Archives pour la catégorie Non classé

Comme une irrésistible envie de chocolat, Dominique Amatulli

008

Quatrième de couverture :

Une irrésistible envie de chocolat. Cette force incontrôlable qui vous pousse à abandonner toute raison pour savourer immédiatement quelques minutes de plaisir exquis… habituellement regrettées par la suite ! Qui pourra résister à la tentation ? Rose ? Heureuse en ménage, elle étriperait volontiers les mères frustrées du comité des parents de l’école qui, tels des vautours affamés, rôdent autour de son mari. Pourtant la nuit, quand son fils ne la réveille pas pour retrouver sa cape de super-héros, elle rêve de l’entraîneur de hockey ultra-sexy de sa fille. Julianne ? Elle pensait vivre un mariage parfait jusqu’au jour où elle découvre que son mari s’envoie en l’air avec une jeune stagiaire qui n’a rien à envier aux actrices de films pornos. Valentina ? Déjà débordée par ses deux fils qui lui en font voir de toutes les couleurs, elle doit faire face à une nouvelle grossesse surprise alors que son mari brille par son absence. Meghan ? Elle multiplie les rencontres désastreuses et finit toujours par noyer son chagrin à coups de comédies romantiques et de cookies aux pépites de chocolat. Entre éclats de rire et crises de larmes, ces quatre femmes cherchent désespérément ce fragile équilibre entre obligations familiales, convenances sociales et épanouissement personnel. Est-il possible de tendre vers cet équilibre ? Sans blesser personne au passage ? Un roman à dévorer sans modération, accompagné d’un petit morceau de chocolat… voire deux… ou peut-être trois !

L’avis de Laure :

Trois femmes, trois amies, trois couples, trois histoires. C’est ce que nous propose Dominique Amatulli à travers ses trois héroïnes : Rose, 2 enfants et épouse du parfait Gabriel, Julianne, qui pensait sa vie toute tracée mais qui va découvrir par hasard ce que cache celui qu’elle a épousé et Valentina, mère de 2 petites tornades, folle amoureuse de Luca qui est pourtant tellement peu là que sa vie de mère au foyer l’épuise. Alors l’idée d’un 3ème bébé, ce n’était pas pour elle.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman choral, comme nombre de contrats à la construction similaire, il a l’avantage de traiter de nombreux thèmes et de nous offrir certains événements et rebondissements qui rendent la lecture bien plaisante. J’ai craint que le destin des personnages ne me semble tout tracé mais finalement, les évidences que je pensais avoir devinées n’étaient pas forcément la finalité, preuve que l’auteure sait conserver un peu de suspense et surprendre ses lecteurs.

C’est un roman sur l’amitié, sur la famille, sur le couple, sur l’amour, sur la maternité. Je me suis attachée à toute la galerie de personnages sans difficulté, j’ai vraiment partagé avec plaisir une petite tranche de leurs vies, vibrant pour les histoires d’amour, ayant le cœur serré à chaque trahison ou la gorge nouée face à certaines difficultés parentales. C’est un roman d’aujourd’hui qui parlera, je n’en doute pas, à nombre d’entre vous.

J’ai envie de vous préciser qu’en lisant ce livre, édité par Librinova, je l’aurais bien imaginé dans la collection Eyrolles romans. Il dégage de la bienveillance et des leçons de vie tout en simplicité qui cadrent bien avec la ligne éditoriale Eyrolles. Alors, si vous aimez leurs romans, pourquoi ne pas découvrir celui-ci ?

Ma notation :

Un joli roman avec lequel j’ai passé un bon moment. Merci à son auteure pour cette proposition de lecture.

Les sœurs de l’océan, Lucy Clarke

006

Quatrième de couverture :

Lorsque Katie apprend la mort de sa sœur cadette, elle ne peut croire à la thèse du suicide. Mia, vingt-quatre ans, joyeuse et insouciante, venait d’entamer un voyage autour du monde avec son ami d’enfance. Comment a-t-elle pu se jeter du haut d’une falaise ? Et que faisait-elle seule à Bali ? Pour comprendre, Katie décide de partir sur ses traces, avec le carnet de voyage de Mia comme seul guide.
De la côte des Cornouailles aux plages idylliques d’Indonésie, Katie découvre une sœur aussi mystérieuse que les circonstances entourant sa mort. Cette recherche de la vérité se transforme en quête initiatique, à mesure que le voyage livre ses secrets sur Mia, leur famille et le véritable motif de ce tour du monde…

L’avis de Laure :

Ce roman était l’un des titres de ma PAL qui me faisait très envie alors j’ai profité du rythme plus calme de l’été pour le découvrir.

