Archives du mot-clé S. Kinsella

Surprends-moi !, Sophie Kinsella

Quatrième de couverture :

Dix ans de bonheur sans nuage, deux adorables jumelles, une belle maison et des jobs épanouissants : Sylvie et Dan filent le parfait amour. Jusqu’à ce rendez-vous médical de routine où ils apprennent qu’ils vivront certainement centenaires, soit soixante-huit belles années de vie commune devant eux. Sept décennies côte à côte ? Une éternité ! Et c’est le début de la panique… Pour préserver la flamme, le couple lance le projet « Surprends-moi », fait de cadeaux inattendus, dîners surprises, séances photos sexy… et autant d’occasions de malentendus, aussi drôles que désastreux. Mais les fous rires vont rapidement laisser place à d’étonnantes révélations. Et quand un scandale du passé resurgit, Sylvie et Dan en viennent à se demander : se connaissent-ils réellement ?

L’avis de MadameOurse :

Je crois que je n’avais jamais lu Sophie Kinsella… Après avoir vu ce roman tourner sur les réseaux, je me suis laissée tenter à mon tour.

Dan et Sylvie mènent une vie de couple bien rangée : mariés depuis de nombreuses années, parents de deux jumelles, amoureux comme toujours avec un don pour finir la phrase de l’autre. Un check up de santé vient mettre à mal leur équilibre quand on leur annonce qu’ils ont tout pour vivre centenaires. Que vont-ils faire alors de ces dizaines d’années de vie de couple qui s’annoncent ? Comment réinventer le quotidien ?

Ils décident de pimenter leur existence par des surprises qu’ils se font l’un à l’autre mais, aie, aie, aie, terrible fiasco ! Les surprises tombent mal et ne sont que déceptions. Et lors de l’une d’elles, Sylvie apprend l’existence d’une ex dont elle n’a jamais entendu parler, une ex qui va réapparaître dans leur vie. On passe alors à une phase du roman qui m’a attristée, celle où le couple vacille et où Sylvie va mener l’enquête sur les mystères de son mari. J’avoue, cette orientation que prenait le roman m’a peinée et déplu, j’ai vraiment du mal à lire des couples en crise, ça ne me plait pas.

Et puis, surprise, Sophie Kinsella ne nous avait pas tout dévoilé et le roman prend une tournure plus profonde, un secret se dévoile et va amener un grand changement dans la vie de Sylvie qui va prendre conscience de beaucoup de choses et agir pour reconstruire sa vie. Ce secret et la tournure que prend alors la vie des personnages m’ont beaucoup plu.

Ma notation :

Après un passage de lecture qui me plaisait moins, ce roman fut finalement une bonne surprise.

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)

Publicités

Ma vie pas si parfaite, Sophie Kinsella

Quatrième de couverture :

À Londres et dans le Somerset, de nos jours.
Sorties culturelles, soirées animées, restos branchés, job de rêve dans une grande agence de pub, d’après ses comptes Facebook et Instagram, Katie, 26 ans, vit la vie géniale des it-girls de Londres.
En réalité, elle loue une fortune une chambre minuscule dans une coloc à presque deux heures du centre, vit sur un budget tellement serré qu’elle doit parfois choisir entre un repas et un « mokaccino » hors de prix et travaille pour une boss cauchemardesque. Et quand cette dernière décide de la virer sous un prétexte pour le moins léger, Katie n’a d’autre choix que de rentrer chez son père dans le Somerset.
Mais pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d’elle ? Katie va trouver un moyen de faire venir Londres à elle et de faire de la ferme familiale l’endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu’il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et avec eux, de vieilles connaissances…

L’avis de Lunatic :

Qu’est-ce que j’ai aimé passer un peu de temps avec Katie.  Cette Katie si attachante, rigolote, un peu maladroite, qui doute d’elle et qui en même temps semble pleine de peps et d’énergie. Dès le début, Katie nous vend du rêve avec une description de son appartement « Londonien » très original. Ce roman donne une vraie leçon : surtout ne vous contentez pas de l’image, de ce que l’on veut vous vendre ou vous faire croire à travers le net, les réseaux sociaux. Bien souvent c’est bidon et les aventures de Katie vont le prouver.

Dans ce roman, on retrouve tous les codes qui font de Sophie Kinsella une des meilleures à mon sens pour ce genre de roman : de l’humour, une héroïne marrante qu’on a envie d’avoir comme copine, des scènes mythiques, une histoire d’amour et de jolis retournements de situation. Tout à fait le genre de bouquin à mettre dans sa valise pour les vacances.

Ma notation :

Un roman feel-good si bon à lire.

 (Roman lu en partenariat avec Netgalley)

Audrey retrouvée, Sophie Kinsella

9782266262224

 

Quatrième de couverture :

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.
Ça, c’était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie
d’un oeil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

L’avis de Lunatic :

C’est après avoir commencé ma lecture que je me suis rendue compte que ce roman écrit par une auteure incontournable de chick-litt était destinée aux jeunes adultes. Je n’allais pas m’arrêter à cela, et j’ai continué ma lecture. Ce roman c’est l’histoire d’Audrey, une jeune fille qui a vécu une histoire douloureuse à l’école. Même si les événements ne sont jamais évoqués, on comprends vite qu’il s’agit de harcèlement scolaire. Depuis elle vit cloitrée chez elle, lunettes noires vissées sur le nez, et suit une thérapie, pour laquelle elle va filmer et observer son quotidien.

L’auteure nous dresse ici un portrait de famille pas des plus calmes: un frère accro aux jeux vidéos, une mère un peu tyrannique obsédées par les articles de psychologie ou d’éducation et un père avouons-le un peu démissionnaire. On assiste alors à des scènes assez cocasses (exemple: la mère excédée par le temps que son fils passe en ligne jette son PC par la fenêtre..). Et c’est grâce à cette caméra et surtout avec l’arrivée de Linus, un coéquipier de jeu en ligne de son frère qu’Audrey va réapprendre à faire confiance aux gens, à se faire confiance et à reprendre une vie normale.

Bref, vous l’aurez compris, une histoire bien gentille, pleine d’humour, très actuelle, qui plaira forcément aux jeunes adultes (mais aux plus vieux aussi..). Je regrette juste un peu le coté « huis-clos » du récit. L’essentiel du roman se passe dans la maison familiale, il manque quelques personnages secondaires également.

Ma notation :

A lire comme on regarderait un épisode de série.