De tes nouvelles, Agnès Ledig

Quatrième de couverture :

Anna-Nina, pétillante et légère, est une petite fille en forme de trait d’union. Entre Eric, son père, et Valentine, qui les a accueillis quelques mois plus tôt un soir d’orage et de détresse.

Maintenant qu’Eric et Anna-Nina sont revenus chez Valentine, une famille se construit jour après jour, au rythme des saisons. Un grain de sable pourrait cependant enrayer les rouages de cet avenir harmonieux et longtemps désiré.

L’avis de MadameOurse :

J’ai été déçue par cette lecture, j’ai retrouvé la plume bien typique d’Agnès Ledig et fait une overdose de philosophie à chaque paragraphe ! Tous les discours en sont truffés, les personnages ne se parlent pas (ou ne pensent pas) comme on le fait dans la vie de tous les jours. A chaque coin de phrase on est dans l’auto analyse et l’évocation de solutions pour le « mieux vivre ». Ce n’est pas réaliste du tout !! On peut avoir des personnages qui ont un attrait pour le développement de soi et qui se posent des questions à un moment donné de leur vie sur les événements qu’il traversent mais …. tous les personnages dont une petite fille de 7 ans non ce n’est pas crédible du tout !

A côté de ça, le monde d’Agnès Ledig est toujours aussi bisounours. Tous les personnages vont trouver un ami qui va leur tendre la main et les aider à avancer dans la vie. Ce serait merveilleux si ce monde là existait mais … ce n’est pas vraiment le cas hein !

Après le négatif, je dois quand même dire que l’histoire reste jolie, que le petit clan dessiné par Agnès Ledig est attachant. Le roman se lit bien, les événements que chacun vit s’enchaînent en douceur, la lecture est fluide. Bon la présentation de l’éditeur qui laisse entendre un dilemme dans la vie de Valentine est un peu bancale au final tellement ce petit caillou dans la chaussure de Valentine m’a paru peu de chose (et il n’est pas au cœur du roman)… Mais voilà, ne vous attendez pas à une intrigue mirobolante, il ne se passe pas grand chose de plus ici que dans la vie de tous les jours.

Ma notation :

Bof ! Je ne suis pas sûre d’avoir envie de lire le prochain Ledig…  En tout cas celui-ci, je l’oublierai vite.

On regrettera plus tard, Agnès Ledig



image

Quatrième de couverture :

Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ?

L’avis de Lunatic :

Je pense qu’Agnès Ledig fait partie des auteurs depuis peu dont j’ai envie de lire le roman dès sa sortie et dont j’attends avec impatience le prochain. Encore une fois, j’ai été conquise par son écriture, sa douceur, et touchée par les personnages du roman..A chaque fois que  je ferme un de ses livres je pense à ses personnages pendant quelques jours encore, preuve qu’ils ont quelque chose de si particuliers qui nous les rendent presque familiers..

Ici on est face à Valentine, institutrice dans un petit village alsacien qui accueille une nuit d’orage Éric et sa fille Anna Nina. Ils vont séjourner quelques jours chez elle en ce mois de juin, des liens vont se tisser, entre Valentine, jeune femme solitaire, hyper active qui rejette les hommes, cette petite fille de 7 ans très intelligente et si attachante, et ce papa que la vie n’a pas épargné niveau malheur. Le roman nous est raconté par la voix de plusieurs personnages, ce qui donne un bon rythme au texte.

En parallèle à leur histoire, on découvre celle de Suzanne dans les années 40, enceinte, femme de résistant qui fuit et se cache grâce à l’aide d’un jeune garçon de 14 ans. Au début on ne comprend pas du tout le lien, l’intérêt de nous narrer cet épisode tragique, puis finalement cela donne des clés pour mieux comprendre l’histoire de Valentine et Éric. C’est un texte plein d’humour, d’amour, d’espoir et qui donne envie de sourire à la vie.

C’est encore une fois une belle réussite. Un beau roman, même si j’ai toujours ce petit goût de trop peu, comme s’il nous manquait un bout de l’histoire. Ce roman appelle vraiment à une suite je trouve.

 

Ma notation :

Un très beau roman. une fois de plus.

