Archives du mot-clé noël

[Duo lecture] Noël et préjugés, Team Rom Com

Pourquoi ce livre :

(Laure) J’ai eu la surprise de découvrir ce second recueil de la Team Rom Com dans ma boite aux lettres et … quelques jours plus tard… un second exemplaire. Petit cafouillage de distribution que je ne pouvais pas ne pas partager avec Audrey. Elle est férue de nouvelles alors ce titre était inévitablement pour elle. Et ainsi, comme l’an dernier, on partage des nouvelles en duo lecture de décembre. Peut être un petit RDV à renouveler ?

(Audrey) J’ai eu ce recueil en cadeau de l’avent par Laure. Elle savait qu’elle viserait juste puisque j’aime les nouvelles. J’ai le tome 1 de la Team Rom Com en attente dans ma PAL d’ailleurs. Je vais peut-être le lire avant la fin de l’année.

La couverture :

(Audrey) Une couverture qu’on a envie d’humer. On sentirait presque la cannelle, le sapin et la chaleur d’un feu de cheminée. J’adore!

(Laure) Une couverture très Charleston avec une jolie touche de Noël sans être trop gnian gnian. J’aime.

La quatrième de couverture :

Pour Noël, Eva se voit offrir une cure d’amaigrissement détox en Savoie, Cassandra un séjour de rêve dans un hôtel perdu dans les montagnes. Lisa se réfugie chez sa psychanalyste, terrifiée à l’idée de revoir son amour de jeunesse. Vincent tente désespérément de reconquérir son ex avec l’aide d’un coach en séduction loufoque. Lara est enfermée dans un magasin de jouets avec son chef qu’elle exècre, quant à Charlie, elle est coincée dans une tempête de neige à New York, coupée du monde à un moment crucial… Ces six personnages ne se connaissent pas, mais sont liés à leur insu par le même roman : une ancienne édition d’Orgueil et Préjugés à la couverture rouge, qui passe de main en main et pourrait leur porter chance… Ou pas !

Après lecture :

(Audrey) Ici on a 6 textes avec pour thème commun Noël et un exemplaire d’Orgueils et préjugés qui jalonne chacun des textes. 6 nouvelles avec des personnages très variés, des situations diverses, mais avec un autre point commun, une histoire d’amour digne d’une comédie de Noël comme on peut en voir dans les téléfilms.

L’ambiance générale de chaque texte nous plonge vraiment au cœur des fêtes de fin d’année. J’ai aimé lire ces nouvelles sans pour autant en sortir totalement conquise. Il m’a manqué une petite touche de réalisme. Néanmoins, les intrigues et les héroïnes des nouvelles ont su m’émouvoir et me toucher par moments. Je retiendrai surtout l’histoire d’Isabelle Alexis : Lisa a deux voisins, Maxime et Nicolas. Deux jeunes hommes diamétralement opposés. L’un est tendre et dingue alors que l’autre est sérieux et droit. Lequel des deux fera chavirer son cœur? Quelle sera leur histoire? J’ai beaucoup aimé le message du roman, celui de l’amour vrai, de l’amour fou, du temps qui passe et qui n’efface rien.

Bref, un recueil à lire en ces veilles de Noël. C’est divertissant, ponctué d’humour et de romantisme. Tout est réuni pour passer un bon moment de lecture et vous permettre de découvrir la plume de ces 6 auteurs.

(Laure) Ce recueil est réussi d’abord par le vrai travail entre les nouvelles, ce lien commun qui les réunit et qui justifie qu’elles soient toutes publiées dans un même recueil. Je n’ai jamais lu la Team Rom Com mais j’ai apprécié d’être plongée dans un pur moment romantique puisque chaque histoire met l’amour au centre des préoccupations.

Le roman de Jane Austen, Orgueils et préjugés comme fil rouge entre les histoires m’a beaucoup plu avec, dans certaines nouvelles, des citations extraites du roman. Ce roman phare que je n’ai jamais lu, je commence à avoir un peu honte de le dire… Les auteures m’ont donné envie, je l’avoue, de découvrir l’histoire d’Elisabeth et Mr Darcy.

Des 6 nouvelles, deux en particulier m’ont vraiment plu. J’ai a-do-ré celle d’Adèle Bréau dans laquelle une vendeuse se retrouve enfermée avec son patron pour la nuit de Noël dans un magasin de jouets. Une haine entre les 2 personnages qui va évoluer pour notre plus grand plaisir, les discours sont très amusants et le cadre de la nouvelle très bien trouvé. Pour ne rien gâcher, la chute, que je n’avais pas vu venir, m’a tiré un dernier sourire de satisfaction. Bravo !

