[Duo lecture] Passionnément Valeria, Elisabeth Benavent

Pourquoi ce livre :

(Audrey) Il était temps de conclure et de savoir si Valeria allait enfin se décider.

(Laure) Heureusement qu’il n’y a pas eu trop longtemps à attendre ce quatrième et dernier tome, j’étais très impatiente de savoir comment se conclurait la saga.

La couverture :

(Audrey) Les 4 tomes réunis donnent un bel ensemble. C’est chouette!

(Laure) On finit la saga sur la couverture bleue, ma couleur préférée donc c’est parfait. L’esthétisme de la collection réunie de la saga me plait beaucoup.

La quatrième de couverture :

Si Valeria est amoureuse de Bruno, pourquoi n’arrive-t-elle pas à oublier Victor ?
Carmen aurait-elle pris du poids pendant son voyage de noces ?
Lola s’interroge : est-elle vraiment faite pour la vie de couple ?
Nerea, elle, décide de se reprendre en main.
Toujours aussi passionnée, Valeria…
Comme toi !
Inséparables, Valeria, Carmen, Lola et Nerea ne se cachent rien. Ce qui aidera Valeria à pimenter son dernier roman, auquel elle s’apprête à apporter la touche finale.

Après lecture :

(Audrey) On avait quitté Valéria dans les bras de Bruno et l’on se demandait si une histoire allait encore être possible avec Victor. Car toutes les lectrices l’ont bien remarqué, Valéria est folle de lui mais ne veut pas se l’avouer. Alors on a juste envie de la secouer et de lui mettre un petit coup de pied aux fesses pour lui dire de mûrir et d’assumer ses sentiments.  Dans ce dernier tome on a  aussi Lola, Nerea et Carmen que je prends toujours plaisir à retrouver. Je crois vraiment que pour ces 3 là, c’est aussi le moment des grandes décisions, des prises de conscience et le moment de se « poser ». Les fêtes, le sexe et l’alcool ça va bien un moment ! J’ai trouvé ce dernier tome plus mature, moins superficiel et malgré des scènes très « hot », le sexe n’était pas au centre du roman.

Le récit est toujours très addictif et divertissant. On s’attache aux personnages et on espère vraiment le meilleur pour eux. Je suis sûrement à contre courant de nombreuses lectrices, mais  pour moi Valéria doit finir avec Bruno. Est-ce le cas ? Mystère ! (Nerea semble d’ailleurs du même avis que moi lorsqu’elle dit que Bruno a l’air d’un mec plus fiable).

Je ne sais pas si en écrivant ce dernier tome l’auteure savait déjà que la saga allait être adaptée en série télé, mais je trouve que l’intrigue et surtout le final réunissent tout les codes d’une série justement. Un final que j’ai apprécié, plaçant les choses de façon nette. Un final agréable et qui conclut la sage en beauté.

(Laure) Replonger dans les aventures de Valeria en sachant que c’était l’ultime tome me rendait très impatiente. Contrairement à Audrey, j’attends depuis le début un final Victor / Valeria, il était impensable pour moi qu’il en soit autrement et Bruno ne me faisait ni chaud ni froid, je trouvais leur relation purement physique, rien ne m’avait fait percevoir des sentiments entre eux.

La saga poursuit sur la même lancée que les précédents tomes et nous baladera jusqu’à l’utime final… Et Valeria reste bien agaçante. J’avoue que là ça m’a vraiment gonflée de la lire expliquer qu’elle ne pourrait jamais faire confiance à Victor à cause de sa volatilité et du fait qu’elle est persuadée qu’il lui sera infidèle. Je me suis dit « oh ça y est, vu qu’Adrian l’avait trompée elle va penser ça de tous les hommes à présent ». J’étais prête à vouloir envoyer Valeria chez la psy qu’on en finisse une bonne fois pour toutes mais en fait ce n’est pas ce que l’auteure nous sert ici. Non, c’est bien Victor le cœur du problème parce qu’il a toujours enchaîné les femmes dans sa vie et qu’il ne sait pas vivre autrement. Et pourtant, on le sait, il l’a dit Victor que depuis sa rencontre avec Valeria il a changé, on a les preuves sous les yeux mais Valeria est éperdument aveugle et personne autour d’elle ne semble vouloir lui ouvrir les yeux !!!

Alors on est une fois de plus baladés, 2 pas en avant, 1 pas en arrière et 3/4 scènes bien hot pour enrober tout ça. D’ailleurs, côté hot, ce 4ème tome monte encore d’un cran avec des scènes qui vont toujours plus loin. Et puis, dans le dernier quart du roman, l’auteure a lancé des passages terriblement romantiques. Je me suis dit « oh génial », jusqu’à ce que Valeria gâche les choses une fois de plus. Mais qu’elle héroïne terrible !! Le romantisme je trouvais ça chouette, ça semblait la conclusion parfaite pourtant. J’ai aimé en plus qu’Elisabet Benavent nous montre une autre facette d’elle même, elle serait très douée en comédie romantique aussi (et moi j’aimerais encore plus).

Je ne vais pas vous dire comment ça se finit, c’est pas l’intérêt. On arrive au bout avec les personnages et tous ont fait leurs choix de vie, sont apaisés et heureux. Les amies de Valeria ne dérogent pas à la règle et vous verrez qu’elles ont sacrément évolué depuis le 1er tome.

 

archipel

Merci à Mylène des éditions Archipel pour cette lecture

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s