Archives du mot-clé A. Valogne

Au petit bonheur la chance, Aurélie Valognes

Quatrième de couverture :

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus.
Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un coeur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot.
Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout –, Lucette et Jean vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon.
Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie.
Un duo improbable et attachant pour une cure de bonne humeur garantie !

L’avis de MadameOurse :

Ce roman est le quatrième d’Aurélie Valognes, il était temps que je la découvre. C’est dans les années 60 qu’elle nous emmène à la découverte de Jean et sa mémé Lucette.

Du jour au lendemain, Marie quitte son conjoint et dépose son fils chez sa mère le temps de trouver à s’installer à Paris. Le choc pour le petit garçon de 6 ans, très attaché à sa maman et qui se retrouve dans un lieu qu’il ne connait pas. La situation de sa maman va durer et, semaine après semaine, mois après moi, il va s’acclimater à sa nouvelle vie, faire la connaissance de ses 3 cousins, de la petite voisine, découvrir l’école etc.

Dans ce roman, Aurélie Valognes nous tisse un très joli cadre temporel plein de petites anecdotes des années 60/70, j’ai adoré, page après page, découvrir la vie de cette époque. Je me suis à plusieurs reprises demandé si ma maman, née 2 ans avant Jean avait connu cela aussi. En effet, Jean arrive chez sa mémé qui n’a pas l’eau courante et devra descendre les étages plusieurs fois par jours pour aller faire la vaisselle et ramener de l’eau. Il y a aussi cette anecdote toute mignonne autour du catalogue Bergères de France et il y a surtout l’émergence des inventions qui ont amélioré la vie quotidienne, le frigo, le lave linge, la TV bien sûr, l’époque yéyés, etc. Vraiment, autour de l’histoire de Jean et sa famille, vous allez vous régaler avec cette lecture.

J’ai trouvé cette lecture très plaisante, Jean est bien touchant en petit garçon abandonné par sa maman, en quête de repères, il va finalement s’attacher à d’autres personnes, jusqu’à ce que l’équilibre trouvé vacille de nouveau. C’est une jolie histoire, on est vite pris dans la lecture et soucieux de ce qui va arriver aux personnages.

Ma notation :

Une agréable lecture. Mention spéciale à la balade qui nous est offerte dans les années 60/70.

netgalley-public-notag-md

(Roman lu en partenariat avec Netgalley)