La maison des Turner, Angela Flournoy

Quatrième de couverture :

Partez à la rencontre de la famille Turner : treize frères et sœurs qui se chamaillent et qui s’aiment passionnément.  Unanimement salué par la critique, La Maison des Turner inaugure le renouveau du grand roman américain.

Cela fait plus de cinquante ans que la famille Turner habite Yarrow Street, rue paisible d’un quartier pauvre de Detroit. La maison a vu la naissance des treize enfants et d’une foule de petits-enfants, mais aussi la déchéance de la ville et la mort du père.
Quand Viola, la matriarche, tombe malade, les enfants Turner reviennent pour décider du sort de la maison qui n’a désormais plus aucune valeur, la crise des subprimes étant passée par là.
Garder la maison pour ne pas oublier le passé ou la vendre et aller de l’avant ? Face à ce choix, tous les Turner, de Cha-Cha, le grand frère et désormais chef de famille, à Lelah, la petite dernière, se réunissent. Et s’il fallait chercher dans les secrets et la mythologie familiale pour trouver la clef de l’avenir des Turner et de leur maison ?

L’avis de MadameOurse :

Lorsque j’ai tourné les premières pages de ce livre, j’ai pris peur. En effet, avant même le 1er chapitre, nous découvrons l’arbre généalogique de la famille Turner. Imaginez bien la complexité de l’arbre dans une famille de 13 enfants !!

Il n’y avait en fait pas de quoi avoir peur, je ne me suis pas perdue dans l’histoire car elle est bien racontée. Nous allons suivre principalement le 1er et le dernier né de la famille : Cha-Cha qui a la soixante et Lelah qui a 40 ans. Autour de l’histoire de leur enfance à Yarrow Street et du devenir de la maison qui part en ruines, nous entrons plus dans l’intimité de ces 2 personnages.

Cha-Cha voit un fantôme et va commencer une psychothérapie, imposée par son employeur. J’ai trouvé ce personnage attachant, il va vraiment s’interroger sur sa vie et tenter d’avancer et comprendre qui est ce fantôme qui le hante.

Lelah elle, est addict aux jeux, elle perd sa maison, son travail et va cacher tout ça à ses proches. C’est une femme qui m’a bien fait rire surtout dans ses dialogues intérieurs.

Tous 2 vivent un tournant de leur existence. J’ai trouvé le roman joli mais pas exceptionnel. J’ai passé un bon moment avec la famille Turner et ses personnages typiques. C’est un récit de fratrie, d’amour, d’amitié, de condition sociale, d’héritage. Les relations dans cette grande fratrie sont complètement différentes de ce qui peut exister dans une famille traditionnelle avec moins d’enfants car il y a énormément d’interactions à gérer et c’est ça qui fait la touche spéciale du roman. Il y a des passages qui sont très plaisants à lire de par la particularité de cette famille.

Ma notation :

Une lecture agréable.

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)

Publicités

Un commentaire sur « La maison des Turner, Angela Flournoy »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s