Archives du mot-clé S. Morgan

Un été dans les Hamptons, Sarah Morgan

Quatrième de couverture :

« Ta vie, c’est un scénario de comédie romantique. »
Si la situation n’était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. Pour elle, tomber nez à nez avec l’homme qui lui a brisé le cœur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s’était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? Mais, maintenant que Seth l’a retrouvée, Felicity sait qu’elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé…

L’avis de Laure :

Audrey m’a offert ce livre à Noël dernier et le voir attendre dans ma PAL était rude, j’ai peu voire pas du tout de romance dans ma PAL et ce titre me tentait beaucoup. Je me suis forcée à attendre l’été pour le lire.

Et j’ai passé un très bon moment avec Fliss et Seth. Ils ont connu une très belle histoire d’amour il y a 10 ans alors qu’ils étaient de tous jeunes adultes. Ils se sont même mariés mais cela n’a duré que quelques mois. Pourquoi ? 10 ans plus tard, Fliss fait tout son possible pour ne jamais se retrouver face à Seth et on sent vite qu’elle n’a pas réglé cette histoire. Manque de bol, alors qu’elle fuit New York vers les Hamptons pour ne pas le croiser dans la clinique où il officie, qui est la première personne qu’elle va croiser dans les Hamptons ? Et bien Seth évidemment !

Elle le pensait à New York mais raté c’est bien dans les Hamptons qu’il a fait sa vie. Pour se sortir de cette mauvaise passe et ne pas avoir à lui parler, Fliss choisi la solution de facilité : se faire passer pour sa sœur jumelle Harriet ! Ainsi, elle pense pouvoir duper Seth et s’adresser à lui sans évoquer leur passé mutuel.

Evidemment, rien ne sera aussi simple que cela et Fliss devra bien en finir par régler ces sujets avec Seth. Et cet homme m’a beaucoup touchée, il n’est pas dupe, il a analysé leurs erreurs passées et sait pourquoi leur relation n’a pas fonctionné. Ils sont allés trop vite, construisant une intense relation fusionnelle sans approfondir leur communication. Or, Fliss a un lourd passif avec un père malveillant et a toujours été taiseuse, il faudra donc à Seth une infinie patience et une volonté hors du commun pour pouvoir enfin recueillir les confidences et les sentiments de Fliss. Au fond d’eux, leur amour respectif est toujours là, ils n’ont jamais trouvé une autre personne avec qui ils aient envie de construire quelque chose. Lors de cet été, c’est donc une nouvelle chance qui s’offre à eux de retrouver ce qui les avait embrasés 10 ans auparavant.

Dans cette romance, j’ai beaucoup apprécié la psychologie des personnages et les échanges qu’ils ont, les confidences et le soutien que Fliss va avoir avec son entourage et j’ai adoré la grand intelligence de Seth ainsi que sa conviction et sa détermination. Une romance vraiment très aboutie qui me donne très envie de relire Sarah Morgan.

Ma notation :

Superbe romance, je recommande.

Noël sur la 5ème avenue, Sarah Morgan

Quatrième de couverture :

Manhattan sous la neige, les sapins qui scintillent et les vitrines illuminées… Il n’y a rien qu’Eva aime plus que Noël. Alors, même si, cette année, elle doit passer seule sa fête préférée, elle ne compte pas se laisser abattre. Il ne lui reste qu’une dernière mission à accomplir pour Urban Génie, l’agence d’événementiel qu’elle a créée avec ses meilleures amies, avant de profiter pleinement de cette période enchantée : préparer une surprise de Noël pour Lucas Blade, le plus cynique des écrivains new-yorkais – ce qui n’est pas peu dire. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’une énorme tempête de neige la retiendrait prisonnière du somptueux penthouse du ténébreux écrivain…

L’avis de MadameOurse :

Lorsque j’ai reçu un paquet de Dame Lapin dans ma boite aux lettres, je ne m’y attendais pas du tout. Et j’étais super contente en y découvrant ce livre que j’ai de suite mis dans ma PAL de décembre tant il était parfait à lire en cette période de Noël. J’ai adoré la belle couverture de cette édition poche avec des reliefs pailletés (oui je suis très futile comme fille, ces détails me plaisent toujours autant !). Je ne doutais pas que ce roman me ferait passer un bon moment et je ne me suis pas trompée !

Détails de la couverture

Le roman nous met en présence de deux beaux personnages : Eva et Lucas. L’un et l’autre ont fait le deuil d’un être cher : la grand mère qui l’a élevée pour Eva et sa femme pour Lucas. Ils sont même encore en plein deuil : Lucas s’est réfugié dans les thrillers qu’il écrit et s’isole pour les fêtes de fin d’année. Il a fait croire à tous ses proches qu’il partait dans le Vermont. En fait, il est toujours à New York dans son appartement. Eva est mandatée par sa grand mère pour y aller afin de décorer les lieux et préparer de bons petits plats. Elle ne s’attendait pas à la présence de celui-ci !

Après un quiproquo de départ plutôt amusant, Lucas va se sentir contraint d’accepter la présence d’Eva pour ne pas révéler à sa grand mère qu’il n’a jamais quitté New York. Eva est une jeune femme très fleur bleue, incorrigible romantique à la recherche du grand amour. Lucas est bien plus terre à terre, il écrit de l’épouvante et ces deux là n’ont donc au premier abord rien en commun. Mais ils vont se confier comme jamais ils ne se sont confiés à quiconque. Et vont péniblement tenter de résister à la forte attirance physique entre eux. Lucas ne veut rien avoir à faire avec Eva, il a trop conscience qu’il ne lui ferait que du mal et qu’il ne lui apportera jamais ce qu’elle attend d’une relation.

Il y a deux choses qui m’ont particulièrement plu dans ce roman : le personnage d’Eva qui n’a presque pas de filtre dans sa communication, ce qu’elle pense elle le dit ! Il y a ainsi un passage très amusant où elle donne ses caractéristiques du prince charmant et plus particulièrement ses attentes sous la couette ! Et c’est ainsi tout du long du roman, pas de filtre, une profonde honnêteté dans ses relations humaines. Et puis ces deux personnages communiquent VRAIMENT. Il n’y a pas, comme dans beaucoup de romances, des quiproquo qui se créent parce que A est convaincu que B pense ainsi alors qu’il n’en est rien. C’est aussi un roman assez profond puisque la rencontre entre Lucas et Eva va être l’occasion pour eux de faire le point sur les plus grosses douleurs de leur vie.

J’ai trouvé l’auteure talentueuse pour cette histoire qui fait presque 500 pages mais qui n’est à aucun moment ennuyante. Elle arrive même à nous tenir 10 pages avec la première scène au lit entre les deux personnages. Et tout ça sans virer à un descriptif type kama sutra !

Ma notation :

Je ne vous ai jamais caché que j’apprécie parfois de lire une pure romance comme celle-ci. Et tant que j’y trouverai, comme ici, un aussi agréable moment de lecture, je compte bien continuer ! Merci à ma lapine pour le cadeau ! ❤