La sœur de la lune, Lucinda Riley

Quatrième de couverture :

Tiggy D’Aplièse a toujours senti les choses, un instinct dans lequel son père adoptif décédé, l’excentrique milliardaire Pa Salt – surnommé ainsi par ses six filles, adoptées aux quatre coins du monde – lui disait d’avoir confiance. Suivant cet instinct, elle déménage en Ecosse, dans les vastes Highlands, pour travailler sur le domaine de l’énigmatique Laird Charlie Kinnaird, et prendre soin de la faune locale.

Cette décision la met sur le chemin d’un ancien gitan qui la guide sur les traces de ses origines… jusqu’à la ville de Grenade et la communauté gitane du quartier de Sacromonte. Quels sont ses liens avec cette communauté qui a dû fuir pendant la guerre civile ? Et avec « La Candela », la plus grande danseuse de flamenco de sa génération ?

Alors que Tiggy découvre son histoire et commence à appréhender l’étendue de son pouvoir, elle devra choisir: rester avec sa famille retrouvée ou retourner à Kinnaird, auprès de Charlie…

L’avis de Laure :

Cinquième tome de la saga des 7 sœurs, le dernier paru à ce jour, le prochain arrive en juin. Je savais en m’y plongeant qu’il me plairait autant que les autres tomes, comme tous les romans de Lucinda Riley.

670 pages sans jamais se dire que c’est long, sans jamais avoir hâte de le finir pour passer à autre chose. Un nouveau périple captivant entre passé et présent. C’est au tour de Tiggy, la 5ème sœur, la plus fragile d’un point de vue santé, la passionnée des animaux, de découvrir ses racines. J’ai adoré Tiggy, une jeune femme simple, passionnée, dont on va faire la connaissance en Ecosse où elle va être embauchée au domaine de Kinnaird. Une fois de plus, l’auteure entoure la précieuse sœur de personnages magnifiques. J’ai adoré la franche amitié développée avec Cal, j’ai été tenue en haleine par la relation avec le Laird et émue par la jeune Zara qui s’appuiera sur Tiggy dans sa vie de toute jeune femme.

C’est à Kinnaird que Tiggy va faire la connaissance de Chilly, un vieux voyant venu d’Espagne. Et c’est lui qui incitera Tiggy à partir pour l’Espagne où elle est née; en quête de ses racines. Là, on bascule dans la destinée de La Candela, une jeune gitane, danseuse de flamenco. J’ai moins accroché cette fois à l’histoire de Lucia, ce personnage a eu moins de sympathie à mes yeux. De ses 10 ans à l’âge de la maternité, on la suit dans sa passion pour la danse, prête à tout pour arriver au sommet et c’est ce tempérament chez elle qui m’a moins plu. Ce n’est pas un personnage altruiste et généreux comme on en a l’habitude chez Lucinda Riley. Pour autant, la vie de Lucia va nous faire voyager : Espagne, Portugal, Amérique du Sud, Etats-Unis. J’ai beaucoup plus aimé l’histoire finale, lors du retour en Espagne et le lien avec Maria sa mère, une femme pour laquelle j’ai eu beaucoup d’affection.

Au cœur de ce récit, Lucinda Riley met en lumière une nouvelle minorité rejetée, celle des tsiganes. Un récit qui fait écho à celui du peuple aborigène dont il était question dans le tome 4. J’ai voyagé dans les grottes dans lesquelles ils vivaient si pauvrement, j’ai adoré d’ailleurs retrouver ces lieux dans le présent de Tiggy. Les récits de Lucinda Riley sont si forts qu’on en reste marqués par les images, les couleurs, le voyage des sens qu’elle nous offre. Alors une fois de plus, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir l’histoire de Tiggy.

Ma notation :

Conquise ! Encore et toujours. Je ne veux même pas penser que la saga va s’achever un jour, j’en serai beaucoup trop triste.

Un commentaire sur « La sœur de la lune, Lucinda Riley »

  1. Ping: Bilan 2020 |

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s