Archives du mot-clé Actus

Rentrée littéraire 2016

Lunatic et moi avons parcouru une partie de toutes ces sorties qui sont attendues pour la rentrée littéraire 2016 et vous proposons ici un petit aperçu des titres qui ont attiré notre attention.

TITRES COMMUNS

Nous avons chacune notre univers et nos envies mais il y a bien des titres qui nous attirent aussi bien l’une que l’autre.

abel

Je sais pas, de Barbara Abel que nous avons déjà lue en duo toutes les deux et qui nous avait bien plu.

Le jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons, la petite Emma disparaît. Son institutrice Mylène finit par la retrouver à la nuit tombante dans une cavité. Piégée à son tour, l’institutrice parvient à hisser la fillette sur ses épaules, laquelle s’échappe et court rejoindre le groupe. Mais Mylène reste introuvable et Emma ne sait pas indiquer où se trouve sa maîtresse.



schmittL’homme qui voyait à travers les visages, de Eric-Emmanuel Schmitt

Une vague d’attentats ensanglante Charleroi. Morts et blessés s’accumulent. On soupçonne des mobiles religieux sous ces actes radicaux. Augustin, jeune stagiaire au journal local, se trouve pris, malgré lui, au cœur des événements. Pour prouver qu’il n’est pas l’idiot que tout le monde croit, il mène son enquête. Pour cela, il possède un don unique : il voit à travers les visages, percevant autour de chaque personne les êtres minuscules — souvenirs, anges ou démons — qui la motivent ou la hantent. Est-il un fou ? Ou le sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l’amener à la rencontre dont nous rêvons tous…

 

LA SELECTION DE LUNATIC

Catégorie « les inévitables »


00001

Riquet à la Houpe d’Amélie Nothomb, je dois être maso car les derniers ne m’ont pas laissé de bons souvenirs, mais depuis 12 ans j’achète son roman du mois d’Aout dans ma librairie de vacances, et je souhaite garder ce petit rituel.

Impatiente également de découvrir les nouveaux romans de Véronique Ovaldé, et de Samuel Benchetrit (qui a choisi d’évoquer le souvenir de Marie Trintignant) ainsi que le recueil de nouvelles du maître de l’épouvante Stephen King.

Catégorie thriller / polar

001

Étonnamment j’ai 2 thriller / policier dans ma liste (en plus de Je sais pas de Barbara Abel en commun avec MadameOurse) :  Là ou elle repose de Kimberley Mc Creight et Le sang du monstre d’Ali Land dont c’est le premier roman.

Catégorie bonus

002

Un titre qui peut surprendre, Le devoir avant tout, un roman de Steevy Boulay… Oui, oui, le Steevy du Loft qui nous présente un roman sur fond de royalisme et de complot.

Et celui qui m’interpelle le plus : Les vies de papier de Rabih Alameddine qui semble être un véritable cri d’amour à la littérature.

 

LA SELECTION DE MADAMEOURSE

Catégorie thriller / polar

003

Parmi mes tentations polar ou thriller il y a, La fille dans le brouillard de Donato Carrisi et Lux de Maud Mayeras deux auteurs que j’ai déjà lus et énormément appréciés. Je découvrirai également avec plaisir Ainsi Fleurit le mal de Julia Heaberlin.

Catégorie romans historiques

004

Dans cette section, je suis attirée par le nouveau Valentine Goby Un paquebot dans les arbres même si je n’ai toujours pas lu le très apprécié Kinderzimmer (un jour, un jour…).  La quatrième de couverture du roman d’Adelaide de Clermont-Tonnerre Le dernier des nôtres m’attire aussi énormément tout comme celle de Les mots entre mes mains de Guinevere Glasfurd. Ces 2 romans me semblent plein de promesses, de voyage, de découverte.  Et enfin, Les élus de Steve Sem-Sandberg où l’auteur aborde une autre facette encore de l’extermination nazie, un thème qui m’intéresse toujours beaucoup.

Catégorie roman contemporain

005

Ici, pas très original mais toujours dans ce qui m’attire, la classique histoire de secrets de familles à travers Daringham Hall : l’héritier de Kathryn Taylor. Un autre roman qui doit être plein de positif et donner le sourire, La tentation d’être heureux de Lorenzo Marone. Je craque aussi pour la magnifique couverture de Calmann Lévy pour Le pacte du silence de Martine Delomme. Oui y a pas que la couverture bien sûr, l’histoire aussi promet de beaux moments de lecture.

Catégorie « les inévitables »

potter

On ne peut pas ne pas parler du retour d’Harry Potter dans une pièce de théâtre où JK Rowling nous conte les histoires du fils du célèbre sorcier. Harry Potter et l’enfant maudit est sorti en version anglaise fin juillet mais étant une quiche en anglais, il me faudra attendre la mi octobre pour la version française.

Et vous, avez-vous déjà repéré des titres qui vous feront craquer ? Nous espérons que cette sélection vous donnera envie ! Pour notre part, nous vous reparlerons au moins de quelques uns de ces titres car Lunatic et moi allons nous offrir l’une à l’autre l’un des romans de notre liste puis nous les chroniquerons ici.

 

Publicités

Mes envies de la rentrée littéraire

Septembre rime avec rentrée littéraire. Cette année c’est pas moins de 589 romans qui sont annoncés, de quoi assouvir mes envies de lecture! Comme chaque année, je découvre avec impatience la liste des romans qui vont sortir dès le mois d’août et dresse alors une petite liste des « indispensables » à acheter, soit par fidélité à certains auteurs, ou alors à la rencontre d’auteur que je ne connais pas encore!