Katie va brutalement apprendre le décès de sa sœur, partie en voyage avec son meilleur ami depuis quelques mois pour un tour du monde. L’enquête va vite plonger Katie dans de nombreuses interrogations lorsqu’on lui annonce que sa sœur s’est suicidée. Cela lui parait tellement impossible et pourtant les éléments de l’enquête ne laissent pas trop la place au doute.

Katie va alors s’envoler à son tour sur les traces de Mia, d’un pays à l’autre, accompagnée à chaque étape par le journal de voyage que sa sœur tenait. Et de page en page, à travers le récit que Mia a fait de son voyage, on découvre ce qu’elle a vécu mais aussi toutes ses pensées sur sa vie, sur la relation fragile qui l’unissait à sa sœur, la perte de leur mère, les événements qui ont fragilisé la relation des deux sœurs, etc.

J’ai apprécié cette lecture et en même temps je sais qu’elle ne me marquera pas. Il m’a sûrement manqué le petit truc qui crée l’émotion via l’attachement aux personnages. Mais malheureusement j’ai trouvé Katie assez froide et n’ai pas été émue par le deuil qu’elle traverse. Quant à Mia, je ne me suis pas sentie proche d’elle au cour de ce voyage autour du monde qu’elle démarre. Sans doute parce que ce genre de voyage très roots n’est pas du tout ma tasse de thé mais peut-être fera-t-il rêver certains d’entre vous ? Le final du roman était néanmoins à la hauteur avec une surprise que je n’aurais pas imaginée et le deuil finale de Katie me l’a rendue touchante, j’étais contente de lire qu’elle allait pouvoir repartir positivement dans sa vie.

Ma notation :

Une lecture sympathique mais pas mémorable.

Sélection finale Prix Audiolib 2021

Voilà, après 5 mois d’écoute, de découvertes et de plaisir, l’expérience de juré du prix Audiolib 2021 touche à sa fin. Nous avions 10 livres audio à écouter, dans des genres très variés, d’auteurs français ou étrangers. J’ai aimé la richesse de cette sélection, avec des titres que je n’aurai jamais lus ou écoutés sans ce prix. L’accueil au sein du jury a été très chaleureux et le fait de pouvoir échanger avec les autres membres via un groupe Facebook privé est très enrichissant et rend l’ensemble de l’expérience conviviale. Puis il est toujours intéressant de confronter nos ressentis de lecture, et de constater comme chaque lecteur apprécie différemment un texte.

Nous devions établir un classement sur les 10 titres à l’écoute. J’ai eu du mal à départager les premières places. Je vous laisse découvrir mon classement et n’hésitez pas à cliquer sur les liens pour retrouver mes avis complets.

 

10: Le consentement. Je n’ai pas souhaité lire ce roman. Un thème qui ne m’inspire pas, qui ne colle pas du tout à mes envie lectures. Même dans le cadre d’un prix je ne veux pas me forcer à lire quelque chose que je ne veux pas.

9: Du côté des indiens, un roman que j’ai vite abandonné. Malheureusement, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire.

8: La soustraction des possibles: Une intrigue sous fond d’argent, de banque, de pouvoirs et de sexe. Le comédien Damien Witeka a de suite donné le ton au texte, illustrant parfaitement l’univers froid, cynique et bien particulier du roman.

7: Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs. Sûrement le titre qui m’a le plus surprise et déstabilisée. On y suit David, un ethnologue qui part en pleine campagne pour rédiger sa thèse sur la vie campagnarde. Un mélange de scènes du quotidien, de pensées écrites dans son journal, d’humour. Pourtant j’ai trouvé le temps terriblement long avec cette écoute audio. Tellement que je ne vous en ai même pas proposé de chronique.

6: Dans Taqawan François-Eric Gendron, le comédien qui lit le texte a une voix très envoutante. Il a su donner caractère et force au roman. J’ai découvert l’histoire sociale et politique du Canada, dont j’ignorais tant de choses.

5: Rhapsodie des oubliés : C’est le genre de roman qui touche, qui transperce. Un roman avec des moments de malaise et d’incompréhension, mais dont on ne peut pas rester insensible. Ajoutez à cela la narration pétillante d’Ariane Ascaride et vous passerez un agréable moment de lecture.

4: Le poète. Un roman culte, sorti il y a déjà 25 ans et qui pourtant n’a pas pris une ride. Un thriller plein de suspense et qui ravira les amateurs du genre. Le comédien Benjamin Jungers a vraiment un ton et un style parfait pour les diverses narrations de ce roman à plusieurs voix.

