Archives du mot-clé nouvelles

[Duo lecture] Emmenez-moi, Collectif

Pourquoi ce livre :

(Audrey) Des nouvelles, quelques auteurs que j’affectionne, il m’en fallait pas davantage pour avoir envie de me plonger dans recueil.

(Laure) J’ai beaucoup aimé que les éditions Charleston proposent elles aussi leur recueil solidaire en faveur des soignants, je l’ai donc acheté sans hésiter.

La couverture :

(Audrey) Une couverture fleurie qui laisse présager des textes empreints de fraîcheur. J’aime beaucoup.

(Laure) Des coloris très Charleston, j’aime !

La quatrième de couverture :

Alors que le monde fait face à une crise sanitaire sans précédent, les auteurs et l’équipe Charleston souhaitent s’associer aux démarches solidaires spontanées qui se sont développées dans tout le pays et soutenir le personnel soignant. C’est ainsi qu’est née l’idée d’un recueil de nouvelles en partenariat avec le collectif #ProtègeTonSoignant.

Puisque les mots resteront toujours le meilleur moyen de s’évader, dix des auteurs et autrices Charleston vous invitent au voyage, à laisser derrière vous un quotidien qui comporte nécessairement de petites baisses de moral, pour suivre leurs héros dans leur quête d’évasion. Depuis un banc ensoleillé, en partance pour des destinations exotiques, ou au cœur d’une gare où se croisent les voyageurs, un moment de divertissement et d’évasion !

Après lecture :

(Audrey) J’ai lu beaucoup de nouvelles ces dernières semaines, et j’avais envie de continuer avec ce recueil réunissant quelques auteure()s que j’affectionne beaucoup, et c’était le moment de découvrir d’autres plumes, notamment Julien Rampin.

10 textes, avec comme point commun cette envie ou ce besoin d’évasion, de voyage, d’autres choses. 10 textes, présentant des personnages différents : j’ai aimé certains d’entre eux, j’ai eu plus de mal à accrocher avec d’autres d’autres. J’ai beaucoup aimé l’histoire de Robyn qui trouve refuge chez une vieille dame. Clarisse Sabard nous livre une nouvelle qui nous rappelle qu’il faut écouter son cœur pour trouver l’endroit où l’on se sentira bien. Je retiendrai aussi la plume tendre et poétique de Julien Rampin, avec lui on prend place sur un banc aux cotés de Ginette, qui regarde droit devant elle, sereine et attendant un miracle. Très touchée également par la petite Mistinguett, petite fille espiègle et curieuse dans la nouvelle de Marie Vareille.

10 textes frais et agréables à lire. Nul doute que chaque lecteur ou lectrice trouvera dans ce recueil le texte qui le fera voyager, qui l’emmènera le temps d’une lecture pour un moment où les mots font oublier le reste.

(Laure) Je ne suis pas férue de nouvelles vous le savez, je laisse volontiers cette « casquette » à Audrey mais j’ai su moi aussi me laisser charmer par certaines nouvelles du recueil. Clairement, je partage la préférence d’Audrey et ne suis pas surprise que ce soit celle de Clarisse Sabard qui nous ait fait vibrer. C’est toute la plume et le talent de Clarisse qu’on retrouve une fois de plus dans sa nouvelle, avec le soupçon de magie habituel et toujours une histoire à cheval entre 2 époques. Et oui, elle arrive à faire cela en seulement quelques pages !

En second lieu, je citerai également Julien Rampin dont je découvre la jeune plume. Il évoque les souvenirs de toute une vie et c’est très très joliment fait. J’aime souvent beaucoup la façon dont il parle de ce qu’il a aimé dans les livres qu’il lit, je ne suis pas surprise qu’il sache aussi nous charmer en inventant des histoires.

Et puis, pour le côté vraiment décalé, original et loufoque, je retiens également la nouvelle de Laura Trompette qui brouille les pistes dans une nouvelle bien mystérieuse. On la lit en faisant des hypothèses : de qui nous parle-t-elle ainsi ? J’avais une idée et je ne me suis pas trompée, le procédé est vraiment amusant à lire.

 

Si vous avez lu le recueil, n’hésitez pas à partager avec nous vos textes préférés en commentaire.

Face à face, collectif



Quatrième de couverture:

Un projet unique dans le monde du noir et un concept simple : 2 auteurs, parmi les plus grandes voix actuelles du genre, font se rencontrer leurs héros respectifs en dehors de leurs romans et de leur cadre habituel.

