aimez les romances abouties où l’on ne devine pas la fin dès les premières pages. Et ici, j’ai fort apprécié également l’excursion dans le monde du luxe, dans le quotidien de vie des très riches, ça fait rêver et c’est le genre de dépaysement que j’aime beaucoup dans la lecture. Pour ne rien gâcher, j’ai beaucoup aimé les personnages, Angela et sa gourmandise m’a beaucoup amusée (mais comment garde-t-elle la ligne?!) et les dialogues amoureux desservent très bien la romance.

Bien sûr, il y a des petites choses qui ne sont pas parfaites, j’aurais aimé notamment que les lieux où se déroule l’histoire soit réels, qu’on puisse avoir les noms des villes mais honnêtement mis à part quelques petits détails sur lesquels je suis finalement passée outre, j’ai passé un très bon moment de lecture.

Ma notation :

Une romance maîtrisée qui nous présente une riche succession d’événements pour notre plus grand plaisir.

Qui m’aime me le dise, Sophie Peignot

Quatrième de couverture:

Pas besoin d’aller au bout du monde pour trouver l’amour. Enfin… pas toujours.Partir en voyage du jour au lendemain à l’autre bout du monde ? Ça ne ressemble pas du tout à Céleste, casanière et raisonnable au possible. Pourtant, elle vient de le faire ! Et tout ça pour se lancer dans un prétendu jeu de piste censé la mener jusqu’à son grand-père biologique. Avec comme compagnons de voyage Herbert, un ami de sa grand-mère appartenant à la catégorie des papys râleurs insupportables, et Gaspard, un infirmier du Jardin des Magnolias, beaucoup, beaucoup plus charmant, le voyage promet d’être explosif.

L’avis d’Audrey :

C’est Carène Ponte qui avait montré ce roman sur Instagram, et cette couverture colorée avait attiré mon regard. Je remercie donc l’éditeur d’avoir répondu favorablement à ma demande de lecture sur Netgalley.

Oscarine, la tante de Céleste, l’héroïne de ce roman vient de mourir. Une épreuve qui s’annonce difficile pour la jeune femme au quotidien bien chargé. Un décès qui va amener quelques surprises avec des révélations inattendues sur sa famille et son histoire. Des révélations qui vont l’amener à vivre un voyage digne d’un vrai road trip. La voila embarquée à bord d’un avion direction Las Vegas en compagnie de deux hommes : Herbert, un vieux grognon, compagnon de maison de retraite d’Oscarine et de Gaspard, un infirmier assez charmant. Notre trio improbable va alors partir en quête de la vérité à travers un vrai jeu de piste qu’a concocté la défunte pour Céleste.

J’ai tout de suite aimé le personnage de Céleste et le lien qu’elle crée avec Herbert. Tout deux échangent piques et petites phrases assassines, et pourtant on sent bien que derrière cet humour noir se cache finalement beaucoup de sympathie. On comprend bien vite que derrière un cœur de pierre, Herbert cache de la tendresse et un brin de surprise. Il restera jusqu’au bout du roman mon personnage préféré.

Je m’attendais à lire un roman où la romance aurait la place centrale, où on suivrait la quête d’amour de Céleste, mais ce n’est pas le sujet principal du récit. Et tant mieux ! J’ai trouvé cette idée de chasse aux trésors pour révéler l’histoire d’Oscarine originale. Elle aurait pu se contenter de tout livrer à travers une lettre après tout. Cette aventure va ainsi amener Céleste à rencontrer quelques personnes, et à se questionner sur sa vie, sur son quotidien. De ce voyage, nos trois personnages en reviendront différents et le cœur de leur vie va en être bien bouleversé.

C’est un roman très divertissant et moderne. Un peu trop court peut-être ? En tout cas moi j’en aurai lu davantage. J’ai trouvé que certaines scènes ou chapitres auraient mérité d’être un peu plus développés. Mais je suis passée au delà de cela et je retiendrai surtout un bon moment de lecture avec un épilogue qui m’a touchée droit au cœur.

Ma notation :

Un premier roman qui joue son rôle : divertissement et évasion au rendez-vous sur fond d’amour, de secret de familles et de recherche de la vérité.

(roman lu en partenariat avec Netgalley)

Un happy end pour moi aussi, Mélanie Lacroix

Quatrième de couverture :

Si « tout finit toujours bien », alors pas de doute : Alice est loin, très loin de la fin !

Aujourd’hui, Alice a tout perdu : le petit ami, le job à Paris et le super appart. Pire encore, elle doit s’exiler dans le nord de la France… Alors, quand elle découvre que la maison qu’elle a héritée de sa tante se situe rue de l’Espoir, elle hésite entre le rire et les larmes devant cette ironie du sort. Finalement, ce sera le rire car cette maison est l’occasion d’un nouveau départ et, si la vie ne veut pas lui donner de happy end, Alice compte bien se l’écrire toute seule !

L’avis de Laure :

Parce que je ne résiste jamais à une petite romance légère de temps en temps (et peut être même de plus en plus souvent), je me suis laissée tenter par ce titre.

C’est une histoire de renaissance, de nouveau chemin de vie qui sera fort nécessaire à Alice pour rebondir. Elle vient d’être quittée par un petit ami avec qui elle ne partageait rien; le propriétaire de son appartement a vendu et elle va se retrouver à la rue; et enfin son employeur veut délocaliser son poste hors de Paris. La totale !

Mais à Lille où son employeur veut qu’elle parte travailler, elle va aussi hériter fort inopinément, de la maison d’une tante qu’elle adorait. Et d’une jolie somme d’argent, idéale pour rénover celle-ci. Alors Alice ne va pas hésiter trop longtemps, elle quitte Paris pour Lille où de beaux projets l’attendent. Là, on prend plaisir à la suivre dans un quotidien fait de renouveau. Il y a les mystères de l’héritage et de la vie de sa tante, il y a les nouveaux amis qu’elle se fera dans une ambiance décontractée si agréable, il y a le projet de rénovation de la maison que j’ai beaucoup aimé.

Et puis il y a … les hommes, les rencontres, l’envie d’être aimée. Et un drôle de trio amoureux puisqu’Alice va se retrouver à hésiter entre deux hommes bien différents. Du cœur ou de la raison, qui écoutera-t-elle ? Malheureusement, la romance est la partie de l’histoire que j’ai le moins appréciée. Surtout parce que tout se dénoue à la fin du roman et qu’on n’a pas l’occasion de vivre les débuts de sentiments amoureux d’Alice. C’est dommage !

Ma notation :

Une très agréable lecture que j’ai beaucoup plus appréciée dans sa partie feel good, renaissance de vie, projets de rénovation de la maison que pour la partie romance un peu trop hâtive à mes yeux.

(roman lu en partenariat avec Netgalley)