Le journal de ma disparition, Camilla Grebe

008

Quatrième de couverture :

Il y a huit ans, Malin, alors adolescente, a découvert une fillette enterrée dans la forêt de Ormberg, une ville suédoise isolée. On n’a jamais pu identifier la petite victime. Devenue une jeune flic ambitieuse, Malin est affectée auprès de Hanne, la célèbre profileuse, et de l’inspecteur Peter Lindgren qui reprennent l’affaire. Mais Peter disparaît du jour au lendemain, et Hanne est retrouvée blessée et hagarde dans la forêt. L’unique témoin est un adolescent qui erre dans les bois. Sans le dire à personne, celui-ci récupère le journal que Hanne a laissé tomber et se met à le lire, fasciné… Désormais seule dans son enquête, Malin est appelée sur les lieux du tout premier crime : une nouvelle victime a été découverte. Et si tous ces faits étaient tragiquement liés ?

L’avis de Laure :

Ce roman a dormi dans ma PAL pendant 2 ans avant que je ne me décide à l’ouvrir. On part dans un tout petit village de Suède où il est difficile d’imaginer qu’un crime puisse avoir lieu déjà parce que bien peu de personnes y vivent. Pourtant, Malin va découvrir lors d’une balade avec ses amis en forêt, le cadavre d’une enfant. Un traumatisme qui va la faire rebondir vers le métier de policière.

Lorsque l’enquête reprend des années plus tard, Malin y est très logiquement intégrée car sa connaissance des lieux sera un atout. Et le début de l’enquête laisse très vite à penser à quelque chose de plus complexe que le simple meurtre de cette petite fille inconnue. Deux événements vont en effet avoir lieu : la disparition de 2 des flics de l’enquête dont Hanne, atteinte de pertes de mémoires, sera retrouvée quelques jours plus tard, incapable de dire ce qui lui est arrivé. Et un deuxième cadavre, celui d’une femme dans sa cinquantaine, sera retrouvé au même endroit que la petite fille.

Des liens qui paraissent évidents et pourtant les pistes sont faibles. Heureusement, le rythme du roman est bien amené pour nous lecteurs, avec la possibilité de s’immerger dans le journal de Hanne, retrouvé par Jake, un adolescent du village. Comme dans chaque lecture de polar, on s’attache aux éléments qui sont révélés peu à peu, tentant de comprendre ce qu’il s’est passé, faisant des hypothèses sur le possible meurtrier. Je vous avoue que pour ma part, j’étais totalement bloquée, si peu de personnages et une enquête étalée sur une vingtaine d’années, impossible alors d’avoir une idée du meurtrier.

Inévitablement, la révélation finale m’a beaucoup surprise, rien de ce à quoi j’aurais pu m’attendre, et tant mieux ! Ca en fait un final bien réussi. Malgré ça je dirai que ça reste un polar assez lent, peut être pas le rythme trépidant auquel vous pourriez vous attendre.

Ma notation :

J’ai apprécié cette lecture même si je sais aussi qu’elle ne me laissera pas un souvenir si mémorable.

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s