Et la seconde c’est celle de Marie Vareille parce que j’ai de suite retrouvé la plume de l’auteure qui est si agréable à lire. Ce séjour de luxe au cœur des montagnes, en pleine tempête de neige tient aussi ses promesses. Evidemment, vu le format court (puisque nouvelle) il n’y a pas de surprise sur la fin de l’histoire. Et je crois qu’en fait c’est cela qui fait que je ne suis pas si adepte de nouvelles, on lit le début et on sait déjà comment ça va finir…

Merci aux éditions Charleston pour cette lecture

Vous faites quoi pour Noël?, Carène Ponte

Quatrième de couverture:

Plongez Pauline dans une fête de Noël très arrosée au bureau. Pimentez d’un dérapage torride dans le parking de son immeuble avec Hervé, l’assistant du DRH. Ajoutez un enregistrement de vidéosurveillance. Et vous comprendrez que Pauline peut dire adieu à ses vacances pépères, genre siestes en pyjama licorne.
L’urgence : se rapprocher de celui qui détient la vidéo si compromettante pour sa réputation, le séduisant gardien de son immeuble ! Celui-ci lui propose un marché. En tout bien tout honneur. Pauline n’a d’autre choix que d’accepter, mais sait-elle vraiment ce qui l’attend ?

L’avis de Lunatic :

Vous aimez les téléfilms de Noël ? Contrairement à d’autres, vous trouvez que novembre n’est pas trop tôt pour les diffuser? Vous crevez d’envie d’installer votre sapin et vous fredonnez des chants de noël, alors foncez en librairie achetez ce nouveau roman de Carène Ponte ! Si à l’inverse, Noël vous file des boutons, c’est pas grave, je suis sûre que vous succomberez quand même au charme de Pauline et David.

Pauline a besoin de toute urgence d’effacer les vidéos de surveillance de son parking : elle y a échangé plus que des baisers avec un collègue de travail après une soirée au boulot trop arrosée. Avec ses amis, ils fomentent tout un plan qui ne mènera à rien. Seule solution, expliquer la vérité à David, le jeune concierge (au passage très séduisant). Il accepte de lui venir en aide, en échange d’un service : passer les fêtes de Noël dans sa famille, avec lui. Pauline hésite puis accepte. Après tout, ça ne doit pas être si terrible !

Bienvenue à Santa-les-Deux-Sapins, chaleureux village de montagne. David y retrouve sa mère, organisatrice hors pair de Noël, sa sœur enceinte, et Donovan son frère avec qui les relations sont assez froides. Pauline est présentée comme sa fiancée et tout le monde semble conquis par la jeune femme. Pauline rentre dans son personnage, et oui, tout est clair depuis le départ, on imagine forcément une issue favorable pour notre faux couple, mais l’essentiel réside dans toutes les péripéties et aventures marrantes que va vivre Pauline. J’ai beaucoup aimé cette jeune femme, pleine de répartie et avec un humour si particulier propre à Carène Ponte. On se prend vite d’affection pour cette famille tendre et rigolote.

C’est doux, c’est mignon et plein de bienveillance. Et même si le récit accumule pas mal de clichés sur Noël, et que le décor semble si peu réaliste, j’ai adoré. On y retrouve la magie des comédies romances de Noël, ce petit pincement au cœur, ce même plaisir. J’ai refermé ce roman avec l’envie de préparer des cookies et de chanter avec mon fils des chansons de Noël. Un feel good ponctué d’humour comme j’aime et merci à Carène Ponte de m’avoir fait tellement de bien !

[Duo lecture] La vie a plus d’imagination que nous, Clarisse Sabard

Pourquoi ce livre :

(Audrey) Faut-il encore expliquer pourquoi je lis Clarisse Sabard? Elle fait partie des auteur(e)s dont je ne rate aucune publication.

(Laure) Dès que j’ai su que Clarisse Sabard offrait une suite à son roman de Noël de l’an dernier, j’étais bien déterminée à le lire !

La couverture :

(Audrey) Un peu plus sobre que pour le roman précédent. J’aime beaucoup.

(Laure) J’adore ! Elle est magnifique, les coloris de Noël sont sublimes sans être chargés et puis le maquettiste qui a travaillé la couverture a le même sol que moi donc forcément il a bon goût !

