La chronique des Bridgerton 9 & 10, Julia Quinn

011

Quatrième de couverture :

Du mariage d’Edmund Bridgerton et de Violet Ledger sont nés huit enfants, héros de la Chronique des Bridgerton. Mais que sont devenus Daphné, Anthony, Benedict, Colin, Éloïse, Francesca, Gregory et Hyacinthe ? Des années plus tard, les mariages et les naissances ont apporté leurs lots de doutes et de bonheurs. La famille s’est agrandie et, sous le regard serein et bienveillant de lady Violet, la dynastie Bridgerton se retrouve pour une dernière fois.Vous souvenez-vous de lady Whistledown, dont les chroniques alimentaient les ragots du Tout-Londres ? Pour notre plus grand plaisir, elle a repris sa plume acerbe et drôle, et nous narre la saison de deux délicieuses débutantes.

L’avis de Laure :

Une fois de plus, j’ai sauté sur cette lecture sitôt reçue tant je suis tombée dans l’addiction à la famille Bridgerton. Je vous avoue que j’étais très curieuse de découvrir ce qu’ils avaient pu devenir au cours des années.

Julia Quinn a été tellement sollicitée par ses lectrices sur le devenir de tous les couples qu’elle a décidé d’écrire un second épilogue à chacun des 8 tomes et elle nous raconte pourquoi elle a souhaité écrire telle scène précisément, comme celle du jeu de pall mall qui s’est imposé pour Anthony. Ainsi, le tome 9 est plutôt un recueil de courts titres comme des nouvelles. Cerise sur le gâteau, il y a un 9ème texte qui concerne Edmund et Violet et j’ai trouvé l’idée géniale !

Pour autant, je suis restée sur ma faim avec ce titre, il y a des épilogues que j’ai trouvés un peu plats et d’autres qui étaient forts sympathiques mais j’ai vraiment préféré lire les romans parce qu’ici il n’y a plus de romance à écrire, à développer, les couples sont ensemble à présent ! Mon côté fleur bleu apprécie plus de lire la génèse d’un couple. Mais rassurez-vous, l’esprit Bridgerton, les piques familiales et les dialogues haut en couleurs sont toujours là. Et rien que ça, on adore non ?

Dans le 10ème tome, on retrouve avec joie les chroniques de lady Whistledown que j’ai lues avec une toute autre saveur en sachant qui elle est. Là encore, un tome découpé en 2 histoires de nouveaux personnages pour 2 nouvelles romances. Malheureusement le format nouvelle entraine une histoire plus rapide et j’ai trouvé la naissance des sentiments des protagonistes un peu trop rapide dans les 2 cas. D’un coup, ils se disent qu’ils aiment la personne qu’ils ont rencontrée. Alors qu’il s’est passé si peu de choses… Ca manquait un peu de crédibilité pour moi. Mais j’ai aimé quand même cette lecture pour l’univers de Julia Quinn, pour les scènes toujours drôles qu’elle sait nous réserver, pour ses personnages féminins audacieux, forts et qui n’hésitent pas à aller contre les codes de l’époque.

Et si je vous dis que les éditions J’ai lu nous réservent de nouveaux titres de Julia Quinn, dans 2 mois, qui saute au plafond ?

Ma notation :

Une belle fin de saga, je serai présente pour relire Julia Quinn.

(Merci aux éditions J’ai lu pour cette lecture)

Un commentaire sur « La chronique des Bridgerton 9 & 10, Julia Quinn »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s