#infirmière, Caroline Estremo

Quatrième de couverture :

Bienvenue aux urgences. Une vie à cent à l’heure, sous pression permanente, les nuits sans fin, les jours jamais fériés… Les patients impatients, râleurs, égoïstes. Ceux qui vous touchent au cœur…
Dans cette course effrénée il y a des hauts, des bas, mais Caroline peut compter sur son humour et sur sa vocation, chevillée au corps, d’aider les autres.
Elle nous donne à voir sa propre réalité, révèle les difficultés, les joies et parfois la drôlerie du métier d’infirmier.

L’avis de MadameOurse :

J’ai découvert ce roman dans une box Collibris. Ça a été une agréable surprise parce que je ne connaissais pas du tout ce titre donc c’était l’occasion d’une découverte et la thématique traitée m’intéressait beaucoup.

C’est un court témoignage (168 pages) où Caroline Estremo, l’auteure, nous livre des anecdotes de sa vie d’infirmière aux urgences. Les chapitres sont très courts donc le format est vraiment agréable à lire, ça va vite et l’essentiel y est. Pour moi qui ne suis pas du métier c’était intéressant de découvrir cette vision du métier à travers le témoignage d’une soignante qui y passe ses journées. On sait que c’est un métier dur et éreintant, que les patients sont loin d’être bienveillants avec les soignants, on sait que les urgences de l’hôpital sont un des services les plus durs; ici, tout cela est parfaitement illustré.

C’est aussi une piqûre de rappel pour nous humains du vrai rôle des urgences, quand il y a tant d’abus, tant de personnes qui y passent parce que leur médecin généraliste n’est pas disponible. J’espère ne pas oublier cela, l’humain qui est derrière la blouse et qui se consacre à nous, avec les moyens qu’on lui donne et qui sont parfois insuffisants, avec la fatigue d’un rythme de travail jour / nuit qui détruit toute ambition de vie sociale et avec des salaires qui sont loin d’être mirobolants.

Caroline témoigne aussi de l’humanité profonde de ce métier, des dures situations auxquelles elle a du faire face et pour lesquelles elle n’était pas forcément armée. Elle a un humour à toute épreuve qui rend la lecture de son témoignage très sympathique. Et d’ailleurs, vous connaissez peut être déjà Caroline Estremo car elle est humoriste à Toulouse dans un spectacle aussi complètement dédié à son métier : Infirmière sa mère !

Ma notation :

Une courte lecture au double effet : humour et humanité.

Un commentaire sur « #infirmière, Caroline Estremo »

  1. Je suis admirative de ce genre de personnes qui mettent leur vie au service de la santé des patients malgré des conditions de travail souvent difficiles et éreintantes…Ce roman me tente donc beaucoup d’autant que le côté humour contre vent et marées me plaît bien dans un témoignage 🙂

    J’aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s