Archives pour la catégorie Rencontre

Rencontre – Guillaume Musso

La semaine dernière, j’ai eu la chance de rencontrer un nouvel auteur, et pas n’importe lequel, juste notre auteur français qui vend le plus de livres : Guillaume Musso ! En témoignent, les 7 de ses romans qui sont chroniqués ici : c’est un auteur que j’aime vraiment lire.

C’est un de mes collègues qui est venu me dire en début de semaine dernière que l’auteur venait dans notre ville et je ne le savais même pas ! Souvent je vois passer les infos sur les réseaux sociaux mais là rien. Je me suis donc vite abonnée à la newsletter de cette grande librairie où il allait être présent afin de ne rien louper de futures actualités. Je me suis arrangée avec mon mari pour qu’il s’occupe ce soir là de nos 2 filles et je suis partie à la dédicace directement en sortant du bureau. J’appréhendais un petit peu la file d’attente qu’il y aurait mais, comme je ne vis pas dans une si grande ville, j’ai eu seulement 30 min d’attente.

Vous allez me demander, et alors il est comment en vrai Guillaume Musso ? Je n’avais pas d’attente particulière, je gardais surtout bien en tête que c’est un auteur qui vend énormément de livres, dont plein de gens sont fans et qu’il enchaîne actuellement les dédicaces de ville en ville. Très honnêtement, cela ne doit pas forcément être rigolo de rencontrer chaque jour 2000 personnes (chiffre au pif), de répondre toujours aux mêmes questions. Et surtout, forcément le temps est compté. Partant de là, je ne m’étais pas fait l’image d’un accueil unique, personnalisé et hyper chaleureux.

Et c’est peut être parce que j’avais cet état d’esprit simple que j’en suis ressortie ravie. Guillaume Musso tend la main à chacune des personnes qui vient le voir, c’est un geste simple mais agréable. Il a d’ailleurs une poignée de main très douce. La douceur justement, c’est le maître mot que je retiens de ma rencontre. Guillaume Musso est très doux : dans son regard, dans sa voix, dans son écoute. Il m’a semblé du coup assez facile à aborder, il est là face à ces lecteurs et je ne me suis pas sentie toute petite, il ne met pas mal à l’aise, on se sent très bien en sa compagnie.

Je lui ai glissé quelques mots sur le blog (si, j’ai osé !), et je lui ai demandé si le travail tout particulier fait sur les couvertures de ses 2 derniers romans était un souhait de sa part. En effet, les couvertures de La jeune fille et la nuit et celle de Un appartement à Paris sont très travaillées et hyper agréables à toucher. Ce sont des objets livres qui sortent de l’ordinaire et qui me plaisent beaucoup, il y a un vrai plaisir à les avoir en main. Et effectivement, comme je m’en doutais, c’est une demande de sa part. Et j’adore ! C’est top qu’il y ait la volonté de livrer non pas juste une histoire mais aussi un bel objet.

Et d’ailleurs, j’ai une pensée pour les personnes qui œuvrent autour de l’auteur, que ce soit pendant le processus d’écriture ou avant et après la parution. Et que j’ai pu voir aussi lors de la dédicace, présents pour organiser les choses. Ce sont les petites fourmis de l’ombre mais bien nécessaires.

Et ma dédicace alors ? Et bien je lui avais amené 2 livres : le tout dernier bien sûr mais aussi un plus ancien, La fille de papier. Je l’ai lu il y a longtemps, avant la création du blog où il n’est donc pas chroniqué mais c’est un qui m’avait particulièrement touché et dont je garde encore aujourd’hui un beau souvenir.

Il m’a signé les 2 livres, en prenant le temps. Et il a une très belle écriture.

En bref, une super rencontre avec l’auteur et la joie de découvrir qui se cache derrière ces livres pour lesquels je suis toujours au RDV.