Pars avec lui, Agnès Ledig

 

Quatrième de couverture :
Il y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d’un enfant.
Il y a Juliette, l’infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son cœur.
Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s’occuper de Vanessa, sa petite sœur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d’éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent.
Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d’équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre-vingt-quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps.
Cette rencontre accidentelle pourrait bien bouleverser le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s’éloignent sans jamais se perdre.

L’avis de Lunatic :

Dès le départ on s’attache à ces personnages, à Roméo et Juliette. Je me suis retrouvée au fil de ma lecture à haïr le conjoint de Juliette (qui pourrait avoir de la sympathie pour un type qui harcèle et violente sa femme??), à crier à Juliette de fuir loin, très loin.. A éprouver une certaine tendresse pour Vanessa, cette jeune femme si fragile.. Bref, les personnages nous touchent forcément.

Dans cette histoire de rencontre, qui va changer des vies, on retrouve la même atmosphère que dans son roman Juste après le bonheur. C’est triste et beau à la fois. Ça nous bouleverse et nous donne à sourire en même temps.. Pour des raisons personnelles, certains passages du roman ont été très durs à lire, Agnès Ledig sait décrire et trouver les mots pour parler de certaines situations difficiles. Avec cette lecture, on s’interroge sur nos propres choix, sur ce qui appartient à notre destin ou pas… Cette lecture ne peut pas nous laisser indifférente.

J’apprécie particulièrement dans ce roman la narration alternée entre les personnages. Tantôt la voix de Juliette, celle de Roméo, puis Vanessa.. cette façon de faire nous donne des visions différentes sur ce qui se passe dans la vie des personnages. Les chapitres sont courts, on a juste envie de les lire d’une traite. L’écriture est simple, sans fioritures, sans détails inutiles et tellement efficace!

« Pourquoi on m’envoie toutes ces choses à vivre ? J’ai fait quoi de si grave dans une autre vie pour payer autant dans celle-ci ? J’espère que la prochaine sera meilleure. »
 

Ma notation :
Un très beau roman! A lire.

Marie d’en haut, Agnès Ledig

Quatrième de couverture :
A trente ans, Marie a un caractère bien trempé et de la ressource. Lorsque Olivier, lieutenant de gendarmerie, débarque chez elle sans prévenir pour une enquête de routine, elle n’hésite pas à le ligoter pour lui faire comprendre qu’il n’est pas le bienvenu.
Mais cette carapace de femme forte dissimule ses fêlures. C’est grâce à Antoine, son meilleur ami, et Suzie, sa fille, que Marie trouve un sens à sa vie.
Et contre toute attente, Olivier va rejoindre le trio. Entre lui et Antoine, la guerre est déclarée. L’enjeu? Le cœur de Marie.
L’avis de MadameOurse :
J’avais déjà lu le second roman d’Agnès Ledig et me suis plongée dans son premier avec grand plaisir grâce à ma copinaute Lunatic qui me l’a envoyé dans mon lointain pays.
Cette histoire est très belle, une vraie histoire d’amour, un coup de foudre même entre Olivier et Marie. Une histoire pleine d’humour, de légèreté, j’ai beaucoup aimé la petite Suzie, son intelligence, ses questions d’enfant. Une chose m’a un peu gênée dans le début du roman, c’est lorsque Olivier et Marie se racontent leur vie passée, ce n’est pas fait sous forme de dialogue mais plus comme un texte où le personnage raconterait sa vie au lecteur directement en fait. J’aurais préféré que ce soit un dialogue, qu’on ait le ressenti de celui qui écoute en face la vie de l’autre. Mais je chipote hein parce que sinon cette histoire est si belle.
Comme dans pas mal de livres que je lis ces temps-ci, les chapitres sont alternés, Marie raconte puis Olivier et de temps en temps c’est Antoine le meilleur ami qui prend la parole.
Comme dans son premier roman, Agnès Ledig nous plonge dans une histoire émouvante, belle, on s’attache tellement vite aux personnages qu’elle dépeint. Continuez à écrire Agnès, j’attends votre prochain roman avec grande impatience.
Ma notation :
J’ai vraiment a-do-ré. Un peu moins que Juste avant le bonheur mais j’ai quand même fini ma lecture en larmes. 
Vous avez également lu Marie d’en haut ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?