Je partage avec vous les 10 indispensables de ma liste 2015. Peut-être que certains titres vous donneront envie également!

Mon budget livre m’imposerait de m’arrêter à ces 10 titres, mais il n’est pas sûr que je craque au fil de l’automne pour d’autres romans de la rentrée 2015. Et vous, vous attendez la sortie d’un roman particulier?

1:

nothombLe crime du conte de Neuville d’Amélie Nothomb qui met en scène un château, un châtelain, sa femme, son fils et ses deux filles. La facétieuse romancière y mêle la tragédie grecque et les contes pour enfants dans un récit court et d’apparence légère, dans les milieux aristocratiques belges.

2:

ees« Je suis né deux fois, une fois à Lyon en 1960, une fois dans le Sahara en 1989. » Une nuit peut changer une vie.
À vingt-huit ans, Éric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée à pied dans le Sahara en 1989. Parti athée, il en reviendra croyant, dix jours plus tard.

3:

eva« Un soir de l’hiver 1979, quelque part dans Paris, j’ai croisé une femme de treize ans dont la réputation était alors « terrible ». Vingt-cinq ans plus tard, elle m’inspira mon premier roman sans que je ne sache plus rien d’elle qu’une photo de paparazzi. Bien plus tard encore, c’est elle qui me retrouva à un détour de ma vie où je m’étais égaré.C’est elle la petite fée surgie de l’arrière monde qui m’a sauvé du labyrinthe et redonné une dernière fois l’élan d’aimer.
Par extraordinaire elle s’appelle Eva, ce livre est son éloge. »

4:

terre

Un roman sur Blanche, une enfant morte en 1361 à l’âge de douze ans, qui partage sa tombe avec sa vieille âme. La romancière fait alterner les récits de l’une et de l’autre.

5:

funny

Un nouveau roman de l’auteur britannique Nick Hornby qui raconte la vie de l’équipe d’un feuilleton de la BBC.

6:

dicker

On y retrouve le personnage de Marcus Goldgmann l’auteur de La vérité sur l’affaire Harry Québert , qui décide cette fois de raconter l’histoire de sa famille et de nous parler d’un certain drame.

7:

puertolas

Un nouveau roman loufoque de Puertolas: maintenu en parfait état de conservation par les eaux glaciales de la mer du Nord, repêché par un chalutier, puis décongelé, Napoléon Bonaparte revient à la vie au moment des attentats djihadistes de Paris, juste à temps pour sauver le monde…

8:

liv-8414-la-saison-des-bijoux

Jeanne et Bruno partent faire une saison sur la place du village balnéaire de Carri. Ils vendent des bijoux en tant que marchands ambulants. Certains confrères les adouberont tandis que le boss du marché aura des vues sur Jeanne et voudra la posséder avant la fin de l’été, quitte à humilier son compagnon.

9:

 in utero

Journal de grossesse d’un futur père, In utero relate cette aventure intime et universelle, avec ses joies, ses angoisses et ses questions fondamentales. Faut-il se reproduire dans un monde surpeuplé ? Comment faire rire une femme enceinte ? Et surtout, peut-on accoucher en chaussettes ?

10:

AÀ New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Très proches, elles n’ont pas de secrets l’une pour l’autre. C est en tout cas ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d octobre où elle reçoit un appel de l’école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement.

Actualité : à paraître en novembre

Voici un bref aperçu des sorties attendues pour ce mois de novembre.

J’ai voulu oublier ce jour de Laura Lippman

20€ – Editions Toucan

Il y a quelques années, ils formaient une bande d’amis, les meilleurs amis du monde. Mais le temps a passé et ils sont maintenant presque tous mariés, sont pris dans leurs vies de famille et se sont lentement perdus de vue. Jusqu’à oublier même leur terrible mensonge.

Mais quand Gordon, le plus attendrissant de la bande, meurt soudainement, tout s’écroule. Et les soupçons commencent à émerger….

