La sœur à la perle, Lucinda Riley

Quatrième de couverture :

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, CeCe d’Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.

CeCe, la quatrième soeur, ne s’est jamais vraiment sentie à sa place, et au décès de son père, elle se retrouve complètement perdue. N’ayant que les quelques indices que ce dernier lui a laissés, elle part à la recherche de ses origines jusque dans la chaleur et la poussière du centre rouge de l’Australie. Alors qu’elle découvre des secrets enfouis depuis bien longtemps, elle commence à penser que ce vaste et sauvage continent pourrait lui offrir quelque chose qu’elle a toujours cru impossible : un sentiment d’appartenance et un foyer…

L’avis de Laure :

Je vous l’avais dit, j’appréhendais un peu plus de découvrir la 4ème sœur, CeCe, qui ne m’avait pas paru très sympathique malheureusement dans les premiers tomes et notamment dans La sœur de l’ombre où on découvre sa relation dominante sur sa sœur Star.

Et puis, heureusement, on se lance et on est encore une fois captivé, la plume de Lucinda Riley, la puissance de ses histoires, l’univers dans lequel elle nous transporte, la beauté de ses personnages. Je suis incapable de vous dire quel tome je préfère, je les adore tous.

Cece n’a pas forcément envie de mener l’enquête sur sa famille adoptive mais les récents événements avec sa sœur lui donnent envie de fuir Londres. Elle va alors partir pour la Thaïlande où j’ai vécu à ses côtés une parenthèse enchantée. Un moment où elle a besoin de se poser, faire le point sur sa vie, ses envies. Elle y fera la connaissance d’Ace, un personnage que j’ai beaucoup aimé.

Et puis, c’est en Australie, pays qu’elle a toujours refusé de visiter, qu’elle pourra finalement retracer l’histoire de ses origines. Là, je me suis prise de passion pour la destinée de Kitty, jeune écossaise arrivée par hasard en Australie où elle passera toute sa vie. Avec Kitty, on traverse des décennies chargées. Une histoire d’amour sublime semée d’embûches, la construction d’un empire perlier, des liens familiaux complexes. Drummond, Charlie, Camira, Fred, tous ces personnages sont magnifiques et j’ai vraiment adoré découvrir leur histoire. En toile de fond, Lucinda Riley traite superbement l’histoire et la culture du peuple aborigène, une histoire qui ressemble à bien d’autres, la supériorité blanche, l’interdit des relations mixtes (alors même que les riches blancs violaient sans souci leurs servantes aborigènes…), le racisme ambiant, le rejet des enfants métis, des sujets tristement récurrents malheureusement…

C’est pierre après pierre que l’auteure dévoile toute l’histoire des Mercer jusqu’à ce que CeCe puisse comprendre d’où elle vient. Sur son chemin, celle-ci fera de très belles rencontres (Chrissie, Francis) et trouvera également sa voie à travers la peinture. Comment ne pas s’émouvoir de ces personnages, de leur vécu, de la construction de leur vie ? Franchement moi j’adore et j’en redemande !

Ma notation :

Sublime ! Les mots vont peu varier, j’adore cette saga !

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s