La fille du ciel, Karen Hamilton

Quatrième de couverture :

Juliette et Nate sont faits l’un pour l’autre. Il est pilote de ligne, elle est hôtesse de l’air dans la même compagnie. Les amis, la famille, le travail, Juliette sait tout de Nate – surtout grâce aux réseaux sociaux. Elle aime particulièrement son appartement, dont elle a fait faire un double des clés et où elle se rend régulièrement quand Nate n’y est pas. Et elle déteste Bella, la sœur de Nate, mais n’est-ce pas la norme dans un couple heureux que de ne pas s’entendre avec sa belle-famille ?

Nate a rompu avec Juliette six mois plus tôt, mais cela ne compte pas. Juliette ne s’appelle d’ailleurs pas vraiment Juliette, et n’est devenue hôtesse de l’air que tout récemment, pour garder un œil sur lui. Entrer dans la vie des proches de Nate, choisir les mêmes vols que lui, espionner son téléphone à distance, s’inventer une nouvelle identité : Juliette ne recule devant rien pour atteindre son but, car elle a un plan pour le récupérer, et elle ne laissera rien ni personne se mettre en travers de son chemin.

Juliette le sait, le grand amour se mérite, il fait souffrir, mais il vaut toute la douleur du monde. Et des autres. Juliette et Nate sont faits l’un pour l’autre, même si Nate ne le sait pas encore…

L’avis de MadameOurse :

Etes-vous prêts à lire une héroïne complètement folle ? Oui c’est une sacré entrée en matière que je vous fais là mais franchement je ne crois pas qu’on puisse qualifier Juliette autrement…

Elle vient de se faire larguer par Nate son petit ami. Et n’a absolument pas l’intention d’accepter sa décision, elle reviendra dans sa vie, coûte que coûte. Et elle retourne déjà chez lui à chacune de ses absences professionnelles, facile, elle a les clés, l’accès à son compte Facebook, elle épie le moindre de ses faits et gestes. Toute sa vie est orientée sur un seul objectif : Nate. Et il y a aussi Bella, une connaissance de lycée, une personne qui lui a visiblement fait du mal et à qui elle en veut encore.

Juliette n’a pas d’amies et des moyens redoutables pour mettre en oeuvre sa vie idéale. Se faire embaucher par la compagnie qui emploie Nate : facile; se retrouver sur les mêmes vols que lui : très simple; l’espionner dans le moindre de ses faits et gestes : un jeu d’enfant.

Et à force de mener action après action, elle va arriver à son but et se trouver de nouveau mêlée à la vie de Nate.  Elle n’aura alors de cesse de le convaincre qu’elle est la femme de sa vie, qu’ils sont faits pour vivre ensemble. Sans grand succès, celui-ci a clairement tourné la page. J’aurais aimé savoir comment il vit ses intrusions, est-ce qu’il se rend compte qu’il est suivi, que quelqu’un passe chez lui en son absence ? Mais tout le récit est uniquement centré sur Juliette et sa folie.

Elle va escalader de page en page, telle chose n’a pas fonctionné pour lui attacher Nate ? ça ne fait rien, elle a de la ressource et va désormais exécuter tel plan ! Je me disais mais à quel moment va-t-elle prendre conscience des choses ? JAMAIS ! Elle est trop folle pour cela !!

Bien sûr, on va se demander aussi ce qui a pu se passer dans la vie de Juliette pour qu’elle en arrive là, à ce déséquilibre psychologique notable… Un drame dans son enfance, cette mère qu’elle appelle par son prénom, la haine envers Bella, nous allons tout découvrir. Et si les faits n’ont rien de si énorme que ça, ça a le bénéfice d’être complètement crédible.

J’ai quand même eu une petite déception pour la fin que j’attendais fort après une telle escalade dans les actions menées par Juliette. Mais la plongée au cœur de la folie pure de cette femme qui est une stratège très intelligente et qui ne fait rien sans réfléchir m’a beaucoup plu.

Ma notation :
Un thriller psychologique glaçant et très réussi.

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)

4 commentaires sur « La fille du ciel, Karen Hamilton »

  1. ah oui, on a envie d’en savoir plus sur cette juliette qui semble pas net! Du coup j’imagine un final sanglant… Hop, j’ajoute à mes suggestions d’achat pour la bibliothèque..

    J'aime

  2. Tu m’as donné très envie de rencontrer Juliette (mais pas en vrai… juste sur papier !). Sa folie grandissante doit être intéressante à suivre. Dommage pour la fin par contre 😦

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s