L’appel du coucou de Robert Galbraith
21€50 – Grasset
Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Briscow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.
Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.
De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance.
(Robert Galbraith est un nom de plume utilisé par JK Rowling)
Ainsi résonne l’écho infini des montagnes de Khaled Hosseini
22€50 – Belfond
En Afghanistan, des années 1950 à nos jours, mais aussi à Paris dans les années 1970, en Californie dans les années 2000 et sur une île grecque aujourd’hui. A Shadbagh, un minuscule village agricole, Abdullah, 10 ans, s’occupe de sa petite sœur Pari. Entre les deux enfants, le lien est indéfectible, ce qui leur permet d’oublier la mort de leur mère, les absences de leur père qui cherche désespérément du travail et ces jours où la faim les tenaille encore plus qu’à l’habitude. Un jour, leur père décide de partir pour Kaboul où l’oncle Nabi lui aurait trouvé un emploi et d’emmener Pari avec lui. Abdullah sent qu’il se trame quelque chose. Et de fait, leur père, préférant « couper un doigt pour sauver la main », vend Pari à la riche famille pour laquelle travaille Nabi. Une séparation déchirante qui pèsera sur toute la vie d’Abdullah, même après son exil aux Etats-Unis. La petite Pari oublie et grandit à Paris où sa mère, Nila, trop libre pour la société afghane, s’est enfuie au milieu des années 50. Nabi est resté auprès de Suleiman, le mari de Nila, devenu handicapé suite à un AVC. Des années plus tard, bien après la chute des Talibans, Abdullah n’a pas oublié Pari qui, elle, n’a jamais pu combler une sensation de vide, comme s’il lui manquait quelque chose d’indispensable, dont elle ignorait tout…
La petite fille de la rue Maple d’Elaine Hussey
19€90 – Editions Harlequin
Shakerag, quartier noir de Tupelo, Mississippi. Eté 1955.
C’est sur un air de blues joué à l’harmonica que Billie, dix ans, apprend que sa mère va mourir. Face à l’inacceptable, elle décide alors de braver son entourage et de retrouver son père, un musicien de blues autrefois renommé, mais qui vient de passer plusieurs années en prison, un homme dont ni sa mère ni sa grand-mère ne lui parlent jamais. Pour Billie, c’est la seule façon de défier le sort, et de trouver un nouveau point d’ancrage dans un monde qu’elle voit encore comme une enfant, mais que l’adolescente qui pointe en elle pressent plein de mystères et de dangers. Sans savoir qu’en se lançant dans cette quête elle va faire voler en éclats des secrets enfouis depuis bien longtemps, et faire éclater une vérité bouleversante sur ses origines.
Le secret des Tudors de Steve Berry
21€ – Le cherche midi
Whitehall Palace, 1547. Après un règne marqué par six mariages, un schisme religieux et la confiscation des biens de l’Église catholique d’Angleterre, Henri VIII, deuxième monarque de la maison Tudor, est sur son lit de mort. Quelques heures avant d’expirer, il confie à sa dernière femme un inestimable secret qu’il tient de son père. Londres, 2010. Des archives précieuses sont dérobées dans plusieurs lieux historiques. Quelques semaines plus tard, la crypte de la chapelle royale du château de Windsor, où repose le corps d’Henri VIII, est profanée. Cotton Malone, de passage en Angleterre avec son fils, se retrouve mêlé de près à cette étrange affaire. Qui veut à tout prix percer le secret des Tudors ? Face à Cotton se dresse bientôt une société occulte britannique, gardienne des secrets du royaume, prête à tout pour sauvegarder l’histoire officielle de la monarchie. Le contenu d’un mystérieux manuscrit crypté, écrit par un proche de la reine Elizabeth, dernière des Tudors, se retrouve bientôt au centre de toutes les investigations. De Hampton Court à l’abbaye disparue des frères dominicains, en passant par les anciennes résidences des templiers anglais, Steve Berry nous invite aux côtés de Cotton Malone à un fabuleux voyage historique au coeur de Londres, plein de mystères, d’énigmes et de retournements. Fourmillant de détails passionnants sur l’histoire secrète des Tudors, il tisse un puzzle romanesque diabolique qui fait de cet ouvrage l’un des plus aboutis de la série.
Et tu danses, Lou de Pom Bessot et Philippe Lefait
18€ – Stock
« Et toi, Lou, mon amour, avec quelle violence ressens-tu ces morceaux de vie ? »
Une famille.
Il y a dix-sept ans, tout était là, le désir, la chambre, les biberons et les couches.
Un hasard génétique a mis au premier jour sur le chemin de leur vie commune un invité-surprise. Une singularité qui fait que l’enfant Lou présente « des troubles sévères du langage et quelques difficultés associées ».
La vie est facétieuse : maman fait des livres et papa travaille à la télé.
L’histoire peut commencer.
On y trouvera ce qu’il faut d’efficacité et d’errances hospitalières, d’usines à gaz et de belles solidarités, d’anges gardiens et de crétins patentés, une soeur aux petits soins et beaucoup d’amitiés, quelques mots venus de loin, la langue des signes et le sens du geste, la question de la transmission et celle d’une place à trouver pour chacun. Le chaos et l’amour.
Et il y a Lou et ses yeux bleus, une héroïne rayonnante qui a révolutionné leur quotidien. C’est à elle qu’une mère et un père adressent ce dialogue.
Sixtine de Caroline Vermalle
18€ – Hachette black moon
Egypte, aujourd’hui. Le monde entier s’émerveille et les égyptologues jubilent car Nefertiti vient de livrer un nouveau secret. Simultanément, la grande pyramide de Khéops est le lieu d’une découverte macabre. Une jeune femme de 22 ans est retrouvée, presque morte, dans une chambre dont les scientifiques ignoraient jusqu’à l’existence. A son côté repose la dépouille de son mari. Or, rien ne permet de penser que le tombeau royal a pu être ouvert depuis la pose de la dernière pierre il y a… 4000 ans. Rien, hormis une petite fente à peine assez large pour laisser passer un souffle d’air. Le cadavre de la pyramide est celui de Seth Pryce, un milliardaire américain. Quelques semaines plus tôt, il avait épousé à grands frais une jeune femme de toute beauté. Mais la rescapée de Khéops n’a plus rien en commun avec la créature de rêve dont les tabloïds firent alors leur une : ses cheveux ont viré au gris, ses yeux à un vert inhumain, et son corps ferait pâlir d’envie un squelette. Un tatouage en croix orne le bas de son ventre, dont Jessica Desroches-Pryce ne se rappelle pas l’origine. En fait, Jessica Desroches-Pryce ne se souvient de rien, si ce n’est de son prénom : Sixtine.
Coups de foudre de Mélanie Rose
21€ – Archipel
Alors qu’elle promène son chien, Jessica Taylor, une jeune célibataire d’Epsom, est frappée par la foudre.
Elle survit miraculeusement mais, quand elle se réveille à l’hôpital, il semble qu’elle a changé d’identité. Tout le monde en effet la prend pour une certaine Lauren Richardson, épouse de Grant et mère de quatre enfants, qui elle aussi a été touchée par la foudre.
Qui est-elle vraiment ? Lauren ? Ce qui signifierait alors qu’elle a perdu la mémoire et se souvient du passé d’une autre. Ou Jessica ? Mais comment expliquer alors le fait incroyable qu’elle ait intégré le corps d’une autre ?
Quoi qu’il en soit, la jeune femme n’a d’autre choix que d’endosser sa nouvelle identité et de vivre la vie de Lauren. Peu à peu, elle se glisse dans sa nouvelle peau. Son comportement surprend ses proches et, bien vite, elle découvre un secret qui menace l’équilibre familial…
Après la fin de Barbara Abel 
18€50 – Fleuve noir
Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux… Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique… Si Milo n’était pas leur fils adoptif. Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison. Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans. Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée. Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans… La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là. Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ? Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?
Du côté des sorties au format poche :

