Qu’une parenthèse, Gaëlle Ausserré

Quatrième de couverture :

Paris, printemps 1960. Hélène, quinze ans, découvre des lettres adressées à sa mère, Solange, pendant la guerre. Toutes les certitudes qu’elle a sur sa famille sont remises en question. Solange fait alors à sa fille le récit émouvant d’un épisode de sa vie qu’elle souhaitait oublier. En 1938, Solange est une jeune étudiante en médecine indépendante et solitaire lorsqu’elle fait la connaissance d’une famille qui va transformer son existence. Quand la guerre éclate, elle découvre l’Occupation, la peur, les arrestations, et, malgré tout, des amitiés inattendues. Au cœur de cette période troublée, elle est également contrainte de faire la paix avec son passé. Au travers des yeux de Solange, les secrets entourant sa vie se dévoilent peu à peu.Ce roman retrace l’histoire bouleversante d’une jeune femme poussée par la guerre dans ses retranchements, amenée à faire des choses dont elle se pensait incapable afin de protéger ceux qu’elle aime.

L’avis de Laure :

J’aime beaucoup les histoires qu’ont parfois les livres avant même qu’on ne les lise. Et celle qui concerne ce roman m’a touchée. C’est l’auteure, Gaëlle Ausserré, qui m’a écrit un mail suite à une chronique que j’avais faite d’un autre roman. Parce que je suis sensible (et pas qu’un peu !) aux romans sur la seconde guerre mondiale, elle voulait me parler du sien et m’en a gentiment proposé la lecture. Quand on reçoit une aussi agréable proposition, on l’étudie toujours. Là surprise, un roman à la couverture absolument sublime et un résumé qui m’a beaucoup, beaucoup attirée. On est effectivement pile poil dans ce que j’aime lire, entre secrets et seconde guerre mondiale.

C’est Hélène, 15 ans, qui va, en 1960, se retrouver plongée dans les secrets de sa mère. Elle tombe par hasard sur les lettres d’un mystérieux Samuel, écrites à sa mère au moment de la guerre. Qui est cet homme ? Quel est le lien entre son histoire et celle de sa mère ? Solange est au pied du mur, il est temps d’en finir avec les secrets et de tout dévoiler à sa fille.

Nous voilà partis dans le Paris d’avant guerre, Solange, étudiante en médecine va sympathiser avec sa voisine Léna. Et elle va faire connaissance du frère de celui-ci, le fameux Samuel. Ici avant tout, on est dans une histoire d’amour tellement jolie ! Les émotions que fait passer l’auteure autour de ce couple m’ont beaucoup touchée. Malheureusement, la guerre arrive et avec elle, la menace va vite planer. En particulier pour Samuel qui est juif. Le couple va vivre un périple vers la zone libre, ils vont devoir se cacher jusqu’à ce que la guerre se termine. Ce sont tous deux des jeunes gens passionnés, dévoués, courageux, leur histoire est vraiment émouvante. En fait, je n’arrive pas à vous en raconter les détails car je crois qu’il vaut mieux simplement se plonger dans le roman et se laisser embarquer par les événements.

C’est une histoire pas facile, comme toutes celles qu’on lit sur cette période de l’histoire. J’ai été émue et touchée par les personnages, leurs secrets, leur attachement à la famille, leur dévouement. L’écriture est très agréable à lire, précise, complète tout en restant simple et douce. J’ai aimé les grands parents de Solange, j’ai aimé le nouvel Isaac qu’on redécouvre après guerre, j’ai aimé l’ami Robert, j’ai été plus qu’émue pour la petite Hannah. En bref, oui j’ai a-do-ré ce roman !

Ma notation :

Il y a parfois de jolies pépites dans l’auto édition. Celle-ci en est une. Ne passez pas à côté.

7 commentaires sur « Qu’une parenthèse, Gaëlle Ausserré »

        1. Je me permets de répondre à votre question. J’ai effectué une demande de référencement, par conséquent, mon livre pourra être accessible sur commande en librairie prochainement.

          Aimé par 1 personne

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s