La quatrième de couverture :

Après sa récente rupture avec Clément, Léna redoute une nouvelle fois les vacances de Noël dans sa famille quelque peu agitée. Mais elle n’imaginait pas avoir affaire à un nouveau cataclysme ! Cette fois, c’est son père qui fait des siennes : une semaine avant Noël, la voilà forcée d’aller le chercher à l’hôpital, car il a été ramassé ivre mort devant la grille du cimetière de Vallenot… Qu est-ce qui lui a pris ? Et pourquoi a-t-il rompu avec sa dernière conquête ? Et comme si cela ne suffisait pas, sa mère a décidé de la recaser avec Clément, Mamie Jacotte l’a inscrite en secret sur un site de rencontres et son oncle Xavier a invité un SDF pour les fêtes… Cette année encore, les vacances ne s’annoncent pas de tout repos. Heureusement qu’il y aura la neige, le chocolat chaud, le marché de Noël et les traditionnelles décorations au programme !

Après lecture :

(Laure) Ah quel plaisir de replonger à Vallenot, de retrouver les personnages de Clarisse Sabard. En plus, pour ceux qui ont un peu la mémoire courte (comme moi), l’auteure prend le temps de faire un subtil rappel des événements dans les premiers chapitres et j’avoue avoir trouvé ça très appréciable.

Tout de suite, de nouveaux et nombreux personnages entrent en scène et ils m’ont tous plu. C’est un roman hyper dynamique tant chacun aura sa petite histoire, tant les dialogues sont riches et amusants compte tenu des nombreuses interactions entre tous les personnages. Et pour autant, on ne sombre pas dans le risque inverse qui arrive parfois, à savoir, trop de personnages et l’on s’emmêle les pinceaux.

Dès le départ, les choses sont claires, ce sera des fêtes de Noël assez peu traditionnelles compte tenu de la joyeuse troupe qui est réunie. Et j’adore ! Ils savent que ça ne sera absolument pas reposant mais que ce sera unique et inoubliable. Tout y est pour notre plus grand plaisir, les chapitres défilent hyper vite et il se passe tant de choses qu’on ne peut pas décrocher. En ligne de mire bien évidemment on se demande comment l’histoire va se finir pour Léna et si elle aura le droit de retrouver l’amour. J’avoue être un peu restée sur ma faim sur ce point parce que je savais dès le départ comment ça se terminerait et que j’attendais des scènes de romance qui n’ont pas eu lieu. C’est mon petit bémol romantique mais tout le reste est tellement savourable que je recommande cette lecture sans hésitation.

(Audrey) J’ai pris plaisir à retomber dans l’ambiance de ce petit village et surtout à retrouver les personnages connus et à en découvrir de nouveaux. Dès les premiers chapitres, j’en ai voulu à Clément d’avoir rompu avec Léna. La jeune femme ne vit pas très bien cette séparation, et les frasques de son père l’obligent à arriver à Vallenot avec un peu d’avance. Elle va être obligée d’y croiser Clément, ce qui ne l’enchante pas. Ce roman, c’est aussi l’occasion de retrouver sa famille : sa mère, sa nièce mais surtout Mamie Jacotte, ma préférée de tous. J’aime la place que l’auteure donne toujours à ces dames âgées dans ses romans. Mamie Jacotte est terriblement moderne, originale et toujours aussi marrante. J’adore !

J’ai retrouvé avec ce roman la plume si douce et agréable à lire de Clarissse Sabard. Une écriture pleine d’émotion, avec de jolies touches d’humour. Les personnages sont riches, attachants mais je regrette presque que toute la lumière soit mise sur Léna. J’aimerais tant en savoir davantage sur ceux qui l’accompagnent. Le récit est jalonné de découvertes, de rebondissements et de scènes cocasses (une scène dans des toilettes m’a fait sourire). Une jolie romance de Noël, qui nous fait nous sentir bien.

Je l’ai refermé satisfaite et je n’ai qu’un souhait : pouvoir lire un troisième tome l’hiver 2020, reposer mes valises à Vallenot le temps de ma lecture et passer de jolis moments avec tout ces personnages. Clarisse, je compte sur toi pour ce joli cadeau que tu ferais à tes lectrices.

Jambes cassées, coeurs brisés, Maria Ernestam

Quatrième de couverture :

Lisbeth a 42 ans, une jolie petite maison au bord de la mer, un travail qu’elle adore. Bon, elle est célibataire, ce qui vaut toujours mieux que d’être malheureuse en amour. Mais à l’approche de Noël, tout tourne mal. Sa direction veut réduire ses heures de cours, au profit d’un champion de ski – un homme. Son ancien petit ami surgit sur le pas de la porte, lassé de sa pulpeuse fiancée. Sa soeur veut accoucher à la maison.
La fille de sa meilleure amie a des ennuis avec la police. Cerise sur le gâteau : maman veut démarrer les festivités de Noël à 11h du matin. Une histoire chaleureuse, drôle et légèrement décalée sur ce que nous attendons de nous-mêmes et des autres. Il y est question de solitude et d’amitié, de gros mensonges et de petits arrangements pour obtenir ce qu’on souhaite. De la possibilité de trouver l’amour…
Et de jambes cassées – ah la magie de Noël !