Le prisonnier du ciel de Carlos Ruiz Zafon
7€20 – Pocket
Barcelone, Noël 1957. À la librairie Sempere, un inquiétant personnage achète un exemplaire du Comte de Monte Cristo. Puis il l’offre à Fermín, accompagné d’une menaçante dédicace. La vie de Fermín vole alors en éclats. Qui est cet inconnu ? De quels abîmes du passé surgit-il ? Interrogé par Daniel, Fermín révèle ce qu’il a toujours caché. La terrible prison de Montjuïc en 1939. Une poignée d’hommes condamnés à mourir lentement dans cette antichambre de l’enfer. Parmi eux Fermín et David Martín, l’auteur de La Ville des maudits. Une évasion prodigieuse et un objet volé… Dix-huit ans plus tard, quelqu’un crie vengeance. Des mensonges enfouis refont surface, des ombres oubliées se mettent en mouvement, la peur et la haine rôdent.
(Ce roman est le 3ème tome de la saga Le cimetières des livres oubliés)
Promenade avec les hommes d’Ann Beattie
5€20 – Points
Jane, brillante diplômée de Harvard, quitte la ferme du Vermont où elle vivait avec Ben, pour s’installer à New York avec Neil, un homme marié et beaucoup plus âgé qu’elle. Il décide de prendre en main son éducation et quitte sa femme. Le couple mène une vie heureuse, jusqu’à ce que Jane apprenne la mort de Ben. Peu après, Neil lui annonce qu’il va « disparaître ». Jane se retrouve seule avec sa colère et ses doutes.
Un café maison de Keigo Higashino
8€70 – Babel noir
Ayané Mashiba a décidé de tuer son mari, qui meurt bientôt empoisonné. La police fait d’elle la principale suspecte, mais comment a-t-elle pu agir à plus de mille kilomètres de la victime ? Ce roman faussement simple a obtenu en 2005 le prix Naoki, l’un des plus prestigieux au Japon.
Le lac des rêves de Kim Edwards
7€60 – Le livre de poche 
(…) À vingt-neuf ans, Lucy Jarrett se trouve à un tournant de sa vie : doit-elle s’engager auprès de son fiancé Yoshi, et accepter la vie qu’il lui offre au Japon ? Ou doit-elle cesser de fuir son passé et retourner près des siens dans son Amérique natale ? Car depuis plus de dix ans, Lucy est hantée par la mort tragique de son père. Comment ce pêcheur averti a-t-il pu se noyer ? N’aurait-elle pas pu empêcher ce drame ? Alors qu’elle retourne dans sa maison d’enfance, les souvenirs se réveillent et de douloureux secrets se dévoilent… Lucy saura-t-elle surmonter les blessures du passé et percer les mystères de son histoire familiale, pour pouvoir, enfin, reprendre sa vie en main ?
Jésus l’homme qui était Dieu de Max Gallo
7€20 – Pocket
Au pied de la croix dressée sur le mont Golgotha, Flavius, le cen­tu­rion romain chargé de mener le sup­plice, regarde Jésus de Nazareth ago­ni­ser en silence. Autour d’eux réson­nent des cris de haine, des raille­ries, mais aussi des priè­res et des larmes. Et quand le condamné meurt et que le ton­nerre déchire le ciel, naît en Flavius une question lan­ci­nante : et si cet homme était vrai­ment le fils de Dieu ? Chargé par Pilate de sur­veiller les « onze fous et quel­ques femmes » qui se disent les dis­ci­ples de Jésus, le cen­tu­rion part sur les traces de l’homme qui était Dieu, nous emme­nant avec lui dans le péri­ple bref et intense de ses trente-trois ans d’exis­tence ter­res­tre. Un récit exceptionnel, tout en rete­nue, en ques­tion­ne­ment et en émotion.