Publicités

Rencontre – Olivier Norek

En 4 ans de blog, c’est la première fois que je vous propose ici un article rencontre d’auteur. Pourquoi ? Et bien déjà, je ne suis pas parisienne, j’habite une province où il y a forcément moins d’événements de ce genre. Certes je n’habite pas en pleine campagne mais c’est quand même une région « calme » et une grande ville de taille modeste. Et puis je dois dire que je ne recherche pas à tout prix ce genre d’événement, je ne sais pas si je serai du genre à passer 1 heure dans une file d’attente pour obtenir une signature dans un livre. [Mode blasée OFF].

Mais, mais, mais, lorsque j’ai vu sur la page Facebook d’Olivier Norek, qu’il serait en dédicace dans MA ville et qui plus est, à l’espace culturel du Leclerc qui est juste à côté de mon travail, je me suis dit de suite « je DOIS y être ». Parce qu’Olivier Norek est un auteur très agréable dans les échanges qu’on peut avoir avec lui sur les réseaux sociaux. Parce que j’avais pu chroniquer il y a 2 ans Territoires par son biais. Parce que j’ai reçu cette année par surprise Entre deux mondes dans ma boite aux lettres. Parce que Entre deux mondes est un COUP DE COEUR.

Voilà, il ne fallait pas plus de raisons que ça. D’autant qu’en plus de ça, la date et l’horaire de la dédicace collaient aussi bien à ma vie de maman qu’à mon planning de boulot. Alors j’y suis allée. Et j’en suis revenue super contente, avec un big smile de GROUPIE !

La séance de dédicace était précédée d’un débat à l’occasion duquel j’ai pu entendre un homme passionné et passionnant. Très humain, attaché à son métier, simple. Le débat était l’occasion de prolonger la sensibilisation aux thèmes évoqués dans Entre deux mondes et c’est vraiment très intéressant. C’est un roman qui est important pour la prise de conscience et le débat l’est donc tout autant. En particulier, Olivier Norek nous rappelle la chance que nous avons eu de naître en France, pays riche où tout un tas de choses qui font notre confort basique et nous paraissent indispensables ne sont même pas des acquis dans tant d’autres pays du globe. Et puis, à travers son métier de flic (le mot péjoratif me gêne vraiment mais il est devenu tellement usuel…), je trouve qu’il porte beaucoup sur ses épaules. Il y a tant de choses dont je ne me soucie jamais dans ma vie quotidienne qui sont des combats qu’il doit mener jour après jour…

Bref, je ne vais pas retranscrire le débat ici mais vraiment, cette rencontre en valait la peine. N’hésitez pas à aller l’écouter s’il passe près de chez vous.

Puis est venu le moment des dédicaces. Je me suis présentée à lui comme MadameOurse parce que nous avons déjà échangé sur les réseaux sociaux. Et il m’a dit être ravi de me voir, m’a fait une bise chaleureuse et nous avons discuté un petit peu. Comme je n’en doutais pas c’est quelqu’un de très simple, hyper gentil et qui marque un intérêt réel pour ses lecteurs. Je suis plus que ravie de l’avoir rencontré, ces interactions réelles au delà du blog sont vraiment magiques. J’ai obtenu une très belle dédicace qui m’a beaucoup touchée.

Je le redis encore mais jamais je n’aurai pensé que mon chapeau de blogueuse littéraire m’amènerait à tant de belles choses. C’est un vrai plaisir d’avoir le blog, d’échanger autour des livres, de dire ici combien certaines livres nous touchent, nous marquent, nous choquent, nous émeuvent. Et quand le « travail » du blog devient concret ainsi, c’est que du bonheur.

Je redis une nouvelle fois merci à Olivier Norek de s’être déplacé dans ma petite ville, merci pour sa gentillesse, son écoute, sa simplicité. Et, plus que tout, merci pour ses livres. Lisez, Entre deux mondes. Il vous révoltera sans aucun doute mais vous ferez aussi une plongée formidable dans la plus belle humanité qui soit.