Les yeux de velours, Jude Deveraux

002

Quatrième de couverture :

L’aube se lève. Judith ne dort toujours pas. Que lui est-il arrivé ? Est-elle vraiment la femme de cet inconnu assoupi à son côté ? Oui, elle s’est livrée tout entière à lord Gavin Montgomery, désormais son seigneur et maître. Il l’a déshabillée, lentement, puis il l’a emportée sur le lit conjugal, tremblante et vaincue. Et, dans le monde magique des sens, plus rien n’a existé que leurs deux corps embrasés de désir. Mais avec le jour, la terrible réalité a repris ses droits : Gavin n’aimera jamais Judith ; son coeur appartient à une autre.

L’avis de MadameOurse :

La reprise du boulot ayant coïncidé pour moi avec un grand calme, j’ai eu le temps de dévorer ce roman de 400 pages en un temps record. En parallèle de ma lecture « du soir », j’aime bien me plonger dans ces lectures sentimentales historiques.

Ici, on suit Judith et Gavin qui vont se retrouver mariés sans même se connaitre comme cela se faisait beaucoup à l’époque. Gavin est déjà épris d’une femme qui ne veut pas l’épouser car elle cherche à faire un mariage d’argent et Judith a grandi dans l’idée de devenir nonne et ne veut pas devenir une potiche au bras de son mari. Alors il va y en avoir des étincelles entre ces deux là, des quiproquo, des rebondissements. Le roman est vraiment bien écrit, évidemment comme dans tout roman sentimental, on tourne autour du pot sur les vrais sentiments des personnages qui ne sont pas capables de s’avouer leurs vérités. Mais c’est le but de ces romans et c’est agréable de les suivre.

A côté de l’histoire d’amour entre Gavin et Judith, il se passe plein de choses, on découvre vraiment de très nombreux personnages, les 3 frères de Gavin, les parents de Judith, le roi et la reine d’Angleterre à cette époque, bref tout est bien fait pour enrichir le roman. Et tous les petites histoires à côté de la grande sont bien amenées et très plaisantes à découvrir également.

Ma notation :

J’ai adoré. Une très belle romance, des personnages attachants, plein de rebondissements, une histoire complète au delà de l’histoire d’amour.

Publicités

9 réflexions sur “Les yeux de velours, Jude Deveraux

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s