Actualité : à paraître en octobre

Voici quelques uns des titres que vous pourrez découvrir chez votre libraire en octobre.
Les micro humains de Bernard Werber
22€ – Albin Michel
[…]Composée de chercheurs et de militaires, la société française Pygmée Prod commercialise les services d une nouvelle race d humains créée de toute pièce : les Emachs, des femmes et des hommes ne dépassant pas 17 cm. Ces êtres réduits servent sur la planète entière à diverses tâches : leur petite taille et la minutie de leurs gestes font des merveilles ; certains se sont même illustrés dans des actes héroïques. Tout pourrait continuer ainsi, si un fait divers sordide ne venait tout bouleverser. En Autriche, un adolescent se filme en train de torturer trois de ces Emachs. Sur internet, la vidéo fait un buzz.
Le Dr Wells, à l origine du projet, prend alors conscience que ses créatures ne sont pas considérées comme des êtres humains. Il milite activement pour que les grands de ce monde changent leur point de vue sur ces minis humains et leur donnent des droits. 
De leur coté, les Emachs prennent le maquis et entrent en résistance…
Beautiful stranger de Christina Lauren
17€ – JBZ
Après avoir suivi les aventures de Bennett et Chloé dans Beautiful Bastard, voilà maintenant l’histoire de Sara Dillon, une amie de notre précédente héroïne et du séducteur anglais, Max Stella, rencontré à New York.
En rompant avec son petit ami infidèle, et filant s’installer à Manhattan, Sara a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail, nouvelle vie et nouvelle attitude : les hommes c’est fini, au moins pour une relation durable.
À peine arrivée, elle va pourtant tomber sur un superbe spécimen masculin d origine britannique, Max Stella, connu du tout New York pour son amour des femmes. Jamais une seule n’a su le retenir. Jusqu’à Sara, et les photos coquines qu’elle le laisse prendre d’elle, il ne s’était jamais posé la question de construire un couple.
Face au charme viril de Max, Sara sait que finalement elle ne renoncera pas à tous les plaisirs que les hommes peuvent lui offrir…
Cinq jours de Douglas Kennedy
22€50 – Belfond
Dans le Maine, de nos jours. 
A 42 ans, Laura Warren sent qu’elle est à un tournant de sa vie. Depuis quelques temps, cette technicienne en radiographie, au professionnalisme et au sérieux loués par tous, se surprend à être de plus en plus touchée par la détresse de ses patients. Elle ne trouve pas beaucoup de réconfort à la maison : son mari est sans emploi depuis 19 mois ; son fils, artiste dépressif, se morfond depuis sa rupture amoureuse et sa fille s’apprête à partir à l’université. 
Aussi voit-elle dans cette conférence à Boston une parenthèse bienvenue, sans imaginer que ces quelques jours vont bouleverser à jamais son existence… 
Richard Copeland est lui aussi en pleine confusion. A l’étroit dans un mariage contracté par dépit plus que par amour, incompris par une femme devenue de plus en plus distante, frustré professionnellement et connaissant de grandes difficultés avec son fils, un garçon brillant mais psychologiquement très instable, il rêve de s’échapper. 
Entre ces deux esseulés, une folle passion, un aperçu du bonheur, un avant-goût de liberté. Une autre vie serait-elle possible ? 
Et pourtant… Et si, finalement, la plus grande peur de l’homme était d’accéder au bonheur ?
Et soudain tout change de Gilles Legardinier
19€50 – Fleuve noir
Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d’avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie.
A quelques mois du bac, tous se demandent encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu’avant l’été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie… Du meilleur au pire, avec l’énergie délirante et l’intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur…
Tout l’amour de nos pères de Christian Signol
21€50 – Albin Michel
Pour garder la mémoire de leurs aïeux, quatre descendants d’une même famille, les Marsac, vont prendre la plume. Chacun témoigne de l’âpre combat pour conserver le « Grand Castel », domaine au coeur de la Dordogne, malgré les tragédies qui ont tourmenté l’Histoire de France, depuis la Révolution jusqu’à la guerre d’Algérie apparaîtront ainsi Napoléon, Louis XVIII, Charles X, Napoléon III, jusqu’à Charles de Gaulle.
C’est Pierre, enfant trouvé et adopté dans une famille de propriétaires terrien, qui confie le premier le récit de sa vie. Albine, Aurélien et Ludivine reprendront son journal. Ils ont en héritage un fort patriotisme qui les poussera sur les champs de batailles. Les narrateurs meurent et laissent leur place à d’autres. Portés aussi par l’amour de leur prochain, ils se formeront à la médecine, luttant contre l’ignorance, les préjugés, la malnutrition, les problèmes d’hygiène et la dureté des moeurs d’antan.
Quatre voix vibrantes, quatre destins hors du commun, seul demeure le Grand Castel auquel tous sont viscéralement attachés, malgré la marche des siècles qui va bouleverser les moeurs et les mentalités d’une France jusque-là figée dans le temps.
Avec vue sur le lac de Susan Wiggs
19€90 – Editiions Harlequin
Etudes brillantes, parcours professionnel sans faute… Sonnet Romano s’efforce chaque jour de gagner la reconnaissance d’un père dont elle est « l’erreur de jeunesse », la fille illégitime. Une vie parfaite et sans vagues qui a un prix : Sonnet ne se sent jamais à sa place… Mais voilà que le vent se lève en ce début d’été. Une nouvelle bouleversante pousse Sonnet à tout quitter — son poste à l’Unesco et la mission prestigieuse qu’on lui offre à l’étranger —, pour rentrer s’installer au lac des Saules, où elle a grandi. Là-bas, une épreuve l’attend. Une épreuve, mais aussi la chance inestimable d’une nouvelle existence. Portée par l’amour inconditionnel de ses amis, de sa mère adorée, de son beau-père qui l’a toujours soutenue, Sonnet va ouvrir les yeux. Sur la nécessité de sortir du carcan des apparences, sur la liberté de faire ses propres choix. Mais surtout sur la naissance de ses sentiments profonds et passionnés pour Zach, l’ami de toujours, l’homme qu’elle n’attendait pas…
Dors bien cette nuit de Karen Rose
20€90 – Editions Harlequin
Chicago, mercredi 18 février