L’avis d’Audrey :

23 auteurs de thriller réunis pour un recueil de nouvelles. 11 textes écrit à 4 mains, dans lesquels les héros récurrents de deux auteurs se rencontrent. L’occasion de changer de lieu, de juridiction, de façon d’enquêter. Vous le savez à force de le dire, j’adore le genre des nouvelles, donc ce livre est fait pour moi. Je connaissais seulement 9 auteurs, c’était l’occasion de goûter à la plume et au style des autres écrivains.

J’ai aimé piocher dans le désordre du recueil pour retrouver certains personnages et faire la rencontre de beaucoup d’autres. Le genre impose un dénouement rapide et concis, et l’on peut alors être vitre frustré que l’intrigue et l’histoire ne soient pas plus développés. On n’entre pas suffisamment dans l’ambiance de chaque texte, les personnages manquent de psychologie et si l’on ne connait pas les héros connus, on peut facilement passer à coté de quelques subtilités, j’imagine.

Pourtant, j’ai vraiment aimé ces textes, certains plus que d’autres. J’ai adoré la confrontation entre l’inspecteur Pendergast de Preston et Child et Slappy, issu d’un des romans fétiches de mon enfance : La nuit du pantin de R.L Stine. Jamais je n’aurai pu imaginer qu’une telle rencontre ait lieu un jour.

Ce recueil ravira sans nul doute les amateurs de thriller. On y retrouve tous les ingrédients pour un moment de lecture agréable et sympathique. Cette lecture m’aura ainsi permis de noter quelques noms d’auteurs, pour mes prochains choix de romans.

Ma notation :

Un recueil efficace grâce à la plume de grands noms du thriller.

Histoires d’espoir, Collectif

Quatrième de couverture:

Et si on lisait par solidarité ?
Et si on se plongeait dans des histoires pour s’évader, oublier, rêver ?
Lire pour soutenir les personnes qui chaque jour risquent leur vie pour sauver la nôtre, c’est toute l’idée de ce recueil.

L’avis d’Audrey :

Et si lire permettait également de faire une bonne action? C’est tout naturellement que j’ai acheté ce recueil numérique proposé par Librinova, regroupant 20 nouvelles pour soutenir les soignants. Les bénéfices des ventes de ce recueil seront reversés à la Fondation de France. 

20 auteurs pour 20 textes avec comme point commun, le Covid-19, la pandémie et le confinement que l’on vit. Si je connaissais quelques noms parmi les contributeurs à ce recueil, c’était aussi le moment d’en découvrir plusieurs et goûter ainsi à leurs plumes.

J’ai lu l’intégralité du recueil à la suite, et ainsi, plusieurs sentiments et émotions différentes ont découlé de ma lecture. J’ai été émue par certains textes, certains m’ont fait clairement angoisser tandis que d’autres m’ont fait sourire. On oscille entre textes plein de légèreté et de fraîcheur et d’autres bien plus durs, limite anxiogènes.

Dans le désordre, et sans trop en dire pour ne pas gâcher le plaisir, sachez qu’avec Sophia Peignot c’est à travers les yeux d’une petite fille de 6 ans qu’on prend conscience que derrière une maman infirmière peut se cacher une super héroïne. Un texte très réaliste sur la façon dont nos petits peuvent vivre le confinement où comprendre à leur façon ce qui se passe… C’est aussi une enfant qui prend la parole dans Confinement de Pascale Rault-Delmas. Une petite bien sage et mature pour son âge qui fera preuve de beaucoup d’empathie et de générosité.

J’ai beaucoup aimé la poésie qui se dégage de la nouvelle Les Petits mondes d’Anne Idoux-Thivet : Hortense est une fée à sa façon, elle qui voit les gens en couleurs. Nicolas est en première ligne, infirmier dans un hôpital. Elle saura déchiffrer les couleurs et la lumière qui se dégagent du jeune homme. Un texte lumineux.

J’ai ri avec Carène Ponte et sa journée de confinement ordinaire, ou comment assister avec humour au quotidien d’une famille entre télétravail, école à la maison et purée de pommes de terre. Le texte de Mélanie Taquet montre sous un œil félin le confinement, lui qui ne comprend pas en quoi rester chez soi s’annonce si difficile pour les humains. Voir sa maîtresse à demeure toute la journée lui plaît bien. Mais voilà qu’un invité entre dans la partie. Et si on profitait du confinement pour rompre la solitude et rencontrer un homme qui semble parfait ? C’est ce qu’imagine Marilyse Trécourt dans un texte où le quiproquo a une belle place.

