Archives pour la catégorie Soso

Une journée particulière, Anne-Dauphine Julliand

Quatrième de couverture : 

Le 29 février est une date qui n’existe que tous les quatre ans. C’est aussi le jour de naissance de Thaïs – la petite princesse d’Anne-Dauphine Julliand -, atteinte d’une maladie génétique orpheline. Thaïs a vécu trois ans trois quarts. Elle a eu une courte vie, mais une belle vie.
Le jour où le 29 février réapparaît sur le calendrier, Anne-Dauphine s’offre une parenthèse, sans travail ni obligations. Elle veut vivre pleinement cette journée particulière: Thaïs aurait eu huit ans ! Le passé se mêle au présent. Chaque geste, chaque parole prend une couleur unique, évoque un souvenir enfoui, suscite le rire ou les larmes.
Anne-Dauphine Julliand aime à penser qu’il est possible de gravir des montagnes en talons hauts. Elle a le talent de croquer les émotions de tous les jours. Elle nous raconte sa vie, Loïc, ses fils Gaspard et Arthur, mais aussi Azylis, son autre princesse, malade elle aussi.
C’est une leçon de bonheur et une merveilleuse histoire d’amour, qui se lit d’un souffle, le coeur au bord des larmes.
L’avis de Soso :
C’est bien simple, je l’ai débuté et je ne l’ai pas lâché jusqu’à la dernière page… et j’ai vidé une autre boite de mouchoir car c’est évidemment très émouvant. C’est un livre difficile à décrire tellement on a peur d’en dénaturer la fraicheur.
C’est un hymne à la vie et à l’amour. Un livre qui donne également beaucoup d’espoir aux parents ayant perdu un enfant. On arrive à surmonter cette perte, à continuer à aimer la vie même si celle-ci nous a enlevé ce qu’on a de plus cher.
Vous avez également lu Une journée particulière ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?

Deux petits pas sur le sable mouillé, Anne-Dauphine Julliand

 
Quatrième de couverture :
Tout commence sur une plage, quand Anne – Dauphine remarque que sa fille marche d’un pas hésitant. Après une série d’examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d’une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L’auteur lui fait alors une promesse :  » Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d’amour.  » 
Ce livre raconte l’histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu’un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner. Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu’on ne peut pas ajouter de jours à la vie.
L’avis de Soso :

Ce livre m’a totalement fait chavirer. Écrit avec beaucoup de simplicité et surtout tellement d’amour… Quellz famille courageuse ! Cette maman se bat bec et ongles pour préserver sa fille au maximum et lui offrir finalement une très belle vie. Elle tient à merveille la promesse faite à sa fille de rajouter de la vie aux jours. 
A lire avec une boite de mouchoirs sous la main car l’émotion est au rendez-vous. Une belle leçon de vie.
Vous avez également lu Deux petits pas sur le sable mouillé ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?

Le gardien de phare, Camilla Läckberg

Ce roman fait partie d’une série où l’on suit 2 personnages : Erica Falck et Patrik Hedström. Les premiers tomes sont les suivants : 
– La Princesse des glaces
– Le Prédicateur
– Le Tailleur de pierre
– L’Oiseau de mauvais augure
– L’Enfant allemand 
– La Sirène

Quatrième de couverture :

Par une nuit d’été, une femme se jette dans sa voiture. Les mains qu’elle pose sur le volant sont couvertes de sang. Avec son petit garçon sur le siège arrière, Annie s’enfuit vers le seul endroit où elle se sent en sécurité : la maison de vacances familiale, l’ancienne résidence du gardien de phare, sur l’île de Gråskär, dans l’archipel de Fjällbacka. 
Quelques jours plus tard, un homme est assassiné dans son appartement à Fjällbacka. Mats Sverin venait de regagner sa ville natale, après avoir travaillé plusieurs années à Göteborg dans une association d’aide aux femmes maltraitées. Il était apprécié de tous, et pourtant, quand la police de Tanumshede commence à fouiller dans son passé, elle se heurte à un mur de secrets. Bientôt, il s’avère qu’avant de mourir Mats est allé rendre une visite nocturne à Annie, son amour de jeunesse, sur l’île de Gråskär – appelée par les gens du cru “l’île aux Esprits”, car les morts, dit-on, ne la quittent jamais et parlent aux vivants…
Erica, quant à elle, est plus que jamais sur tous les fronts. Tout en s’occupant de ses bébés jumeaux, elle enquête sur la mort de Mats, qu’elle connaissait depuis le lycée, comme Annie. Elle s’efforce aussi de soutenir sa sœur Anna, victime, à la fin de La Sirène, d’un terrible accident de voiture aux conséquences dramatiques…
L’avis de Soso :
J’adore cette série suédoise, je suis les aventures d’Erica et de Patrick depuis le premier tome. C’est donc conquise d’avance que j’ai attaqué ce roman.
On y retrouve tous les personnages tellement attachants, qui tombent et finissent par se relever.  On retrouve aussi la structure alternant l’enquête policière actuelle et l’intrigue qui a lieu dans le Fjällbacka des années 1870.
Quant à l’intrigue, même si on en devine assez rapidement les grandes lignes du dénouement, elle reste menée avec ce qu’il faut de suspense et de rebondissements. On note parfois quelques longueurs, toutefois les quelques 400 pages du livre défilent à toute vitesse!
Ma notation pour ce roman :

Comme je vous l’ai dit, j’étais conquise d’avance et je n’ai pas été déçue! J’attends son prochain roman avec impatience! Je le classerai donc dans la catégorie « j’ai adoré ».

Vous avez également lu Le gardien de phare ? Laissez nous un petit mot pour que votre avis sur le livre soit ajouté sur la fiche. Dès 5 avis de lecteurs, nous pourrons donner une note sur 20 au roman. Alors, dans quelle catégorie classeriez-vous cette lecture : c’est un coup de cœur / j’ai adoré / j’ai aimé / j’ai trouvé que ça se laissait lire / je n’ai pas aimé / je n’ai pas pu le lire en entier ?