Travail soigné, Pierre Lemaitre

002

Quatrième de couverture :

Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre. Et il a raison. D’autres crimes se révèlent, horribles, gratuits… La presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la « méthode Verhoeven ». Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors normes mais celle-ci va le placer totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu’à la vie même de Camille qui n’échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser, dans les règles de l’art…

L’avis de MadameOurse :

Je poursuis ma découverte de Pierre Lemaitre après Alex et Robe de marié en m’attaquant à ce nouveau thriller. Mais je ne l’ai pas refermé avec le même engouement que les autres, je l’ai trouvé moins bon.

On retrouve encore des crimes atroces, un meurtrier bien spécial dans son mode opératoire. Ce roman me confirme une fois de plus que je suis définitivement plus thriller que polar. Suivre les flics, leur enquête de police, bof j’aime moins. En plus ici je n’avais pas d’affection particulière pour Camille, le personnage principal.

Ça reste un roman qui se lit bien, une enquête qu’on veut termine pour la révélation. Le final n’a pas remonté mon avis sur le roman, le nom du meurtrier ne m’a fait ni chaud ni froid. En fait je dirai que même le meurtrier est à mes yeux un personnage « bof ». Du coup je n’ai rien trouvé de grandiose, d’épatant dans ce thriller.

Ma notation :

Une déception après avoir lu 2 autres romans de cet auteur.

Au revoir là-haut, Pierre Lemaitre

004

Quatrième de couverture : 

« Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d’avantages, même après. » Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts… Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu. Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.

L’avis de Margoublog :

Je ne suis pas du genre à lire absolument les prix Goncourt et le sujet d’après-guerre ne m’inspirait pas plus que ça a priori. Voilà mon état d’esprit quand une amie m’a prêté ce livre. Je l’ai dévoré en quelques jours, emportée par les personnages attachants tout en nuances. On adore détester certains personnages et aimer d’autres pas si recommandables. L’intrigue est originale et nous tient en haleine jusqu’au bout. L’écriture est très fluide et très plaisante. J’ai appris beaucoup de choses sur la reconstruction après-guerre et sur l’histoire des cimetières militaires (certains faits sont réels).

Ma notation :

Un prix Goncourt accessible à tous et un excellent livre à lire sans hésiter.

Robe de marié, Pierre Lemaitre

Quatrième de couverture :

Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape… Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique.
L’avis de MadameOurse :
J’avais déjà lu Alex du même auteur, un thriller captivant et plein de surprises. Je ne me faisais donc pas trop de souci et pensais que cet autre roman me plairait tout autant. Je ne me suis pas trompée !
Là encore, le roman est construit en 3 parties où l’on fait connaissance, dans la première, avec le personnage principal, Sophie, cette femme dont la vie est devenue bizarre. On ne sait pas trop tout au long de cette partie si elle est folle ou s’il y a autre chose. Ce sont les 2 autres parties du roman qui vont venir construire l’intrigue. Je ne peux révéler le contenu des 2 autres parties sans gâcher la lecture donc je n’en dis pas plus.
J’ai trouvé la construction du roman plaisante avec cette progression linéaire qui en révèle plus petit à petit. On fait des hypothèses tout du long mais ce ne sont que les dernières pages qui permettent bien sûr de vraiment coller tous les morceaux.
J’ai trouvé aussi ce thriller facile à lire car il n’y a que peu de personnages dans l’intrigue.
Ma notation :
J’ai adoré ! Je suis définitivement conquise par cet auteur. Bon étant assez fan de thrillers en général ce n’était peut être pas difficile de me convaincre. Mention spéciale au titre du roman et sa singularité orthographique que nous ne comprenons que dans les dernières pages….
Vous avez également lu Robe de marié  ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?

Alex, Pierre Lemaitre

Quatrième de couverture :

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu’on l’a enlevée, séquestrée et livrée à l’inimaginable ? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien, ni personne. Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l’on retrouve le talent de l’auteur de Robe de marié.
Ce roman fait partie de la trilogie Verhoeven débuté par Travail soigné et qui s’achève avec Sacrifices. Néanmoins, j’ai lu Alex sans savoir qu’il s’agissait du second tome de la trilogie et cela ne m’a posé aucun problème de compréhension. En effet, les personnages qui reviennent (les enquêteurs et le Commissaire Verhoeven) sont présentés à nouveau par l’auteur tout comme le passé du commissaire lié à la première enquête ayant lieu dans le tome 1 de la saga.
L’avis de MadameOurse :

J’ai été totalement décontenancée par ce roman. L’histoire n’est pas du tout ce que l’on s’attend à lire. L’auteur nous emmène bien plus loin que ne l’annonce la quatrième de couverture. Le roman s’articule en 3 parties. Dans la première, c’est l’enlèvement d’Alex, ce qu’elle subit à ce moment-là et l’enquête de police qui s’ouvre. Dans la seconde, on apprend qui est Alex, pourquoi elle a été enlevée. Dans la dernière enfin on comprend tous les ‘pourquoi’ de cette histoire, on relie tous les évènements. 
Et l’histoire justement est bien pire que tout ce qu’on peut imaginer. Elle va largement au delà de la « simple » affaire d’enlèvement. C’est un roman très dur, choquant. Le personnage d’Alex nous inspire d’abord de la pitié puis de la haine et enfin de la terreur. 
Je ne me souviens pas avoir déjà lu un roman aussi choquant, glaçant, sombre. Forcément, « grâce » à cela, l’auteur nous touche, ce n’est pas une lecture qu’on pourra oublier après avoir refermé le livre.
Ma notation pour ce roman :

J’ai vraiment beaucoup de mal à dire si j’ai aimé ce roman ou non. Il a un côté assez dérangeant donc c’est difficile de lui attribuer un ‘j’aime’. J’ai aimé la façon d’écrire de Pierre Lemaitre, le style est vif, les phrases sont courtes, directes. Il arrive à créer un certain suspense mais c’est totalement différente du suspense d’un Mary Higgings Clark ou d’un Harlan Coben. Peut-être parce qu’on se méfie encore plus des personnages, parce qu’on ne sait vraiment pas qui est le gentil ou le méchant dans l’histoire.
Au final, je peux quand même dire que j’ai suffisamment aimé ce roman pour en lire un second de l’auteur. Si ce livre ne m’avait pas touché un minimum, je ne pense pas que j’aurai pu le lire en seulement 5 jours. Mais ce roman ne s’adresse pas à tout le monde. Âmes sensibles, s’abstenir !
Vous avez également lu Alex? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?