Archives du mot-clé G. Legardinier

Box livresque de Noël pour enfants

Une fois n’est pas coutume, je vous propose un article différent mais toujours dans le domaine des livres. Je vous en ai parlé en story il y a quelque temps, je recherchais une box enfant pour y abonner MissC. J’ai bien vu quelques idées mais qui soit me semblaient trop chères, soit des contenus qui ne me plaisaient pas ou la crainte que ce soit un niveau de lecture un poil au dessus de ma jeune lectrice débutante.

012

Alors, j’ai abandonné l’idée de l’abonnement et ai décidé tout bêtement de concevoir moi même son colis / box. Ce qui était l’occasion en même temps d’en préparer une également pour sa petite sœur ! Pas de jalouse.

J’ai récupéré à cette occasion les belles boites blanches utilisées par les éditions Fleuve pour nous gâter cette année. Et dedans, chacune va retrouver un contenu personnalisé mais similaire .

013

Je me suis complètement fait avoir chez Claire’s pour des achats en réalité hors budget [ce magasin n’affiche-t-il jamais ses prix ?!]  mais elle auront ainsi chacune un serre tête large, un gloss, une palette maquillage et  des vernis. 

014

Un colis c’est aussi du gourmand avec une cuillère chocolat et de la guimauve.

Et puis chacune ses livres, dans ses thématiques. Pour MissC petits romans et BD ainsi qu’un cahier de jeux autour de la lecture. Pour sa sœur, 3 albums, un éphéméride pour apprendre du vocabulaire, un cahier d’écriture et un de gommettes. Elles auront aussi chacune des feutres / tampons.

015

Comme pour un swap, je me suis beaucoup amusée à leur concevoir ces box et j’ai déjà hâte de découvrir leurs réactions mais pour cela il faudra attendre le 25 décembre !

Une chance sur un milliard, Gilles Legardinier

011

Quatrième de couverture :

« Je venais d’avoir onze ans lorsque j’ai pris conscience de ce qu’était le destin. C’est drôle, en repensant à cette soirée et à tout ce qui m’est arrivé d’important depuis, je me dis que dans une vie, on ne voit jamais venir les événements qui vont vraiment compter. Depuis ce jour, plus personne ne m’a pris dans ses bras. Enfin, jusqu’à la semaine dernière. C’était encore pour m’annoncer une nouvelle qui allait dynamiter mon existence. Il n’y a pas que les insectes qui se prennent des coups de pantoufle. Je ne sais pas qui les donne, mais si c’est un dieu, il chausse grand. « À travers une histoire aussi réjouissante qu’émouvante, Gilles Legardinier nous entraîne vers le moment où chacun doit décider de ce qui compte réellement dans sa vie. Plus de temps à perdre. Plus question de s’égarer. Se jeter sans filet. Aimer, libre comme jamais.

L’avis de Laure :

Un roman de Gilles Legardinier, c’est une histoire dans laquelle je m’absorbe en toute confiance. Parce que je sais que l’homme derrière l’auteur a plein de belles choses à nous dire, que ses romans riment toujours avec sincérité, bienveillance, douceur et humour. Et, une fois de plus, ce titre n’a pas fait défaut.

Pourtant, on pourrait s’attendre à une histoire bien triste, à une page de vie qui se ferme sur un personnage tellement jeune qu’il n’était forcément pas armé pour cela. Mais c’est la magie Gilles Legardinier, ce cataclysme dans la vie d’Adrien, il va savoir en tirer du bon, du renouveau, du vrai et tout ce qui fait alors qu’on referme un livre avec une foi profonde en l’humain.

« Du point de vue des statistiques, toutes les formules auraient prédit un pourcentage tendant vers zéro. Genre 0,000000001. Et pourtant… Le malheur se cache parfois neuf chiffres après la virgule. »

J’ai à peine commencé ma chronique que je vous ai déjà tout dit de l’âme et du message du roman, est-il besoin d’en dire plus finalement ? Vous allez ici accompagner Adrien dans ce qui pourrait être une descente aux enfers, un événement qu’on ne souhaiterait même pas à son pire ennemi. Mais vous savez, c’est en cela que les épreuves nous font grandir, quand elles remettent en question toutes les futilités de la vie qui nous semblaient essentielles. Adrien n’a plus beaucoup de temps, mais il est décidé à le mettre à profit. Alors il va oublier les personnes toxiques ou profiteuses pour se concentrer sur la liste des choses et des personnes qui lui tiennent à cœur.

Avec lui, on va vivre des moments d’émotion, de rires (une marque de fabrique de Gilles Legardinier avec un dosage si parfaitement ajusté dont je suis tellement cliente !), de confidences, de souvenirs, de remise en question, d’amitié, de générosité, d’amour. N’est-ce pas pile la liste des émotions que nous aimons tant trouver dans les livres ?

