Archives du mot-clé identité

Les jours où je suis née, Valérie François

005

Quatrième de couverture :

Paul Becker est un homme comblé. Après plus de quinze ans de recherches éprouvantes, il s’apprête à ramener à la maison sa fille Lily-Rose, enlevée au Vietnam quand elle était bébé. Avec son enfant adoré à ses côtés, il pourra enfin recommencer à vivre.
Dans l’avion qui descend vers Paris, Luu-Ly est anxieuse. Elle ne rêve que d’une chose : aller à
l’école. Mais saura-t-elle s’adapter, elle qui n’a connu que la vie dans les champs au Vietnam, une enfance à dissimuler ses cheveux blonds sous son foulard ? Autour d’elle, tous parlent de celle qui l’a élevée comme d’une criminelle, mais dans son coeur, elle restera sa mère. Elle sait que, quelle que soit la distance, leur lien ne se rompra jamais.
Devenue Lily-Rose Becker, va-t-elle pouvoir recoller les morceaux d’une vie brisée ? Parviendra-t-elle à tenir la promesse faite à sa mère Minh Tâm lorsqu’elle était enfant ? Et comment va-t-elle concilier ses deux identités ?

L’avis de Laure :

La couverture de ce roman me parle car nous l’avons pas mal vu passer au moment de sa sortie, pourtant, je me suis plongée dans ma lecture à l’inconnu sans savoir du tout de quoi il allait être question.

C’est l’histoire de 3 bébés et de 2 femmes. Et d’un dramatique concours de circonstances. Au Vietnam, Minh Tâm vit un accouchement dramatique. Et lorsqu’elle arrive avec son bébé dans les bras devant l’hôpital du coin, celui-ci est décédé. Sur place, un autre drame se noue pour une française et ses 2 petites jumelles. Alors Minh Tâm repart avec un autre bébé, Luu-Ly, qui grandira comme une petite vietnamienne malgré ses cheveux blonds…

L’histoire de cette « adoption » est très belle parce que malgré le contexte critiquable, toute la suite n’est que beauté pour la petite fille qui sera toujours aimée pleinement. Elle le sait pourtant par le regard des autres, ses cheveux blonds ne sont pas la norme alors elle les cache… Mais pour Minh Tâm, un beau jour, la vérité vient à éclater. Et Luu-Ly devient Lily, une petite parisienne, elle s’installe à l’autre bout du monde, se découvre une sœur jumelle, un père qui l’adore et une vie de luxe !

On pourrait imaginer bien des drames derrière cette histoire et notamment un refus d’adaptation de Lily, à la vie si cahotique. Pourtant, l’auteure a fait le choix de la douceur et nous révèle si une belle histoire, une histoire qui n’est qu’amour, dans une vie comme dans l’autre. Et Lily n’a alors qu’un objectif : concilier ses 2 facettes, ses 2 pays, ses 2 vies, ses 2 parents. Et c’est vraiment très beau à lire, j’ai beaucoup aimé ce roman.

Un bémol pour moi en revanche dans cette lecture, c’est la couverture, certes très belle mais qui ne représente pas vraiment le contenu du roman, cela m’a fait bizarre après lecture, je n’ai rien reconnu de l’héroïne dans l’image qui est censée la représenter.

Ma notation :

Un très joli roman.

A sa place, Ann Morgan



Quatrième de couverture:

Helen et Ellie sont identiques. En apparence, du moins. Car, si ces jumelles de six ans se ressemblent comme deux gouttes d’eau, elles savent bien qu’elles sont différentes. Helen est la chef, Ellie son ombre. Helen décide, Ellie obéit. Helen invente des jeux, Ellie y participe. Jusqu’au jour où Helen en propose un plus original : intervertir leurs rôles, juste pour une journée. La farce fonctionne si bien que leur propre mère n’y voit que du feu. Et les deux fillettes s’amusent comme jamais. Mais le soir venu, alors que chacune devait reprendre sa place, Ellie, pour la première fois, dit non. Elle veut rester Helen. Pour cette dernière, c’est le début de la descente aux enfers.

L’avis d’Audrey :

Le thème de la gémellité est traité dans de nombreux thrillers. Un thème qui me plait bien souvent, c’est surement cela qui a poussé Laure à m’offrir ce roman.

2 petites filles, Helen et Elie. Elles se ressemblent comme 2 gouttes d’eau, sauf peut-être dans le comportement. L’une est forte et domine quand l’autre est plus fragile et effacée. Un simple jeu d’échange de place va pourtant bouleverser leurs vies et tout changer. Un simple jeu qui n’aurait dû durer que quelques heures, sauf que l’une d’elle ne veut plus rendre sa place. Ellie devient Helen, et Helen devient Ellie à contre cœur. Personne ne la croit, elle devient la menteuse. Commence alors pour elle un véritable enfer, et elle passera toute une vie à essayer de rétablir la vérité et à retrouver son identité.

Un récit très troublant, violent et noir. Comment imaginer que ces petites filles vont pouvoir se construire avec un tel secret. On est vraiment au cœur d’un thriller psychologique très poussé et on assiste en tant que lecteur, impuissant, à la dépression, à la souffrance et aux troubles qui touchent l’une des jeunes filles.

J’ai eu un peu de mal au départ avec la construction du roman pas toujours claire en début de chapitre. On alterne entre les flashbacks sur leur enfance et adolescence et des moments aux présents où l’on découvre comment Helen et Ellie ont évolué avec ce secret. L’ambiance est presque malsaine tout au long du récit et j’avais vraiment envie de vite finir ma lecture pour prendre un peu de recul avec nos deux héroïnes. Le style d’écriture est très addictif, je ne me suis pas ennuyée à un seul moment du roman. J’attendais des réponses, ou un rebondissement qui malheureusement n’est jamais venu. L’auteure nous livre un final assez déstabilisant.

Ma notation :

Un thriller dérangeant et addictif,  dont le final peut perdre le lecteur.