Le craquant de la nougatine, Laure Manel

007

Quatrième de couverture :

 » Voilà, je me présente : Romain Piveteau, 42 ans, Niçois d’origine qui-a-gardé-des-O-un-peu-ouverts, restaurateur sympa, père solo qui-fait-ce-qu’il-peut, ex drôle. Ça tient en peu de mots. Il n’y a pas de quoi charmer une comédienne aux allures de déesse romaine.
Quand j’y pense… Alba, déesse romaine… ça aurait pu être un signe pour un Romain comme moi… Il paraît que les couples se fondent toujours sur une espèce de légende originelle… « 

Le cœur a ses raisons qu’on aimerait parfois ignorer

Dans un bus, Romain rencontre Alba. Transporté par le charme éclatant de cette inconnue, il ne résiste pas à l’irrépressible envie de la revoir. Mais osera-t-il faire le premier pas ? Et surtout : a-t-il seulement droit à cette histoire ?

L’avis de Laure :

Un nouveau roman de Laure Manel, c’est toujours une tentation pour moi et cette année, la tentation est gourmande et portée par une couverture sublime. Et comme cette couverture incarne bien le visage d’Alba, l’héroïne du roman !

S’il y a bien une héroïne, c’est de Romain dont nous allons d’abord faire la connaissance. Romain et son coup de foudre pour Alba. Romain qui n’osera pas la draguer, ne voulant pas passer pour un gros lourd. Romain qui va réfléchir, rechercher sa belle inconnue puis oser enfin. Et ainsi, dès les premiers chapitres, courts, tout s’enchaine pour notre plus grand plaisir, une belle rencontre, deux personnages qui ont envie d’y croire même si rien n’est jamais facile. Puis les débuts d’une histoire tout en beauté.

On en apprend plus sur eux deux : Romain, restaurateur et père de 2 enfants. Alba, comédienne de théâtre et comédienne voix, un métier mis à l’honneur dans le roman et qui m’a beaucoup plu. Tous deux sont totalement sincères dans l’histoire dans laquelle ils se lancent et pourtant, Alba va peu à peu ressentir que quelque chose cloche. Romain l’aime, elle n’en doute pas un instant, mais… il y a un mais. Un mais que pour ma part j’ai très vite deviné. Je ne me suis pas trompée sur ce que nous a réservé la suite du roman. C’est par cet élément que Laure Manel apporte à son roman un caractère qui va plus loin que la romance du début. Je ne vais pas vous en dire plus, ce serait dommage de spoiler. Mais j’ai aimé cette thématique, j’ai aimé cet élément perturbateur dans l’histoire et toutes les interrogations qu’il amène. C’est un beau sujet et j’ai vraiment pris plaisir à suivre la deuxième partie de l’histoire, avec l’espoir que cette si belle histoire, allait pouvoir rebondir.

Pour en savoir plus sur ce mystère, il vous faudra bien évidemment lire à votre tour Le craquant de la nougatine. Sachez que les personnages, principaux comme secondaires, sont toujours aussi attachants, que les lieux et thèmes mis en avant dans le roman en font une belle lecture contemporaine. Et s’il manquait quelque chose pour vous convaincre : vous avez là 350 pages que vous ne verrez pas défiler. Il ne m’a fallu qu’un jour et demi pour déjà tourner la dernière page. Alors tentés ?

Ma notation :

Une très belle lecture.

(Merci à Marion des éditions Michel Lafon pour cette lecture)

Un commentaire sur « Le craquant de la nougatine, Laure Manel »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s