L’ivresses des libellules, Laure Manel

Quatrième de couverture :

Quatre couples d’amis dans la quarantaine décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve.
Mais l’ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d’électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l’usure et la routine qui guettent les amoureux quand s’invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu’était leur vie lorsqu’ils ne l’étaient pas encore…
Quand débarque une jeune et jolie célibataire, le groupe est plus que jamais au bord de l’implosion.

L’avis de MadameOurse :

Troisième roman de Laure Manel (hors parutions auto éditées), L’ivresse des libellules est aussi le troisième que je lis. Chacun de ses romans aborde un sujet, des thématiques différentes et je ne savais pas trop à quoi m’attendre ici.

C’est l’histoire de 4 couples, amis depuis plusieurs années, qui ont l’habitude de partir en vacances ensemble. Et cette année, ils partent sans leurs enfants. Tous ne sont pas ravis de ce choix et certains ont du mal à laisser leurs enfants derrière eux mais quoi qu’il en soit, cette nouvelle structure va amener du neuf dans leurs vacances. Il faut un temps pour se plonger dans la lecture parce qu’on va avoir 8 personnages de présentés en même temps et, il faut bien retenir qui est en couple avec qui ! Personnellement je suis un peu lente à mémoriser les choses.

Pour ces vacances, les 8 amis ont loué une splendide maison, je me suis bien immergée dans les descriptions des lieux que Laure Manel nous offre et j’avoue que ça m’a donné envie de partir avec la troupe ! (mais j’ai pas vraiment le budget !). Des 8 personnages, on va s’attacher à certains et s’énerver un peu après d’autres, je crois qu’on a là toutes les personnalités qui font que la vie en groupe est faite de concessions ! Il va inévitablement y avoir des tensions entre ceux qui ne sont pas d’accord avec le programme proposé / imposé et une guerre des sexes lorsque les femmes vont se rebeller face aux hommes en mode pachas ! Et puis, il y a les histoires de couples… Tous dans la quarantaine, les amis ne vivent pas forcément sur la même longueur d’ondes. Il y a les « vieux couples » ensemble depuis plus de 20 ans et usés par le quotidien et les jeunes couples, récemment séparés et qui ont retrouvé l’amour. Et puis va arriver Valentine, célibataire… Bien malgré elle, sa présence va attiser les tensions.

Le roman nous amène alors des sujets très profonds, bien plus que je m’y attendais pour un cadre estival. Crise de la quarantaine ? Crise du couple ? Je vous avoue que ces thématiques m’ont perturbée. Et toutes ces tensions infusées au milieu d’un groupe, aie aie aie ! Tout ce qui est dit ici est très réaliste j’en suis sûre, c’est révélateur de ce qui se passe dans la vraie vie. Toutefois, c’est pas très réjouissant comme sujet, ça m’a un peu renvoyée à des questionnements personnels.

J’ai néanmoins aimé le cadre des vacances, l’Ardèche et les loisirs qui s’offrent aux personnages et les beaux liens amicaux qu’il peut y avoir dans le groupe, les confidences des uns et des autres, les échanges où chacun vanne l’autre, bref le propre de la bande d’amis !

Ma notation :

Ce roman m’a moins émue que les précédents de l’auteure mais je trouve que Laure Manel excelle à se renouveler et c’est vraiment appréciable, d’un roman à l’autre, de pouvoir partir avec elle  dans des directions totalement opposées.

Merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture

Publicités

2 commentaires sur « L’ivresses des libellules, Laure Manel »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s