Après une longue et épuisante journée de travail, Kristen Mayhew, substitut du procureur de Chicago, fait une horrible découverte en ouvrant le coffre de sa voiture : à l’intérieur, trois caisses contenant des vêtements maculés de sang, des photos de corps mutilés, et des lettres — des lettres qui lui sont directement adressées. Surmontant l’horreur et la panique, Kristen doit se rendre à l’évidence : un tueur a décidé d’abattre les criminels qu’elle n’a pas réussi à mettre derrière les barreaux. Comme s’il pensait avoir pour mission de la seconder. Mais pour Kristen, qui n’a jamais laissé personne accéder à sa vie privée, et à ses secrets, il y a pire. Car très vite, il devient évident que le tueur l’épie. Qu’il sait tout d’elle. Qu’il est proche, tout proche. Pour l’aider dans ce cauchemar qui s’intensifie d’heure en heure, Kristen ne peut qu’accepter l’aide de l’inspecteur Abe Reagan. Un homme qui lui plaît, qui la bouleverse même, mais dont les bras forts et rassurants lui sont définitivement interdits…
Le peigne de Cléopatre de Maria Ernestam
21€ – Gaia
Mari, Anna et Fredrik, trois amis de longue date, ont monté une société au doux nom du Peigne de Cléopâtre. Leur créneau : résoudre les problèmes des gens. Chacun se débat dans sa vie mais apporte ses compétences, qui en jardinage, qui en déco d’intérieur ou en comptabilité, et la PME se développe avec succès. Jusqu’au jour où une vieille dame se présente à l’agence avec une étrange requête : elle souhaite que Le peigne de Cléopâtre élimine son mari.
Du côté des sorties au format poche :
La collection Kledermann de Juliette Benzoni
7€20 – Pocket
Blessé d’une balle en pleine tête devant le château de la Croix-Haute, Aldo Morosini ne doit son salut qu’à l’habileté d’un jeune chirurgien tourangeau qui a su extraire la balle meurtrière. 
Sur son lit d’hôpital, il reste hanté par la dernière image qu’il a perçue avant le terrible coup de feu : sa femme, Lisa, courant se jeter dans les bras d’un inconnu et s’enfuyant à ses côtés. En convalescence chez Mme de Sommières, alors que son couple fait naufrage, il découvre les liens unissant la famille de Lisa et les soi-disant descendants des Borgia. Aldo est alors mis à rude épreuve et les catastrophes se succèdent… Le mal, après avoir envahi le château de la Croix-Haute, semble à présent se concentrer dans une très belle demeure au bord du Lac de Tessin… à moins que ce ne soit dans une simple villa de Nogent-sur-Marne ? Ceux qui se sont juré de l’éradiquer y parviendront-ils sans y laisser de plumes ?
Derniers adieux de Lisa Gardner
7€90 – Le livre de poche
Est-ce parce qu’elle attend un enfant que Kimberly Quincy, agent du FBI, se sent particulièrement concernée par le récit incroyable et terrifiant d’une prostituée enceinte ? Depuis quelque temps, elles sont plusieurs à avoir disparu d’Atlanta sans explication, comme évaporées, et Kimberly est bien la seule à s’en préoccuper. Un serial killer s’attaquerait-il à ces filles vulnérables ? Aurait-il trouvé la clé du meurtre parfait ou s’agit-il de crimes imaginaires ? Sans le savoir, la jeune femme s’enfonce dans le piège tendu par un psychopathe. Comme pour sa mère et sa sœur, victimes autrefois d’un tueur en série, le temps des derniers adieux est peut-être arrivé pour Kimberly…
Un été au Maryland de Nora Roberts
7€70 – Editions Harlequin
Rafe, Jared, Devin et Shane MacKade. Quatre frères profondément attachés à leur famille et à leur Maryland natal, cette région aussi belle en hiver qu’en été, aussi magique recouverte d’un épais manteau de neige que verdoyante sous le soleil. Farouchement indépendants, ces quatre hommes au caractère bien trempé sont décidés à ne jamais renoncer à leur liberté pour une femme. Mais une rencontre va tout changer…
La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry de Rachel Joyce
7€60 – Pocket
Il aura suffi d’une lettre – la lettre d’adieu d’une amie qui se meurt – pour jeter Harold Fry sur les routes d’Angleterre. 
Quelques sous en poche, une paire de chaussures-bateau et l’espoir de la revoir encore une fois…
Cottage après cottage, bocage après bocage, Harold marche, persuadé que, tant qu’il avance, son amie vivra. 
Il marche et repense à sa vie. 
Mille kilomètres parcourus pour que le destin d’Harold Fry rejoigne celui de sa femme, son fils, son amie, et tous ceux qu’il croise sur sa route…
Fête fatale de William Katz
6€90- Le livre de poche
Pour les quarante ans de son mari, Samantha décide d’organiser une grande fête et d’y inviter tous ceux qui ont compté dans la vie de Marty. Elle se lance à la recherche de ses amis d’enfance mais elle a beau chercher elle n’en retrouve aucun. Tout ce que Marty lui a raconté semble en fait n’avoir jamais existé. Samantha se sent de plus en plus mal à l’aise et le comportement de Marty devient vraiment étrange. Quels terribles secrets tente-t-il donc de cacher ? Samantha est-elle en danger ? Seule puis avec l’aide de la police, elle va essayer de résoudre l’énigme.
12:21 de Dustin Thomason
7€60 – Le livre de poche
11 décembre 2012. Alors que se multiplient les graffitis annonçant la fin du monde sur les murs de Los Angeles, le docteur Gabriel Stanton, éminent chercheur au Centre de contrôle des maladies infectieuses, découvre le cas d’un nouveau patient, s’exprimant dans une langue inconnue, dont les symptômes sont terrifiants : insomnie, sueurs, crises d’épilepsie, hallucinations, pupilles minuscules… C’est une maladie à prions, le pire est à craindre… Au même moment, Chel Manu, spécialiste de la civilisation maya, se voit confier par un trafiquant d’antiquités un codex inestimable, vieux de mille ans. Déchiffrer un tel manuscrit serait le couronnement de sa carrière. Mais l’intérêt historique s’efface devant l’urgence, car ce vestige du passé se révèle indispensable pour enrayer les épidémies du présent.
Dernier été à Mayfair de Theresa Révay
8€40 – Pocket
1911. À Londres, les Rotherfield possèdent pouvoir et prestige, mais les années d’insouciance touchent à leur fin. Julian apprend que sa sœur Evangeline est en prison pour avoir réclamé le droit de vote des femmes, tandis que son frère dilettante ne songe qu’à rivaliser avec un aviateur français séducteur et fantasque. La Grande Guerre ébranle toutes leurs certitudes. Et c’est alors aux femmes, parmi les ruines de leurs illusions, de réinventer un monde nouveau.