Ma notation :

Un roman de Gilles Legardinier que je conseillerai pour son potentiel si plein d’humanité !

(Merci aux éditions J’ai lu pour cette lecture)

L’exil des anges, Gilles Legardinier

Quatrième de couverture :

Ils ne se connaissent pas, mais un même rêve leur a donné rendez-vous dans une mystérieuse chapelle des Highlands. Valeria, Peter et Stefan ignorent qu’ils sont la preuve vivante d’une découverte révolutionnaire sur les arcanes de la mémoire faite vingt ans plus tôt par deux scientifiques disparus. Une découverte que beaucoup voudraient s’approprier – à n’importe quel prix. Pour échapper à ceux qui les traquent, ils n’ont pas d’autre choix que de remonter à l’origine du secret dont ils sont les ultimes gardiens. Leurs souvenirs sont des sanctuaires. À eux d’en trouver les clés… Ce thriller humaniste vous entraînera aux limites de la conscience, au cœur d’une aventure qui vous hantera longtemps, comme un rêve…

L’avis de Laure :

Depuis ma lecture du premier miracle en 2016, je vous parle beaucoup de Gilles Legardinier, coup de cœur pour ce titre oblige. Et je n’ai de cesse depuis cette date que de découvrir ses autres thrillers, délaissant ses comédies au profit de ce genre où il me charme beaucoup plus.

Et une fois de plus, le charme a opéré. J’ai accroché avec tous les personnages et pris plaisir à les suivre dans leurs aventures. Au début, on fait la connaissance de ce couple de scientifique que l’auteur nous dépeint comme fou amoureux et je me suis attachée directement à eux, au lien qui les unit, tant sur le plan personnel que sur le plan des recherches scientifiques qu’ils ont mis au point ensemble. Mais ils se sentent menacés et très vite malheureusement les choses tournent mal pour eux.

20 ans plus tard, on va suivre une jeune espagnole, Valéria, bien décidée à partir en vacances en Ecosse, sur les traces d’une chapelle dont elle rêve avec précision depuis toute petite. Là bas, elle va retrouver cette chapelle mais aussi faire la connaissance de Peter puis Stefan, deux jeunes hommes qui font le même étrange rêve qu’elle.

Et nous voilà partis à leur côtés dans un périple pour protéger les découvertes de Cathy et Marc Destrel. Des découvertes associée à des preuves que ceux-ci ont trouvé la possibilité de faire revivre leurs souvenirs après leur décès. J’ai beaucoup aimé la thématique abordée, c’est intéressant, bien illustré tout en restant simple à comprendre ce qui rend la lecture fluide et addictive. Le trio de jeunes gens était aussi une belle idée quand on suit souvent plus habituellement des duos. Là c’était intéressant parce qu’ils étaient bien souvent 2 à être d’accord contre l’avis du 3ème, ça rendait les dialogues plus riches.

En bref, j’ai passé un bon moment avec L’exil des anges, une histoire dynamique, moderne, crédible et entraînante.

Ma notation :

Je recommande ! Et confirme une fois de plus le talent de Gilles Legardinier pour le thriller.

Demain j’arrête !, Véronique Grisseaux et Laetitia Aynie

Quatrième de couverture :

La comédie phénomène, écrite par Gilles Legardinier,
adaptée par Laetitia Aynié et Véronique Grisseaux !
Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait dans votre vie ?

Au début, c’est à cause de son nom rigolo que Julie s’est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu’il semble cacher…

Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants…

L’avis de Laure :

Mon mari m’a fait la surprise de m’offrir cette BD à Noël et j’étais vraiment ravie. Il ne veut pas m’offrir de romans car j’en ai trop soit disant…. Mais l’alternative BD me plait beaucoup encore plus quand il vise si juste avec un auteur que j’aime beaucoup. Je n’ai pas lu la version roman car je n’ai pas lu toutes les comédies de l’auteur, lui préférant largement ses thrillers, je ne peux donc pas juger ici de l’adaptation qui en est faite.

Premier bémol malheureusement, je ne suis pas fan des dessins. Les personnages ne me plaisent pas et ce n’est qu’un avis personnel, peut être que vous les trouverez réussis.

L’histoire en soi est vraiment légère et je trouve que le format BD se prête bien à la raconter, il y a des personnes émouvants comme la voisine âgée de Julie ou amusants comme la boulangère en duel avec le vendeur de fruits et légumes. C’est assez loufoque aussi dans l’histoire qui va tourner autour du nouveau séduisant voisin de Julie. Pour la romance je n’ai pas franchement été convaincue dans le sens où la naissance de sentiments amoureux entre les personnages n’est pas vraiment mise en avant.