Une femme parle de Louis, son amour, son homme. Cette vie a deux, et le confinement qui prend place. Nathalie Sauvagnac impose un rythme très dense et dur à ce texte qui m’a percuté de plein fouet. Avec Triste nouvelle Bernard Garrette réadapte de façon assez tragique le mythe de Cyrano de Bergerac en pleine cité universitaire.

Première nouvelle de Chrys Galia nous rappelle qu’on est en protection et non en prison comme trop de gens le pensent. La petite voisine du narrateur de la nouvelle de Lucile Caron-Boyer  m’a d’abord interpellée avant de m’émouvoir, encore un bel exemple d’héroïne ordinaire.

(Re)naissance de Lucie Brémeault reste à mes yeux la plus belle du recueil, tant elle est porteuse d’espoir, de renouveau, de vie.

Ma notation :

Un recueil pour la bonne cause, à tout petit prix. Lisez-le!

 

Sur un malentendu, tout devient possible!, Collectif

Quatrième de couverture:

Lorsque l’amour survient, nous le recevons comme un cadeau du ciel. Mais nous ne sommes pas tous bénis des dieux. Alors qui, dans les affaires de cœur, refuserait un petit coup de pouce du destin ? Dans ce recueil de nouvelles, c’est un malentendu qui s’immisce dans la vie des personnages, bouleverse leurs routines et leur ouvre les portes de l’inattendu. Voici onze variations subtiles et drôles sur les petits arrangements avec le hasard, un concentré vitaminé de bonne humeur, concocté par des auteurs français à découvrir absolument !

L’avis d’Audrey :

Ce livre est un recueil réunissant 11 nouvelles de jeunes auteures lauréates d’un concours d’écriture organisée pour les 60 de la maison d’édition J’ai Lu. C’est Laure qui a choisi ce titre pour moi, je ne connaissais pas du tout. Elle sait que j’adore ce genre, on est donc loin d’un malentendu sur ce point.

Les 11 nouvelles que l’on peut lire ici ont toutes en point commun : l’amour, l’amour que l’on n’attend pas ou plus. L’amour qui débarque sans crier gare. J’ai aimé la diversité des histoires, des personnages, des styles. Même si à mes yeux certaines nouvelles m’ont davantage plu que d’autres, j’ai vraiment aimé chaque texte. C’est un recueil frais, moderne, avec des personnages attachants, tantôt touchant ou marrants.

Je ne vous parlerai pas des 11 textes, à vous de les découvrir, mais j’ai juste envie de vous parler de deux d’entre eux, qui m’ont beaucoup plus. Dans la nouvelle de Laura Bennevault, j’ai été charmée par le personnage de Madeleine : elle a tout d’une héroïne de comédie musicale, c’est une femme sensible et pleine de peps en même temps qui va recevoir un courrier qui ne lui est pas adressé. Elle va jouer le rôle de Cupidon, alors qu’elle-même rêve de trouver son prince charmant. Un texte plein de bienveillance, qui donne le sourire avec un petit coté Amélie Poulain.

Et je pense que le texte de Fanny Gayral est celui que j’ai le plus apprécié. Le récit croisé de Grégoire et d’Aurélia. Ils sont faits pour se rencontrer, pour être ensemble mais chacun souffre d’une légère phobie qui pourrait bien empêcher cela. Mais le destin ou l’intervention de leurs proches va les réunir. J’ai beaucoup aimé la construction de l’histoire alternant entre les deux personnages, le tout avec pas mal d’humour et de tendresse.

Un jolie moment de lecture à la découverte de ces 11 plumes qui valent vraiment le détour, avec un thème aussi universel que l’amour, qui reste une valeur sûre.

Ma notation :

Des nouvelles sympathique et divertissantes. Un recueil qui ravira les lecteurs de feel good book.

[Duo lecture] Noël et préjugés, Team Rom Com

Pourquoi ce livre :

(Laure) J’ai eu la surprise de découvrir ce second recueil de la Team Rom Com dans ma boite aux lettres et … quelques jours plus tard… un second exemplaire. Petit cafouillage de distribution que je ne pouvais pas ne pas partager avec Audrey. Elle est férue de nouvelles alors ce titre était inévitablement pour elle. Et ainsi, comme l’an dernier, on partage des nouvelles en duo lecture de décembre. Peut être un petit RDV à renouveler ?