Actualité : la rentrée littéraire

Voici venu le mois de septembre, les vacances sont finies, vous allez (ou avez déjà) repris le chemin du bureau. Certaines chanceuses sont peut être toujours en vacances.
C’est aussi la rentrée pour la liseuse qui essaiera, chaque début de mois, de vous présenter quelques nouvelles parutions. En septembre, rentrée littéraire oblige, c’est facile !
Nous vous présentons quelques uns des romans qui seront à l’honneur en ce mois de septembre :

La nostalgie heureuse d’Amélie Nothomb

16€50 – Albin Michel

(extrait) Tout ce que l’on aime devient une fiction. La première des miennes fut le Japon. A l’âge de cinq ans, quand on m’en arracha, je commençai à me le raconter. Très vite, les lacunes de mon récit me gênèrent. Que pouvais-je dire du pays que j’avais cru connaître et qui, au fil des années, s’éloignait de mon corps et de ma tête.

Je ne retrouve personne d’Arnaud Cathrine

17€90 – Verticales

Lorsqu’Aurélien Delamare débarque à Villerville un dimanche d’automne pour régler la vente de la maison familiale, il est censé n’y passer qu’une nuit. Ce séjour va pourtant se prolonger et prendre l’allure d’un état des lieux personnel. Face aux fantômes ravivés de l’adolescence, Aurélien interroge son histoire jusqu’à sonder les racines d’une solitude à la fois subie et choisie. Maintenant qu’il est revenu en presque étranger dans son village natal, la question se pose autrement : s’agit-il de retrouver quiconque ou de rencontrer enfin quelqu’un? 


Danse noire de Nancy Huston

21€ – Actes sud

Sur un lit d’hôpital, Milo s’éteint lentement. A son chevet, le réalisateur new-yorkais Paul Schwarz rêve d’un ultime projet commun : un film qu’ils écriraient ensemble à partir de l’incroyable parcours de Milo. Dans un grand mouvement musical pour chanter ses origines d’abord effacées puis peu à peu recomposées, ce film suivrait trois lignes de vie qui, traversant guerres et exils, invasions et résistances, nous plongeraient dans la tension insoluble entre le Vieux et le Nouveau Monde, le besoin de transmission et le rêve de recommencement. Du début du XXe siècle à nos jours, de l’Irlande au Canada, de la chambre sordide d’une prostituée indienne aux rythmes lancinants de la capoeira brésilienne, d’un hôpital catholique québecois aux soirées prestigieuses de New York, cette histoire d’amour et de renoncement est habitée d’un bout à l’autre par le bruissement des langues et l’engagement des coeurs. Film ou roman, roman d’un film, Danse noire est l’oeuvre totale, libre et accomplie d’une romancière au sommet de son art.

La servante du seigneur de Jean-Louis Fournier

14€ – Stock

Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle… 
Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n’est plus la même. 
Elle veut être sainte. 
Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.

A quelques secondes près de Harlan Coben

18€90 – Fleuve noir

A 16 ans, Mickey Bolitar a déjà vécu son lot de tragédies : la disparition de son père, les difficultés de sa mère à surmonter ce choc, l’installation chez son oncle Myron avec qui il ne s’entend pas vraiment. Et le cauchemar ne s’arrête pas là, Mickey et ses amis Ema l’intrépide et Spoon le déjanté se retrouvent mêlés à une affaire de meurtre impliquant leur camarade Rachel… Un choc immense. 
Mickey, qui cherche à comprendre les circonstances mystérieuses de la mort de son père et à découvrir ce qui se cache dans le passé de ses parents, ne peut abandonner Rachel et décide de remonter également la piste de son agresseur. 
Si Mickey n a jamais hésité à se mettre en danger pour venir en aide aux personnes qu’il aime, il se demande comment les protéger alors qu’il ignore d’où vient la menace. Et s’il y a une chose qu’il a appris dernièrement, c’est que la curiosité se paie cher. Mais n’est-il pas déjà trop tard pour reculer ?

La maison des chagrins de Victor Del Arbol

23€50 – Actes Sud

Une violoniste virtuose commande à un peintre brisé le portrait du magnat des finances qui a tué son fils. Elle veut déchiffrer sur son visage la marque de l’assassin. Pour cautériser ses propres blessures, elle ouvre grand la porte de la maison des chagrins dont personne ne sort indemne. Un thriller viscéral qui conduit chaque être vers ses confins les plus obscurs.