J’ai parfois trouvé en tournant les pages que certaines scènes succédaient un peu vite à la précédente, comme une impression de sauter du coq à l’âne et de manquer de lien. Je pense que le format BD oblige un peu à cela, à faire des raccourcis et à supprimer certains passages propres au roman qui annoncent un peu la suite. Et puis il n’y a pas de chapitres dans une BD donc on tourne les pages sans se préparer à une coupure.

Ça reste une histoire amusante à lire qui permet de passer un bon moment, le côté comédie qu’on connait bien dans certains romans de Gilles Legardinier est parfaitement retranscrit ici en faisant une BD drôle et dynamique.

Ma notation : 

Je n’ai pas été entièrement convaincue mais j’ai passé un bon moment de lecture.

Pour un instant d’éternité, Gilles Legardinier

Quatrième de couverture :

Vincent sait mieux que personne ce qu’est un secret. Spécialiste des passages dérobés, c’est à lui que les riches et les puissants font discrètement appel pour dissimuler leurs trésors ou s’aménager des issues indétectables. Alors que Paris célèbre l’Exposition universelle et sa phénoménale tour Eiffel, Vincent et son équipe deviennent soudain la cible de tentatives d’assassinat. La mort rôde désormais autour d’eux. Un de leurs clients cherche-t-il à effacer ce qu’ils savent de lui ? Sont-ils traqués par des pouvoirs occultes ? Quelle est cette ombre qui peut les frapper n’importe où, n’importe quand ? Dans une époque bouleversée, confronté à des mystères surgis d’un autre temps, Vincent va tout faire pour déjouer la menace et sauver les siens. Ce qu’il s’apprête à découvrir va faire voler en éclats tout ce qu’il croyait savoir du monde…

L’avis de Laure :

Gilles Legardinier a une place particulière dans mon cœur depuis ma lecture de son Premier miracle en 2016, l’un de mes plus précieux coups de cœur évoqué sur le blog.  Il y a 2 mois j’ai eu la chance de le rencontrer et de confirmer l’affection que j’ai pour lui, pour l’auteur mais aussi pour l’homme. Son nouveau roman ne pouvait pas rester bien longtemps dans ma PAL.

Et nous voilà plongés encore une fois dans un nouveau genre, ici on part dans le roman d’aventures version historique. Dans le Paris de l’exposition universelle, Vincent et sa bande ont su se construire une belle réputation leur valant la reconnaissance des plus fortunés. Leur talent ? La construction de passages secrets, un art que l’on va découvrir dans le roman et qui combine bien des savoirs-faire.

Le cadre historique est bien plaisant à lire vu d’aujourd’hui; imaginez replonger dans cette période où toutes les grandes inventions commençaient, où tout était si miraculeux. Aujourd’hui on n’est plus surpris de rien, tout nous semble possible mais à l’époque ce n’était pas le cas. Alors on sourit quand on lit que la Tour Eiffel est si haute que son phare pourrait perturber les bateaux venant d’Angleterre et on mesure le chemin accompli lorsque les personnages s’étonnent d’une musique jouée par une machine.

Le savoir de Vincent va intéresser des personnes moins bien intentionnées, à la recherche d’un vieux trésor caché sous les rues de Paris. Vincent et sa bande vont alors être menacés avant de comprendre ce qu’on leur veut. Gilles Legardinier nous emmène dans un périple mêlé entre la quête de ce fameux « trésor » et les ruses, les plans à déjouer pour contrer ceux qui leur veulent du mal. C’est animé et ça se lit tout seul, la progression est fluide, comme toujours avec Gilles Legardinier. Les descriptions sont très réussies, je n’ai eu aucun mal à m’imaginer tous ces lieux, c’était d’ailleurs assez plaisant et je risque de garder les images que je me suis faite de ce roman en tête, l’évocation de ce livre m’amènera alors une image en particulier d’un lieu du final du roman.

J’ai passé un bon moment avec ce roman et ai aimé la nouvelle thématique proposée ici, celle des passages secrets. Mais je dois dire que je garde en tête surtout mon précédent coup de cœur. Evidemment qu’il ne serait pas possible d’égaler le coup de cœur car mes coups de cœur sont relativement rares. Heureusement, je n’avais pas d’attente particulière en lisant Pour un instant d’éternité. Néanmoins, je vous avoue ne pas m’être attachée tant que ça aux personnages et à Vincent en particulier. Et il m’a manqué l’humour fin et précieux que j’avais adoré dans Le premier miracle.

Ma notation :

Une agréable lecture entre aventures, intrigue, culture et Histoire.