La secrétaire d’Himmler, Catherine Hokin

004-LAPTOP-7PUAI2CI

Quatrième de couverture :

La vie de Magda, une jeune secrétaire allemande, bascule le jour où elle entre au service de Himmler, le chef des SS. Les journées s’enchaînent : envoyer des invitations pour des réceptions, demander des devis pour la construction de camps de concentration et obéir à un homme qu’elle méprise. Mais en secret, Magda mène une double vie. Le soir, elle entre dans la clandestinité et travaille pour la Résistance. Un jeu dangereux où la jeune femme risque la mort à chaque instant. Mais c’est le prix à payer pour protéger l’homme qu’elle aime, un résistant qui combat le nazisme… Quarante ans plus tard, sa petite-fille Nina découvre des documents troublants datant de la Seconde Guerre mondiale. Dans les ruines d’un passé que sa grand-mère a tenté d’oublier, elle lève peu à peu le voile sur les mystères de l’histoire familiale. Des secrets qui vont bouleverser sa vie à tout jamais…

L’avis de Laure :

Si vous me connaissez un peu à force, vous savez que je ne peux pas résister à ce genre de titre. Repéré en juin, acheté en juillet, lu en aout.  Quand on aime… ça va vite !

Ce roman est raconté en 2 parties dont l’une d’elle m’a d’abord décontenancée et moins plu. Entre deux héroïnes, la grand-mère Maga, la fameuse secrétaire d’Himmler du titre et sa petite fille Nina, qui vit en RDA en 1989. Comme on peut facilement s’en douter, Magda n’est pas à la botte d’Himmler bien qu’elle travaille pour lui. Résistante de la première heure, elle a beaucoup investi à tenter de sauver un maximum de juifs. En parallèle néanmoins, aux côtés d’Himmler, elle met au point les détails du plan global du génocide perpétré par les nazis. Un double rôle bien dangereux tant pour ne pas se faire prendre pendant la guerre que pour ne pas être arrêtée comme une nazie à la fin de celle-ci…

« Il doit y avoir un meilleur moyen de faire front qu’avec des bouts de ficelle. »

Nina, comme sa famille avant elle, se rebelle contre la vie de l’Allemagne de l’après guerre et se retrouve aux prises avec la stasi et emprisonnée pendant de longs mois. Je vous avoue n’avoir pas compris l’intégration de ce moment historique dans le roman et avoir eu du mal à le comprendre. C’est assez obscur pour moi française, je ne connais pas cette page de l’histoire et je ne voyais pas ce qu’elle allait apporter au roman. Pourtant, Nina veut aussi comprendre sa grand-mère et ses secrets. Et c’est lorsqu’elle part mener l’enquête sur Magda, qui n’a jamais rien voulu lui raconter, que j’ai commencé à apprécier le « présent » du roman.

Et ensuite, tout monte petit à petit vers un final très fort, que je n’avais pas vu venir. Une vengeance 40 ans plus tard entre deux vieilles dames, les preuves à apporter pour être cru sur ce qui s’est passé pendant la guerre mais aussi, pour les jeunes de l’époque, la découverte horrifique de ce que leurs aînés ont commis. A travers ce roman, Catherine Hokin illustre bien le ressenti que peuvent avoir les allemands sur la dure histoire de leur pays.

Ma notation :

Une belle lecture !

Un commentaire sur « La secrétaire d’Himmler, Catherine Hokin »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s