Une famille presque normale, M.T. Edvardsson

007

Quatrième de couverture :

Une famille suédoise tout ce qu’il y a de normal, ces Sandell…
Le père, pasteur. La mère, avocate. Une fille de 19 ans, bosseuse, qui rêve de voyages au long cours.
Le samedi, on file au cinéma. Le dimanche, en forêt. Ils trient leurs déchets, n’oublient jamais leur clignotant, rendent toujours à temps leurs livres à la bibliothèque.
Normale en apparence, du moins, comme toutes les familles qu’un meurtre sordide s’apprête à faire basculer dans l’horreur…

L’avis de Laure :

Nouvelle lecture dans le cadre du prix Nouvelles voix du polar, un pavé de 600 pages qui m’a donc occupée un bon moment. C’est l’histoire de la famille Sandell qui vit en Suède, une famille tout ce qu’il y a de plus classique jusqu’à ce que la justice s’invite à la fête.

Le roman débute sous la voix du père, Adam, pasteur, le jour où sa fille de 19 ans, Stella, est arrêtée par la police pour meurtre. C’est le ciel qui lui tombe sur la tête et pourtant il est déterminé à tout faire pour que sa fille soit libérée. Quitte à mentir… Il commence tout d’abord sa propre enquête, pour comprendre ce qui a pu se passer et surtout trouver une autre personne à faire accuser. Avec Adam, on replonge dans le passé de la famille, la façon dont le couple s’est connu, les premières années de parents et les premières difficultés avec une fille adolescente.

Puis c’est Stella qui prend la parole, de prison avant de laisser la mère, avocate, achever l’histoire au moment du procès. J’ai aimé cette lecture où tout se construit peu à peu, je n’ai réussi à faire aucune hypothèse autre que celle de la culpabilité de Stella qui apparait dès le début comme assez évidente. Mais il faut savoir ce qui s’est passé pour les personnages qui ait pu entrainer ce meurtre et comprendre ainsi le mobile que le meurtrier a pu avoir. Et ces éléments arrivent tardivement dans le roman ce qui explique sûrement mon absence d’hypothèse.

Ceci dit, j’ai trouvé ce roman assez long, 600 pages juste sur cette famille c’est beaucoup et quelques pages de moins ne m’auraient pas déplu. Et surtout, la fin, bof, bof, je l’ai trouvée plutôt décevante même si j’ai vraiment apprécié l’ambiance dans laquelle j’ai été plongée tout au long du roman.

Ma notation :

Un lecture un peu mitigée, des longueurs et une fin qui ne m’a pas convaincue.

 

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s