La datcha, Agnès Martin Lugand

005

Quatrième de couverture :

Et si le pouvoir d’un lieu était d’écrire votre histoire ?

 » L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable ? « 

L’avis de Laure :

En ouvrant La datcha, je n’imaginais pas le voyage que j’allais faire. Je ne suis pas une habituée des romans d’Agnès Martin Lugand, même si je l’avais déjà lue. Et là, il m’a à peine fallu le prologue pour être à deux doigts des larmes. Tout est émotion dans ce roman et c’est si beau.

Ce prologue c’est la chance de la vie d’Hermine, un poste dans un hôtel qui lui est proposé par un mystérieux inconnu. A La datcha, sous la douce bienveillance de Jo et Macha, bien plus qu’un métier, c’est une famille qu’elle va trouver. Alors, 20 ans plus tard, c’est à La datcha qu’elle a construit sa propre famille à son tour.

Mais la vie a son lot d’embûches et le couple emblématique du lieu décède, laissant Hermine et tous les employés désemparés. Leur vie va-t-elle être chamboulée par le retour de Vassili, le fils du couple ?

Je me suis vraiment laissée bercer par ce roman d’abord pour ce lieu fort, on en ressent tellement la magie ! Nous aussi, on part en images à La datcha et on s’y sent aussi bien qu’Hermine, impossible d’imaginer que leur bonheur puisse être perturbé. Je n’avais rien imaginé de la suite du roman, du dilemme qui se pose dans la vie d’Hermine. L’amour est alors conté d’une manière si douce par Agnès Martin Lugand, comment ne pas succomber à la beauté de cette histoire, malgré sa complexité ?

Ma notation :

Un très beau roman, je vous le conseille

Publicité

2 commentaires sur « La datcha, Agnès Martin Lugand »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s