3: Nickel Boys. Avec la voix de Stéphane Boucher, j’avançais péniblement vers la fin du roman. Non par ennui ou désintérêt, mais car ce roman est bien trop dur pour moi. J’ai apprécié les quelques instants de musique, pauses nécessaires dans ce récit. J’ai apprécié la lecture du comédien, très sobre et posée, ce qui me semble indispensable pour cette histoire. Un roman réussi sur un sujet poignant et dur

2: Là où chantent les écrevisses. Quelle narration, quelle voix, et quelle émotion pour nous lire ce roman. Le timbre de Maria du Bled correspond parfaitement au personnage du roman et elle donne vie à l’héroïne , sachant faire passer toute la détresse et la dureté de ce qu’elle va vivre. Une bien jolie surprise encore que ce roman poétique et émouvant, avec la nature en toile de fond.

1: Betty. j’ai été fascinée par cette histoire de famille, sublimement racontée par Audrey D’Hulstère. Son timbre de voix, ses intonations ont rendu le récit captivant. J’aime beaucoup la façon qu’elle a de rendre très vivants les dialogues et les échanges entre personnages. Lire ce roman, c’est accepter d’entrer dans un univers plein de magie, de poésie et de mystères. Mais c’est aussi accepter de se plonger dans la violence et les drames qui vont jalonner l’enfance de notre héroïne. Tout au long du roman, la dureté s’oppose à quelques instants plus lumineux. Un très grand roman, qui marquera chaque lecteur.

L’ensemble des classement du jury a permis de garder 5 titres pour la sélection finale. Alors n’hésitez pas à voter pour l’un d’entre eux s’il figurent dans vos derniers coups de coeur. Rendez-vous sur la page de vote, vous avez jusqu’au 22 aout pour donner votre voix à l’un de ces 5 romans.

Un swap pour l’été

J’ai reçu mardi le swap que nous avons échangé avec @gaelle_ausserre et j’ai été très très gâtée. Voici ce qu’il contenait :

📘Une BD parce que je lui avais dit que j’aime avoir aussi ma petite PAL BD et pas n’importe laquelle, un titre que je ne connaissais pas du tout mais choisi pour moi avec une telle évidence 😍
📗 Un livre mystère mode pavé écrit tout petit que je vais m’empresser de découvrir
📙 Un livre de ma WL Le manoir de Tyneford
📚 4 autres romans (coucou ma PAL ingerable !) : Noces indiennes, Certaines n’avaient jamais vu la mer, Fleurs sauvages, Terre des oublis et un témoignage, Une femme à Berlin.
N’hésitez pas à me dire si vous en avez lus et aimés certains.

Mais il y avait aussi et surtout LE roman de Gaëlle Ausserré, son 3ème. Je l’ai déjà lu et je vous en parle très vite mais il y avait des mots précieux pour moi entre ses pages alors ça a été une vive émotion de le découvrir.

Et parce que les surprises ne sont pas des livres il y avait aussi 2 jolies crayons, des gourmandises, une bougie et une jolie création fait main : une pochette à livre et son MP assorti, créations de @lescousettesdebobinette que j’ai déjà adopté. Je sais pas vous mais il m’arrive facilement de jouer avec le MM en lisant. Et la avec le MP tissu c’est un plaisir de l’avoir sous les doigts. Il en faudrait avec des tissus tout doux, détente garantie ! 😊

Après ce très joli swap, je n’ai qu’une envie c’est d’avoir enfin l’occasion de rencontrer Gaëlle en vrai et de mettre un visage et une voix sur une personne qui est l’une de mes plus jolies rencontres d’Instagram. ❤️

Prix Audiolib 2021

C’est aujourd’hui qu’a été dévoilé la sélection pour le prix Audiolib 2021, ainsi que la liste de blogueurs qui ont pour mission de choisir 5 titres qui seront soumis au jury final des internautes par un vote en ligne du 11 juin au 22 août 2021.

 

Et cette année, je suis ravie de faire partie du jury de blogueurs. Une toute nouvelle expérience littéraire qui s’annonce enrichissante. Le catalogue que propose Audiolib est très varié et ce mode de lecture peut bien souvent amener une nouvelle dimension aux textes. Lire est une chose, mais écouter un roman lu par des voix, des comédiens apporte est une expérience de lecture très différente.

Il me tarde donc de plonger dans l’écoute des 10 titres de la pré-sélection que je vous laisse découvrir ci-dessous.

   

   

    

Au fils des mois à venir, je vous ferai quelques retours d’écoute et on se donne rdv en juin pour vous dévoiler mon Top5 de lecture/écoute et pour la sélection finale.

 

Et vous, aimez-vous les livres audio? En écoutez-vous? Je vous invite à aller jeter un oeil sur le catalogue que propose Audiolib pour vous rendre compte de la richesse de ses publications.