Archives du mot-clé T. Lemattre

Sur le fil du cœur, Théo Lemattre

Quatrième de couverture :

Constance et Weaver, étudiants, sont amenés à travailler en binôme au sein du même stage. Le problème ? Ils se détestent, ou du moins ils en sont persuadés. Désormais contraints de se côtoyer chaque jour, les deux jeunes gens vont devoir apprendre à surpasser leur rivalité pour mieux s’entraider. Alors qu’un rapprochement semble se dessiner entre eux, un événement les amène à se perdre de vue. Cinq ans plus tard, ils se retrouvent par un curieux hasard. Parviendront-ils à se donner une chance de renouer le fil de leur destin ?

L’avis de MadameOurse :

Parfois j’aime bien tenter de me diriger vers des romans qui sont un peu différents de ce que j’ai l’habitude de lire, ça peut être de bonnes surprises et puis c’est toujours bien de varier un peu et de sortir de ses habitudes.  C’est ce qui m’a attirée vers ce titre.

Le pitch du roman est vieux comme le monde : mettez ensemble un homme et une femme qui se détestent et … voyez comme cela peut changer. De l’amour à la haine il n’y a parfois qu’un pas, c’est ce que l’auteur nous montre ici. Néanmoins, je n’ai pas trouvé mon compte en lisant Sur le fil du cœur car il m’a manqué des développements pour que je puisse croire en l’histoire. Effectivement, il y a des parties de l’histoire qui sont un peu trop vite racontées comme justement la façon dont Weaver et Constance vont être amenés à se détester. De mon point de vue il n’a pas fallu grand chose pour ça et j’aurais aimé qu’il y ait plus d’événements entre eux pour venir étayer ce sentiment.

Et cette critique que je formule sur ce point est ce qui m’a dérangée à plusieurs reprises dans le récit. L’histoire est sympa, c’est agréable à lire, les dialogues sont drôles, il y a aussi des moments émouvants quand nos 2 personnages vont se confier peu à peu mais il y a des passages du roman qui auraient mérités d’être plus travaillés afin qu’on perçoive ce que l’auteur veut nous faire ressentir. Le final par exemple qui va venir amener le début d’une histoire d’amour (c’était évident) a aussi, à mes yeux, manqué un peu d’éléments.

C’est un ressenti personnel que j’ai eu, peut être que si vous lisez le roman vous ne vous arrêterez pas à ces éléments qui ont manqué de crédibilité pour moi. Mais lors de ma lecture c’est ces petits manques qui m’ont empêchée d’avoir une meilleure notation globale du roman.

Ma notation :

Des passages amenant un peu trop vite les éléments de l’histoire sans complètement les illustrer m’ont gênée dans cette lecture.