Les perroquets de la place d’Arezzo d’Eric-Emmanuel Schmitt

24€90 – Albin Michel

Autour de la place d’Arezzo, où les grands platanes ont été envahis par les perruches et les perroquets, vit une des populations les plus huppées de Bruxelles. S’y croisent, dans un voisinage élégant et contrasté, le fonctionnaire et l’étudiant, le bourgeois et l’artiste, la poule de luxe et la veuve résignée, mais aussi la fleuriste et l’irrésistible jardinier municipal. Des couples, des solitaires, humbles ou orgueilleux, conquérants ou vaincus, comme partout dans le monde. Tous gouvernés par leurs passions, leurs désirs, leurs fantasmes amoureux et sexuels. Jusqu’au jour où leur parvient une lettre, anonyme, identique, mystérieuse, qu’une colombe, et non point un corbeau, leur aurait adressée. Comme une bombe à retardement.
« Ce mot simplement pour te signaler que je t’aime. Signé: tu sais qui. »
Et chacun de s’enflammer, de rêver, d’y voir une promesse, un bonheur attendu, une blague, une menace. On peut imaginer, pour le meilleur et pour le pire, le fatal enchaînement d’espoirs, de déceptions, d’embrouilles et de drames qui s annoncent…

Une part de ciel de Claudie Gallay

22€ – Actes sud

Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa sœur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n’est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse… Dans le gîte qu’elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l’artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n’a rien d’évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d’enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s’écoule, le froid s’installe, la neige arrive… Curtil sera-t-il là pour Noël ?
Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre
22€50 – Albin Michel
Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d’eux.
Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants.
Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l’exclusion. Refusant de céder à l’amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d’une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence… Et élever le sacrilège et le blasphème au rang des beaux-arts.
L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas
19€ – Le dilettante
Un voyage low-cost… dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.

L’échange des princesses de Chantal Thomas
20€ – Seuil
En 1721, Philippe d’Orléans est Régent, dans l’attente que Louis XV atteigne la maturité légale. L’exercice du pouvoir est agréable, il y prend goût. Surgit alors dans sa tête une idée de génie : proposer à Philippe V d’Espagne un mariage entre Louis XV, âgé de onze ans, et la très jeune Infante, Maria Anna Victoria, âgée de quatre ans, qui ne pourra donc enfanter qu’une décennie plus tard. Ce laps de temps permet l’espoir d’un « malheur » qui l’assiérait définitivement sur le trône de France… Et il ne s’arrête pas là : il propose aussi de donner sa fille, Mademoiselle de Montpensier, comme épouse au jeune prince des Asturies, futur héritier du trône d’Espagne, pour conforter ses positions. La réaction à Madrid est enthousiaste, et les choses se mettent vite en place. L’échange des princesses a lieu début 1722, en grande pompe, sur une petite île au milieu de la Bidassoa, la rivière qui fait office de frontière entre les deux royaumes. Tout pourrait aller pour le mieux. Mais rien ne marchera comme prévu. Louis XV dédaigne l’Infante perdue dans l’immensité subtile et tourbillonnante du Louvre et de Versailles ; en Espagne, Mademoiselle de Montpensier ne joue pas le jeu et se refuse à son mari, au grand dam de ses beaux-parents Philippe V et Elisabeth de Farnèse. À la fin, un nouvel échange a lieu, beaucoup plus discret cette fois : chacune des princesses retourne dans son pays…
La grâce des brigands de Véronique Ovaldé
19€50 – Editions de l’Olivier
Quand Maria Cristina Väätonen reçoit un appel téléphonique de sa mère, dont elle est sans nouvelles depuis des années, l’ordre qu’elle avait cru installer dans sa vie s’en trouve bouleversé. Celle-ci lui demande instamment de venir chercher pour l’adopter Peeleete, le fils de sa soeur. Nous sommes en juin 1989, Maria Cristina vit avec son amie Joanne à Santa Monica (Los Angeles). Cela fait vingt ans qu’elle a quitté Lapérouse, et son univers archaïque pour la lumière de la ville et l’esprit libertaire de la Californie des années 70. Elle n’est plus la jeune fille contrainte de résister au silence taciturne d’un père, à la folie d’une mère et à la jalousie d’une sœur. Elle n’est plus non plus l’amante de Rafael Claramunt, un écrivain/mentor qu’elle voit de temps à autre et qui est toujours escorté par un homme au nom d’emprunt, Judy Garland. Encouragée par le succès de son premier roman, elle est déterminée à placer l’écriture au cœur de son existence, être une écrivaine et une femme libre. Quitte à composer avec la grâce des brigands.

Pour finir, nous ne pouvions pas ne pas évoquer une sortie qui est une grande bouffée d’air pur et d’espoir pour nous.

Guide de survie à l’usage des couples infertiles d’Audrey Leblanc et Audrey Malfione

12€95 – Editions Jacob-Duvernet

10 à 15% des couples souhaitant avoir un enfant consultent pour des problèmes d’infertilité. Et pourtant, qu’est-ce qu’on se sent seul quand on apprend qu’on va devoir recourir à la Procréation médicale Assistée (PMA) pour le faire notre môme. Entre les examens intrusifs, le diagnostic qui tombe comme un couperet, la découverte d’un monde ultra-médicalisé où l’humain est parfois oublié, l’incompréhension de l’entourage (qui lui, pond à tour de bras), les traitements qu’il faut mener de front avec sa vie professionnelle, la PMA ressemble à une jungle et nous à des naufragés. Ce guide illustré se propose donc de défricher pour vous le parcours d’un couple infertile dans ce monde un peu flippant qu’est la PMA. Audrey Malfione (les dessins, c’est elle) et Audrey Leblanc (le texte, c’est elle) abordent avec humour et sans tabous les aspects médicaux, sociaux et psychologiques de l’infertilité. Car, oui, on peut !