Archives du mot-clé M. Taquet

[Concours] Reste aussi longtemps que tu voudras, Mélanie Taquet

Il y a presque un an, en juin 2017, je vous parlais d’une jeune auteure : Mélanie Taquet. Je venais de lire son roman, Une vita pas si Dolce édité alors par Librinova.

Je vous disais que cette balade dans les rue de Florence, en compagnie de la secrète Nina, m’avait bien plu. Encore aujourd’hui, je n’ai pas oublié Hanna, l’autre femme forte du roman, qui m’avait tant touchée. Et j’aimerais beaucoup que Mélanie Taquet écrive une suite à ce roman, les personnages ont encore beaucoup de choses à nous dire je pense.

En début d’année 2018, une seconde vie a été donnée à ce roman. Nouveau titre, Reste aussi longtemps que tu voudras et publication chez un nouvel éditeur : Eyrolles.

Cette couverture est juste sublime. Ce bleu est envoûtant !

Afin de partager avec vous le plaisir que j’ai eu en lisant ce roman, les Editions Eyrolles ont la joie de gâter l’un ou l’une d’entre vous en lui envoyant un exemplaire du roman.

  • Concours ouvert du 02 au 10 mai inclus
  • Concours ouvert à la France métropolitaine
  • Les chances de gagner seront doublées pour tous les participants actifs au blog (mentions j’aime, commentaires, publications d’avis…)
  • Pour valider votre inscription, remplir tous les champs du formulaire d’inscription ci-dessous. Attention, si le formulaire n’est pas correctement rempli, la participation ne sera pas prise en compte.

Bonne chance à tous et RDV le 15 mai pour l’annonce des résultats.

 

EDIT 12 mai : Sondage clos, résultats prochainement.

Une vita pas si dolce, Mélanie Taquet

Quatrième de couverture :

Quand Nina s’envole pour l’Italie sur un coup de tête, elle frappe à la porte de La Dolce Vita, un Bed&Breakfast tenu par Hannah, sa meilleure amie de fac.

Mais les retrouvailles des deux femmes ne sont pas à la hauteur de leurs espérances : Hannah est aux prises avec sa sorcière de belle-mère et ses problèmes de couple ; quant à Nina, elle refuse d’expliquer les raisons de sa venue et semble fuir la réalité, préférant se laisser distraire par les délices florentins au bras de Marco, un Napolitain pensionnaire du B&B.

Pourquoi Nina a-t-elle quitté la France aussi subitement ? Quels secrets tente-t-elle de dissimuler ?

Sous le soleil de Florence, les parts d’ombre et de lumière de chacun se révèlent tour à tour.

L’avis de Lunatic :

Nina sur un coup de tête quitte sa vie à Paris direction l’Italie et plus précisément Florence où elle compte faire la surprise de sa venue à Hanna, une amie américaine qu’elle a connu durant ses études…. Même si au début Nina semble bien sympathique, son personnage m’a vite agacée avec son côté indécise, désinvolte, séductrice, manipulatrice. Puis comme Hanna, j’ai été blessée et horrifié par ces agissements et le secret qu’elle cachait depuis le début du roman sur son arrivée à Florence. J’avais qu’une envie, la secouer, qu’elle prenne conscience de ses actes, de son égoïsme, puis finalement j’ai compris, j’étais presque peinée pour elle et j’avais alors juste envie de la prendre dans mes bras…

Ce roman est donc l’histoire de Nina, mais pas seulement. On y découvre le quotidien et les tourments des personnages secondaires : la détresse d’Hanna qui n’arrive pas à tomber enceinte après deux années d’essai, les difficultés de son mari à s’impliquer dans ce projet.. J’ai trouvé le thème de l’infertilité dans le roman plutôt bien traité et j’ai forcément été touchée par Hanna, me retrouvant un peu en elle… On fait également la connaissance des autres locataires de la maison. Paola la belle-mère ronchonne et aigrie d’Hanna qui se dévoilera au fil du roman, Marco pensionnaire à l’année du B&B qui aura un rôle bien important pour l’une de nos deux femmes…
Bref, des personnages secondaires attachants, importants pour le roman, avec des histoires personnelles complexes mais dont il sauront se défaire.

J’ai apprécié l’écriture du roman, avec une narration a plusieurs voix, qui donne un rythme fluide et rapide aux événements… J’ai aimé aussi le fait d’insérer en italique des phrases ou mots en italien dans les dialogues de nos personnages, ça accentue la touche italienne du roman. Je suis moins convaincue par contre par le tic de langage d’Hanna avec sa difficulté à utiliser les bons pronoms qui est à mon sens trop souvent mis en avant. Et j’ai légèrement tiqué à quelques reprises à l’utilisation du mot « Putain » que je trouve si laid à lire ( mon côté vieux jeu sûrement…).

Dans l’ensemble un bon roman, une fin qui donne envie de lire une suite, je ne sais pas si cela est prévu, mais l’auteur ne peut pas nous laisser quitter Nina ainsi… Un beau roman qui vous fera voyager dans Florence, où se mêlent amitié, colère, amour, questionnement, famille, peur, séduction, confiance et force..

Ma notation :

Un beau voyage à Florence en belle compagnie.

Merci aux éditions Librinova pour cette lecture