[Duo lecture] La mère parfaite, Aimee Molloy

Pourquoi ce livre :

(Lunatic) Le pitch de la 4ème de couverture était très tentant. Le thème de la disparition d’enfant est un sujet qui fonctionne plutôt bien avec moi.

(MadameOurse) J’étais très intriguée par ce groupe de mamans au sein duquel un crime va avoir lieu !

La couverture :

(MadameOurse) Je la trouve assez chouette cette photo, elle colle bien au thème.

(Lunatic) La photo représente bien l’univers du roman. Mais pourquoi ce bandeau rouge si imposant?

La quatrième de couverture :

Les Mères de mai, un groupe de jeunes mères de Brooklyn, ont fait connaissance en échangeant des conseils pendant leurs grossesses. Après la naissance de leurs enfants, elles se réunissent deux fois par semaine dans leur parc de Brooklyn pour discuter des joies, des craintes et des angoisses de leurs nouvelles vies. Un soir, pour échapper quelques heures à leurs routines, elles organisent une virée dans un bar. Elles parviennent même à convaincre Winnie, la mère célibataire du groupe, de confier Midas, six semaines, à une baby-sitter. Mais lorsque Winnie rentre chez elle, l’enfant a disparu. Alors que l’enquête piétine et que l’attention des médias se fait pesante, trois Mères de mai se lancent dans une course effrénée à la recherche de l’enfant durant laquelle les mariages vacillent, les amitiés volent en éclats et les secrets éclatent au grand jour.

Après lecture :

(Lunatic) Qu’on se le dise tout de suite, ce n’est pas le thriller le plus haletant et le plus passionnant lu ces derniers mois. Pourtant, je me suis laissée emporter par l’histoire et le drame que vit Winnie. Enceinte, elle a rejoint d’autres mamans, les mères de Mai. Un peu plus d’un an plus tard, elles continuent de se réunir. Chacune vit l’arrivée d’un enfant de façon différente. Tantôt épanouie, tantôt dépassée elles essaient toutes de montrer l’image d’une mère parfaite et de femme comblée. Mais c’est loin d’être la réalité. Alors qu’elles s’autorisent une soirée de détente et qu’elle se réunissent dans un bar, Midas, le fils de Winnie disparaît. Alors que la presse et les journalistes lancent le doute sur le rôle de Winnie dans cette disparition, 3 autres mères de mai décident d’enquêter de leur coté pour y voir plus clair.

De nombreux secrets se dévoilent alors, le passé de chacune ressort au grand jour : les failles, les blessures, les erreurs et l’on se rend compte qu’elles ne sont pas si parfaites que cela. Ce roman met aussi en avant la pression sociale qui s’exerce chez les jeunes mères. La pression autour de l’allaitement, du maternage. Devoir montrer aux yeux de tous que l’on gère tout. Imaginez que Winnie est considérée comme une mauvaise mère pour avoir laissé son fils à une baby sitter le temps d’une soirée. Les hommes sont peu présents dans ce roman, les femmes sont au cœur de tout. J’avoue qu’on peut vite s’emmêler entre les personnages, il n’est pas aisé de bien les identifier dans le premier quart du roman. Winnie apparaît très mystérieuse, on n’a du mal à la cerner, à la juger sous son vrai jour. Elle parait froide, distante et je n’ai pas réussi à la plaindre pour le drame qu’elle vivait. Le final nous tombe dessus, peu crédible. Un roman que j’ai pris plaisir à lire malgré quelques défauts.

(MadameOurse) Je dois dire avant tout que j’ai lu ce roman en 2 fois; parce que j’ai fait une longue pause le temps d’achever un autre roman. Je pense que la coupure dans ma lecture m’a un peu perturbée, déjà que j’avais eu du mal à entrer dans le roman et à en identifier tous les personnages, j’étais un peu perdue quand j’ai repris la lecture.

J’ai toujours plaisir à lire des thrillers en duo avec Lunatic parce qu’on peut échanger sur nos hypothèses. Et, avouons-le, je suis très très nulle et ne devine jamais rien. Cette fois, j’avais dit à Lunatic « si ça se trouve (…) » en lui disant que ce serait quand même un peu « facile » comme final. Mais, j’avais deviné ! Et du coup oui c’est assez simpliste. En fait, je crois que ce qu’a créé l’auteure, c’est un sac de nœuds volontaire. Ou comment perdre le lecteur dans un maximum de pistes, multiplier le nombre de personnages, leurs secrets, etc. Et en effet, toutes les mères du groupe ont leur secrets, leur passé et toutes ont intérêt à ne pas tout dire d’elle. Mais au cours de l’enquête, tous les masques vont tomber !

Je n’ai pas spécialement accroché néanmoins, beaucoup de personnages, beaucoup de choses qui partaient dans tous les sens et au final, je n’ai pas tellement accroché à l’histoire centrale de Midas et Winnie et le sort du petit garçon ne m’a pas spécialement émue. Dommage !

 

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)

2 commentaires sur « [Duo lecture] La mère parfaite, Aimee Molloy »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s