Une vie entre les pages, Cristina Caboni

Quatrième de couverture :

Deux femmes, deux époques, un même amour des livres…

Sofia Bauer, relieuse à ses heures perdues, vit à Rome. Son couple bat de l’aile et elle sent son existence lui glisser entre les doigts. Passionnée de livres anciens, elle entre un jour dans une librairie et s’y voit offrir un vieil ouvrage contre la promesse de le remettre en état.

Alors qu’elle s’attelle à sa restauration, Sofia tombe sur une lettre manuscrite, dissimulée entre les pages. Celle-ci est signée de la main de la relieuse originale du livre, une certaine Clarice von Harmel, ayant vécu à Vienne au début du XIXe siècle. Une femme qui s’est battue pour son indépendance et sa liberté, les payant au prix fort. Elle y évoque un fascinant secret que Sofia n’aura alors de cesse de mettre au jour, aidée en cela par Tomaso Leoni, chasseur de livres rares et expert en graphologie… Indice après indice, le couple mène une enquête rocambolesque à travers l’Europe et redonne une voix à Clarice, dont le courage et la détermination guideront Sofia sur le chemin de sa nouvelle vie…

L’avis de Laure :

L’an dernier, j’ai eu un vrai coup de cœur pour le premier roman de Cristina Caboni. La publication de son nouveau roman m’a immédiatement donné envie et je me le suis offert pour mon anniversaire, malgré les difficultés pour acheter des livres pendant le confinement. Alors bien évidemment, je n’ai pas attendu trop longtemps pour le lire.

Ce roman plaira aux amoureux des livres car il met en scène deux femmes qui, chacune à son époque, a vécu avec cette passion. Sofia et Clarice seront toutes deux relieuses, un métier méconnu que j’ai eu plaisir à découvrir ici. C’est à un moment dur de sa vie que Sofia va découvrir l’existence de Clarice, qui a vécu au début du 19ème siècle. Alors que la jeune femme va peu à peu prendre conscience que son mariage ne lui a rien amené de bon dans la vie, elle va rencontrer par hasard Andrea à qui elle achète un précieux livre ancien dans le but de le remettre en état.

Dans la reliure de celui-ci, elle découvre la lettre de Clarice Von Harmel, une lettre dans laquelle la jeune femme parle d’un secret qui va amener Sofia à vouloir en savoir plus sur cette autrichienne et son destin. Lors de ses recherches, elle sera aidée par Tomaso, graphologue, un jeune homme plein de délicatesse dont la compagnie sera précieuse à Sofia. J’ai vraiment beaucoup aimé l’ambiance dans laquelle l’auteure nous plonge lorsque ces deux là font connaissance, c’est doux, romantique, sincère et presque magique.

Tous deux vont vite être amenés à une quête à travers d’autres livres pour reconstituer l’histoire de Clarice qui a vécu bien des traumatismes. J’ai été très touchée par l’histoire de cette jeune femme volontaire, qui va se battre chaque fois pour ne jamais endurer ce que les hommes souhaitent décider pour elle. C’est avec beaucoup d’habilité que Clarice se construit, faisant fi du quand dira-t-on et se consacrant à ce qui a vraiment de l’importance à ses yeux. Lorsque la jeune femme parvient enfin à se créer un présent heureux, à vivre de sa passion, j’en étais tellement heureuse pour elle !

Au bout de leur enquête, Tomaso et Clarice vont pouvoir mettre à jour un beau secret qui avait été précieusement gardé. J’ai aimé le message final que l’auteure passe à travers son roman sur l’égalité hommes femmes.

Ma notation :

Un joli roman féminin et historique dont les différents thèmes traités m’ont beaucoup plu.

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s