Où le cœur se pose, Tamara McKinley

Quatrième de couverture :

Février 1941. Julie travaille dans le quartier de l’East End, à Londres, quand un bombardement détruit la maison dans laquelle elle a grandi, anéantissant tous les siens, à l’exception de son neveu William, un nourrisson.
Déterminée à tenir la promesse qu’elle a faite à sa sœur de veiller sur William jusqu’à ce que Bill, son père, rentre du front, elle accepte un poste de sage-femme à l’hôpital de Cliffehaven, sur la côte sud-est de l’Angleterre.
La famille Reilly, qui dirige la pension du Bord de Mer, la prend sous son aile. Mais bientôt, Julie apprend que Bill est porté disparu… tandis que William tombe gravement malade.
À son chevet, Julie craint de perdre ce petit ange qu’elle commençait à aimer comme son propre fils.

L’avis de MadameOurse :

J’avais déjà lu Tamara McKinley et beaucoup aimé. J’ai un autre titre d’elle dans ma PAL que je n’ai pas encore pris le temps de découvrir malgré qu’il me tente beaucoup. Avec cette lecture j’étais ravie de découvrir une autre facette de son travail, exit l’Australie et bonjour à cette période de l’histoire que j’aime tant lire, la seconde guerre mondiale. Ça partait forcément bien, je savais que cette lecture me plairait.

C’est Julie que nous allons suivre tout au long du roman. Cette jeune femme est infirmière et sage femme à Londres. Elle va vivre de durs moments au début du roman en perdant coup sur coup sa sœur puis ses parents. Elle a fait la promesse à sa sœur, décédée suite à son accouchement, de s’occuper de son neveu William jusqu’au retour du papa du bébé qui est au front. Cet engagement sera pourtant bien difficile à tenir, en effet, comment une jeune femme célibataire peut-elle s’occuper d’un bébé tout en travaillant pour avoir de quoi vivre ?

Julie prendra alors la décision de quitter Londres pour se rapprocher de sa sœur aînée. Un pari risqué puisqu’elle n’a plus de contact avec celle-ci. Et en effet, une fois arrivée à Cliffehaven, l’accueil n’est pas du tout à la hauteur espérée. Alors, c’est à la pension du bord de mer que Julie et William trouveront finalement refuge. [Cette pension est en fait l’objet d’une saga de l’auteure qui a déjà 3 romans précédemment publiés mais on peut lire ce 4ème tome sans avoir lu les premiers, cela ne m’a absolument pas gênée].

A la pension du bord de mer, nous ferons la connaissance des 3 générations de la famille Reilly et des autres pensionnaires, une joyeuse troupe de personnages à laquelle on s’attache très vite et qui offre une ambiance très douce et agréable. Ils prendront tous soin les uns des autres, c’est un climat encore plus chaleureux que dans certaines familles car ils ont construit et choisi les personnes de leur groupe, ils sont soudés, ils s’entraident, ils profitent des petits plaisirs que leur offre néanmoins la vie en guerre dans cette ville très marquée par les attaques aériennes allemandes.

La suite du roman nous offre un beau moment de lecture à travers tous les événements qui surviennent dans la vie des uns et des autres. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, il y a de nombreux rebondissements qui font que l’on se réjouit un temps pour les personnages avant de parfois appréhender d’autres moments. Je vous avoue juste que je suis restée sur ma faim. Car le roman ne s’achève pas finalement par rapport à l’histoire de Julie, il y avait un début de romance qui semblait évoqué pour la jeune femme, j’aurais aimé en savoir plus. Je crois que l’histoire sera à suivre dans un autre tome…

Ma notation :

Une agréable lecture historique. J’ai vraiment aimé la famille Reilly, ça donne envie de découvrir les premiers tomes de la saga La pension du bord de mer. [Et le ciel sera bleu, Si loin des siens, L’espoir ne meurt jamais tous déjà parus au format poche chez Archipoche].

(Merci à Mylène des éditions Archipel pour cette lecture)

4 commentaires sur « Où le cœur se pose, Tamara McKinley »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s