Les sentiers de l’oubli, Margaret Mizushima

Quatrième de couverture :

Le Colorado, sa communauté d’habitants paisible, ses grandes forêts qui font la joie des amoureux de la nature… et des trafiquants de drogue. Une enquête riche en suspense menée par un couple aussi improbable qu’attachant : la lieutenant Mattie Cobb et Robo, son berger allemand au grand flair.

Mattie vient tout juste d’achever sa formation d’agent de police dans l’unité cynophile de Denver. La jeune femme et son chien trépignent d’excitation à l’idée de mettre en pratique leurs enseignements.
Mais Mattie n’était pas préparée à la découverte macabre que fait son coéquipier canin au cœur de la forêt : le corps de Grace, une élève du lycée local sans histoire, tuée par balle. Non loin, sa chienne Belle, blessée. Accident de chasse ? Alors comment expliquer la présence de sachets de poudre blanche dans le ventre de Belle ? Assassinat ?
La petite communauté du Colorado est en émoi mais Mattie n’est pas dupe. Elle, l’enfant de la région, sait la violence qui se dissimule sous l’apparente tranquillité des lieux. Aidé par Cole Walker, vétérinaire et père célibataire, notre duo de choc entame une enquête haletante. Il va falloir frapper vite et fort. Car les traqueurs pourraient bien être traqués à leur tour…

L’avis de MadameOurse :

Voici le nouveau roman du Cercle Belfond, qui sort ce jour et que j’ai eu la chance de lire en avant première. On ne s’attend pas forcément à des polars dans cette collection mais j’aime bien aussi !

Ce qui m’a beaucoup plu dans le duo de ce roman c’est que l’enquête est menée par Mattie aux côtés de Robo, son chien, formé aux techniques de recherche.  Je trouvais ça assez chouette de suivre le duo chien et flic, ça amène un côté très vivant à l’enquête. C’est son chien justement qui va permettre que la jeune Grace soit retrouvée, tuée, dans la forêt. Jeune fille sans histoire, que lui est-il arrivé dans cette petite ville tranquille ? Son propre chien est retrouvé à ses côtés et on se rend vite compte qu’il a servi de mule, transportant de la drogue dans son estomac.

C’est donc sur les pistes d’un trafic de drogue que Mattie va partir. Elle sera assistée par le vétérinaire de la région, avec lequel j’ai soupçonné tout du long la venue d’une romance ! Au delà de l’enquête, l’auteure nous charme ainsi par les relations entre les personnages. Ceux qui vont être entendus dans le cadre de l’enquête sont parfois bien plus que des témoins, c’est une petite ville, tout le monde se connait et a quelque chose à dire.

Ce polar n’a rien d’exceptionnel, c’est une enquête de police classique, fluide, qui progresse tranquillement et dont on sait qu’elle va nous mener au responsable. Et en fait, je trouve que ça fait du bien aussi un p’tit polar gentillet, moi qui suis habituée désormais à lire des thrillers bien plus noirs. Et, comme je vous le disais, c’est vraiment sympa de suivre un chien policier, j’ai bien aimé notamment la scène finale dans laquelle le chien se révèle bien utile.

Ma notation :

Une agréable lecture, il y a apparemment d’autres romans de l’auteure avec ce duo chien-flic, ça me brancherait bien !

Merci à Carine et Irène des éditions Belfond pour cette lecture.

Un commentaire sur « Les sentiers de l’oubli, Margaret Mizushima »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s