Une vie de château, Madeleine Mansiet-Berthaud

Ebook pour IG (16)

Quatrième de couverture :

1944, en Gironde, le roman d’une mère et de sa fille, brimées chacune dans leur destinée. La première a été contrainte au silence, la seconde traverse son adolescence au château de Cadillac, terrible école disciplinaire pour jeunes filles. Séparation, initiation, révélations… Un roman au cœur des secrets d’une famille et d’un site patrimonial.

Une autre vie…
Loin de la chèvrerie, des jours sans joie et monotones. Loin de celui qui les tourmente… Estelle et Céline, mère et fille, si proches, aspirent à de nouveaux lendemains.
Un jour de 1943, après un accès de violence paternelle de trop, Céline fugue. Au bout d’une course folle entre vignes et champs de sa terre girondine, l’adolescente découvre un château magnifique. Un vertige la saisit. Serait-ce le rêve de sa mère qui se matérialise ? Hélas… ce lieu n’est autre que l’Ecole de préservation pour les jeunes filles de Cadillac. Une ancienne prison devenue une école à la discipline de fer où Céline va vivre plusieurs années. Séparée de sa mère tant aimée, rendue inconsolable par son absence. Et par des secrets enfouis depuis trop longtemps…

Initiation, révélations, destins contrariés… Un beau roman au cœur des ombres d’une famille et d’un site patrimonial, le château de Cadillac.

L’avis de Laure :

Je me suis laissée absorber par ce roman au rythme assez doux, simple mais qui cache pourtant des personnages blessés et qui vont vivre des choses bien difficiles.

Céline vit avec ses parents dans la chèvrerie familiale. Et puis un jour, un geste de trop de son père, la jeune fille fugue. Elle trouvera refuge dans une école accueillant les adolescentes difficiles où son père acceptera de la laisser, cachant tout de la destinée de leur fille à sa femme, Estelle. Ce roman est puissant par le lien mère – fille, une relation d’amour fusionnelle, une relation incomprise et compliquée par ce que mère et filles vont devoir traverser, cette séparation, l’absence de lien entre elles deux. S’installent alors les non-dits où chacune croit penser ce que l’autre vit, à tort.

J’ai été émue de la destinée de Céline, ce manque d’amour si puissant, la façon dont elle va se battre pour se construire sa vie, touchée par les personnes qu’elle va rencontrer sur sa route et à qui elle va s’attacher parce qu’elle n’a qu’eux. Heureusement, sa destinée sera aidée par toutes ces rencontres pleines de bienveillance mais avec toujours en toile de fond le manque de sa mère, l’incompréhension de son silence. Et de con côté, Estelle aussi souffre et va traverser des choses bien difficiles pour retrouver sa fille. La mère est tout aussi touchante, partagée entre la force de la volonté, cet objectif de retrouver sa fille quoi qu’il en coûte et la difficulté de compenser avec ce quotidien qui ne l’aide pas et avec ses blessures du passé.

J’étais attachée au récit, retenant mon souffle lorsqu’on se dit que, ça y est, elles vont se retrouver. Avant un nouveau rebondissement… Mais heureusement tout se termine bien avec un final fort qui explique bien des choses.

Ma notation :

Un roman qui vient tout doucement explorer un lien mère – fille mis à mal par la vie.

(roman lu en partenariat avec Netgalley)

Un commentaire sur « Une vie de château, Madeleine Mansiet-Berthaud »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s