 Ma notation :

Une jolie comédie de Noël pleine de surprises. Alors installez-vous au chaud et direction la Suède pour une histoire pleine de tendresse et d’humour.

(Merci à Marion de Gaia Editions pour la lecture)

Noël sur la 5ème avenue, Sarah Morgan

Quatrième de couverture :

Manhattan sous la neige, les sapins qui scintillent et les vitrines illuminées… Il n’y a rien qu’Eva aime plus que Noël. Alors, même si, cette année, elle doit passer seule sa fête préférée, elle ne compte pas se laisser abattre. Il ne lui reste qu’une dernière mission à accomplir pour Urban Génie, l’agence d’événementiel qu’elle a créée avec ses meilleures amies, avant de profiter pleinement de cette période enchantée : préparer une surprise de Noël pour Lucas Blade, le plus cynique des écrivains new-yorkais – ce qui n’est pas peu dire. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’une énorme tempête de neige la retiendrait prisonnière du somptueux penthouse du ténébreux écrivain…

L’avis de MadameOurse :

Lorsque j’ai reçu un paquet de Dame Lapin dans ma boite aux lettres, je ne m’y attendais pas du tout. Et j’étais super contente en y découvrant ce livre que j’ai de suite mis dans ma PAL de décembre tant il était parfait à lire en cette période de Noël. J’ai adoré la belle couverture de cette édition poche avec des reliefs pailletés (oui je suis très futile comme fille, ces détails me plaisent toujours autant !). Je ne doutais pas que ce roman me ferait passer un bon moment et je ne me suis pas trompée !

Détails de la couverture

Le roman nous met en présence de deux beaux personnages : Eva et Lucas. L’un et l’autre ont fait le deuil d’un être cher : la grand mère qui l’a élevée pour Eva et sa femme pour Lucas. Ils sont même encore en plein deuil : Lucas s’est réfugié dans les thrillers qu’il écrit et s’isole pour les fêtes de fin d’année. Il a fait croire à tous ses proches qu’il partait dans le Vermont. En fait, il est toujours à New York dans son appartement. Eva est mandatée par sa grand mère pour y aller afin de décorer les lieux et préparer de bons petits plats. Elle ne s’attendait pas à la présence de celui-ci !

Après un quiproquo de départ plutôt amusant, Lucas va se sentir contraint d’accepter la présence d’Eva pour ne pas révéler à sa grand mère qu’il n’a jamais quitté New York. Eva est une jeune femme très fleur bleue, incorrigible romantique à la recherche du grand amour. Lucas est bien plus terre à terre, il écrit de l’épouvante et ces deux là n’ont donc au premier abord rien en commun. Mais ils vont se confier comme jamais ils ne se sont confiés à quiconque. Et vont péniblement tenter de résister à la forte attirance physique entre eux. Lucas ne veut rien avoir à faire avec Eva, il a trop conscience qu’il ne lui ferait que du mal et qu’il ne lui apportera jamais ce qu’elle attend d’une relation.

Il y a deux choses qui m’ont particulièrement plu dans ce roman : le personnage d’Eva qui n’a presque pas de filtre dans sa communication, ce qu’elle pense elle le dit ! Il y a ainsi un passage très amusant où elle donne ses caractéristiques du prince charmant et plus particulièrement ses attentes sous la couette ! Et c’est ainsi tout du long du roman, pas de filtre, une profonde honnêteté dans ses relations humaines. Et puis ces deux personnages communiquent VRAIMENT. Il n’y a pas, comme dans beaucoup de romances, des quiproquo qui se créent parce que A est convaincu que B pense ainsi alors qu’il n’en est rien. C’est aussi un roman assez profond puisque la rencontre entre Lucas et Eva va être l’occasion pour eux de faire le point sur les plus grosses douleurs de leur vie.

J’ai trouvé l’auteure talentueuse pour cette histoire qui fait presque 500 pages mais qui n’est à aucun moment ennuyante. Elle arrive même à nous tenir 10 pages avec la première scène au lit entre les deux personnages. Et tout ça sans virer à un descriptif type kama sutra !

Ma notation :

Je ne vous ai jamais caché que j’apprécie parfois de lire une pure romance comme celle-ci. Et tant que j’y trouverai, comme ici, un aussi agréable moment de lecture, je compte bien continuer ! Merci à ma lapine pour le cadeau ! ❤