Demain j’arrête !, Véronique Grisseaux et Laetitia Aynie

Quatrième de couverture :

La comédie phénomène, écrite par Gilles Legardinier,
adaptée par Laetitia Aynié et Véronique Grisseaux !
Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait dans votre vie ?

Au début, c’est à cause de son nom rigolo que Julie s’est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu’il semble cacher…

Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants…

L’avis de Laure :

Mon mari m’a fait la surprise de m’offrir cette BD à Noël et j’étais vraiment ravie. Il ne veut pas m’offrir de romans car j’en ai trop soit disant…. Mais l’alternative BD me plait beaucoup encore plus quand il vise si juste avec un auteur que j’aime beaucoup. Je n’ai pas lu la version roman car je n’ai pas lu toutes les comédies de l’auteur, lui préférant largement ses thrillers, je ne peux donc pas juger ici de l’adaptation qui en est faite.

Premier bémol malheureusement, je ne suis pas fan des dessins. Les personnages ne me plaisent pas et ce n’est qu’un avis personnel, peut être que vous les trouverez réussis.

L’histoire en soi est vraiment légère et je trouve que le format BD se prête bien à la raconter, il y a des personnes émouvants comme la voisine âgée de Julie ou amusants comme la boulangère en duel avec le vendeur de fruits et légumes. C’est assez loufoque aussi dans l’histoire qui va tourner autour du nouveau séduisant voisin de Julie. Pour la romance je n’ai pas franchement été convaincue dans le sens où la naissance de sentiments amoureux entre les personnages n’est pas vraiment mise en avant.

J’ai parfois trouvé en tournant les pages que certaines scènes succédaient un peu vite à la précédente, comme une impression de sauter du coq à l’âne et de manquer de lien. Je pense que le format BD oblige un peu à cela, à faire des raccourcis et à supprimer certains passages propres au roman qui annoncent un peu la suite. Et puis il n’y a pas de chapitres dans une BD donc on tourne les pages sans se préparer à une coupure.

Ça reste une histoire amusante à lire qui permet de passer un bon moment, le côté comédie qu’on connait bien dans certains romans de Gilles Legardinier est parfaitement retranscrit ici en faisant une BD drôle et dynamique.

Ma notation : 

Je n’ai pas été entièrement convaincue mais j’ai passé un bon moment de lecture.

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s