Inséparables, Sarah Crossan

Quatrième de couverture :

Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?

L’avis de MadameOurse :

Ce roman vient tout juste de sortir et m’a beaucoup intriguée après en avoir lu quelques chroniques qui le mentionnaient comme un coup de cœur. Le thème des sœurs siamoises m’intéressait pas mal mais je craignais d’avoir du mal à lire ce roman écrit en vers. Et puis, alors que je regardais les cahiers de vacances pour ma Grande Ourse, je me retourne et le vois sur le rayonnage derrière moi (j’avais soigneusement évité les rayons romans adultes pour ne pas être tentée…). Ça a été l’occasion de le feuilleter pour voir comment il était écrit… et de l’acheter !

Je tiens à vous montrer comment est le texte à l’intérieur car c’est ça qui m’a questionnée avant d’attaquer ma lecture. Les vers n’ont jamais de rimes donc c’est de la poésie qui se lit très simplement. J’ai d’ailleurs découvert que ce roman est une parution jeunesse ! Moi qui n’en lit jamais… aucun regret pour ce titre qui est vraiment agréable à lire même pour une vieille adulte comme moi qui fuis les lectures « enfantines » ! Le roman se lit du coup extrêmement vite aussi, je pense qu’on peut achever ses 400 pages en 3 ou 4h et d’une traite tellement les paragraphes sont courts. Et pour autant, tout y est dit je trouve. Le regret que j’ai c’est, je crois, de ne pas avoir bien compris la façon dont c’est écrit avec ces alignements du texte un peu particuliers.

L’histoire c’est celle de la vie de Grace, racontée à la première personne. Grace à une sœur jumelle, Tippi. Une sœur siamoise même. Le roman est l’histoire de leur enfance à travers tout ce qui fait d’elles des personnes différentes, à travers ce vécu de la différence, cette classification de « monstres » qu’elles ressentent dans le regard des autres. Sarah Crossan nous relate leur quotidien et on se rend vite compte de ce que c’est de vivre ainsi, soudée à sa sœur : l’impossibilité de faire quelque chose seule, la nécessité de s’accorder sur tout. Je me suis dit tout au long de ma lecture « comme ce doit être dur ». Mais en fait, les 2 soeurs n’ont connu que ça et le vivent très bien. Elles sont proches.

J’ai appris beaucoup de choses de manière générale sur la vie qu’ont les couples siamois de nos jours. Médicalement, leur existence est toujours compliquée par des soucis de santé. Et chaque duo étant unique, il n’y a guère de généralités qui peuvent se faire sur la vie des siamois. Dans l’histoire, Grace et Tippi qui arrivent en fin d’adolescence ont déjà eu une vie qui a déjoué les statistiques des médecins.

Sans dévoiler ce qui se passe dans le roman, j’ai été émue par la fin. Il m’a toutefois manqué quelques pages de plus. Par envie d’avoir d’autres détails sur l’après… Mais en même temps, je le sais, on aimerait toujours ajouter des pages à ces romans que l’on quitte à regret.

Ma notation :

Je recommande. Un thème fort très bien traité, une écriture qui emporte et tout ça avec la légèreté de la publication jeunesse.

Publicités

7 réflexions sur “Inséparables, Sarah Crossan

  1. J’avais lu une critique mitigée et le côté écriture en vers ne m’attirait pas trop, alors tu fais bien de montrer une page, parce qu’à la lecture de cette page et de ton avis, ça me fait bien plus envie! 🙂

    J'aime

      • Oui j’en ai lu de bonnes aussi, mais après un de tes précédents billets j’étais intriguée par ce livre et j’ai cherché à en lire plus dessus et suis tombée sur quelqu’un qui n’avait pas trop accroché, mais je ne sais plus sur quel site c’était, ni les raisons pour lesquelles cette personne n’avait pas aimé (super utile ce que je te raconte là, hein? 😉 )

        J'aime

  2. Je suis aussi étonnée qu’il puisse y avoir des critiques mitigées. Attention, je ne prétends pas qu’il doit forcément plaire à tout le monde mais je ne peux qu’imaginer qu’il touche chaque lecteur qu’il rencontre.

    J'aime

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s