(Audrey) J’ai eu ce recueil en cadeau de l’avent par Laure. Elle savait qu’elle viserait juste puisque j’aime les nouvelles. J’ai le tome 1 de la Team Rom Com en attente dans ma PAL d’ailleurs. Je vais peut-être le lire avant la fin de l’année.

La couverture :

(Audrey) Une couverture qu’on a envie d’humer. On sentirait presque la cannelle, le sapin et la chaleur d’un feu de cheminée. J’adore!

(Laure) Une couverture très Charleston avec une jolie touche de Noël sans être trop gnian gnian. J’aime.

La quatrième de couverture :

Pour Noël, Eva se voit offrir une cure d’amaigrissement détox en Savoie, Cassandra un séjour de rêve dans un hôtel perdu dans les montagnes. Lisa se réfugie chez sa psychanalyste, terrifiée à l’idée de revoir son amour de jeunesse. Vincent tente désespérément de reconquérir son ex avec l’aide d’un coach en séduction loufoque. Lara est enfermée dans un magasin de jouets avec son chef qu’elle exècre, quant à Charlie, elle est coincée dans une tempête de neige à New York, coupée du monde à un moment crucial… Ces six personnages ne se connaissent pas, mais sont liés à leur insu par le même roman : une ancienne édition d’Orgueil et Préjugés à la couverture rouge, qui passe de main en main et pourrait leur porter chance… Ou pas !

Après lecture :

(Audrey) Ici on a 6 textes avec pour thème commun Noël et un exemplaire d’Orgueils et préjugés qui jalonne chacun des textes. 6 nouvelles avec des personnages très variés, des situations diverses, mais avec un autre point commun, une histoire d’amour digne d’une comédie de Noël comme on peut en voir dans les téléfilms.

L’ambiance générale de chaque texte nous plonge vraiment au cœur des fêtes de fin d’année. J’ai aimé lire ces nouvelles sans pour autant en sortir totalement conquise. Il m’a manqué une petite touche de réalisme. Néanmoins, les intrigues et les héroïnes des nouvelles ont su m’émouvoir et me toucher par moments. Je retiendrai surtout l’histoire d’Isabelle Alexis : Lisa a deux voisins, Maxime et Nicolas. Deux jeunes hommes diamétralement opposés. L’un est tendre et dingue alors que l’autre est sérieux et droit. Lequel des deux fera chavirer son cœur? Quelle sera leur histoire? J’ai beaucoup aimé le message du roman, celui de l’amour vrai, de l’amour fou, du temps qui passe et qui n’efface rien.

Bref, un recueil à lire en ces veilles de Noël. C’est divertissant, ponctué d’humour et de romantisme. Tout est réuni pour passer un bon moment de lecture et vous permettre de découvrir la plume de ces 6 auteurs.

(Laure) Ce recueil est réussi d’abord par le vrai travail entre les nouvelles, ce lien commun qui les réunit et qui justifie qu’elles soient toutes publiées dans un même recueil. Je n’ai jamais lu la Team Rom Com mais j’ai apprécié d’être plongée dans un pur moment romantique puisque chaque histoire met l’amour au centre des préoccupations.

Le roman de Jane Austen, Orgueils et préjugés comme fil rouge entre les histoires m’a beaucoup plu avec, dans certaines nouvelles, des citations extraites du roman. Ce roman phare que je n’ai jamais lu, je commence à avoir un peu honte de le dire… Les auteures m’ont donné envie, je l’avoue, de découvrir l’histoire d’Elisabeth et Mr Darcy.

Des 6 nouvelles, deux en particulier m’ont vraiment plu. J’ai a-do-ré celle d’Adèle Bréau dans laquelle une vendeuse se retrouve enfermée avec son patron pour la nuit de Noël dans un magasin de jouets. Une haine entre les 2 personnages qui va évoluer pour notre plus grand plaisir, les discours sont très amusants et le cadre de la nouvelle très bien trouvé. Pour ne rien gâcher, la chute, que je n’avais pas vu venir, m’a tiré un dernier sourire de satisfaction. Bravo !

Et la seconde c’est celle de Marie Vareille parce que j’ai de suite retrouvé la plume de l’auteure qui est si agréable à lire. Ce séjour de luxe au cœur des montagnes, en pleine tempête de neige tient aussi ses promesses. Evidemment, vu le format court (puisque nouvelle) il n’y a pas de surprise sur la fin de l’histoire. Et je crois qu’en fait c’est cela qui fait que je ne suis pas si adepte de nouvelles, on lit le début et on sait déjà comment ça va finir…

Merci aux éditions Charleston pour cette lecture