Archives pour la catégorie La lectrice de la semaine

La lectrice de la semaine (24)

Bonjour à tous et bon lundi ! Cette semaine, je vous invite à découvrir une copinaute Petit Pingouin Vert. Elle blogue lecture mais pas que ! N’hésitez pas à passer découvrir son blog; en attendant elle se livre ici sur sa vie de lectrice.

La liseuse : Comment t’es venu l’amour de la lecture?

Ça m’est venu très tôt, je crois que dès que j’ai eu l’âge de pouvoir lire, j’ai lu. Mais ce qui m’a vraiment donné envie de lire, c’est les livres qu’on a lu en premier au CP, c’était l’histoire de Ratus ( un rat) et Mina (un chat) , j’en garde un excellent souvenir !

La liseuse : A quel(s) moment(s) de la journée et où lis-tu ?

Je peux lire partout, mais en silence, si il y a de la musique ou la TV je suis incapable de me concentrer sur ma lecture. Je lis à tout moment, sauf… le soir dans mon lit ! Et oui à l’inverse de tout le monde, je n’arrive pas à lire le soir car je m’endors au bout de 2 pages. ( Hashtag Je vieillis)

La liseuse : Tu lis sur papier ou sur écran ?

Les deux. J’adore la liseuse car grâce à l’écran rétro-éclairé ça me fatigue moins les yeux, et elle est si légère a transporter quand je voyage 🙂 Mais je ne quitterai jamais le papier qui sera toujours le premier dans mon coeur !

La liseuse : Où te fournis-tu ? Es-tu inscrite à la bibliothèque ?

J’achète principalement d’occasion, mais je n’achète pas tellement puisque j’ai toujours comme objectif de vider ma PAL. Et comme il y a Noël en Décembre et mon anniversaire en Juin, ma PAL se remplit toute seule avec les cadeaux. Cette année par exemple, je n’ai acheté que deux livres pour l’instant.

La liseuse : Que lisais-tu quand tu étais enfant / adolescente ?

Petite je lisais Ratus et Mina ( comme je l’ai dit plus haut) mais aussi les  » j’aime lire » , surtout Tom-Tom et Nana. Ensuite les Chair de Poules ( une grande fan) puis vers 12 ans, j’ai rencontré Harry Potter qui m’a suivi toute mon adolescence. J’étais aussi très fan des livres de Marie-Aude Murail.

La liseuse : Quels types de livres t’attirent le plus ? Et ceux que tu n’aimes pas ?

Je lis principalement du contemporain, mais je commence vraiment a aimer les policiers et le fantastique. Par contre (désolé les gens) mais je déteste la romance, même si dans un de mes livres contemporains il y a un peu de romance ça me bousille ma lecture ( je n’ai pas d’explications logique à ça, a part que je ne suis pas romantique pour un sou).

La liseuse : Quel est ton rythme de lecture ?

Ca dépend des fois. Je lis en moyenne 50 livres par an. Parfois 2 à 3 par semaine, parfois moins. Ca dépend vraiment de mes humeurs en fait. C’est très aléatoire.

La liseuse : Que lis-tu en ce moment ?

En ce moment je lis Harry Potter et la coupe de feu, et oui, avec d’autres blogueuses on s’est lancé le défi (assez facile) de relire les 7 tomes en un an, et je me replonge dedans avec plaisir.

La liseuse : Un roman que tu n’as pas pu finir ?

En général je me force à les finir, sauf pour … Madame Bovary et Moby Dick, qui m’ont tellement ennuyée que je n’ai pas tenu. Mais bon, je n’ai jamais été fan des classiques.

La liseuse : Quels sont tes auteurs fétiches ?

J’en ai beaucoup je crois, JK Rowling (of course) , Frederic Beigbeder, Douglas Kennedy, Virginie Despentes, Camilla Läckberg, etc.

La liseuse : Quels sont tes romans coup de cœur ?

Question piège ! Il y a en a tellement…

Merci Petit Pingouin Vert de ta participation ! N’hésitez pas à nous faire signe si vous voulez être notre prochaine lectrice de la semaine ! Vous êtes tous les bienvenus.

Publicités

La lectrice de la semaine (23)

Bonjour à tous ! Cela faisait quelque temps que nous n’avions pas mis à l’honneur une lectrice volontaire. Aujourd’hui, c’est avec Mira de La curiosithèque que nous commençons la semaine livresque.

La liseuse : Comment t’est venu l’amour de la lecture ?

Depuis toujours ? Je me rappelle à peine avoir appris à lire… C’est comme si c’était gravé dans mon ADN et que la capacité eût été innée. Mais bien sûr, ça a une origine, tout ça. Je dirais que j’ai eu plusieurs figures de lectrices, qui ont su attiser et entretenir l’envie de lire.

D’abord, il y avait des livres à la maison, car ma maman était une grande lectrice (était, car aujourd’hui, elle préfère les jeux sur téléphone… Consternation ! Si on pouvait déshériter ses propres parents, des fois, hein ?). Tous les samedis, on faisait une virée à la bibliothèque, avant qu’elle nous dépose à la musique, dans le bâtiment d’en face. J’ai le souvenir d’une longue salle, profonde, un peu antique, dont les rais de lumière faisaient apparaître toute la poussière accumulée. Directement à côté de l’entrée, se trouvait un meuble bas à hauteur d’enfant : j’y sélectionnais mes Oui-oui. Ma mère a d’ailleurs tenu le premier point lecture de mon village. Chaque fois qu’elle faisait des achats pour cette petite bibliothèque, on en avait la primeur : c’était Noël.

Ensuite, il y avait cette grand-tante, une petite dame aux cheveux courts et grisonnants, grande marcheuse et grande lectrice, qui m’a aussi beaucoup inspirée.

Enfin, le CDI de mon collège a été pour moi un refuge contre l’incompréhension de mes petits camarades.

La liseuse : A quel(s) moment(s) de la journée et où lis-tu ?

Je lis surtout le soir, dans mon lit. J’ai acheté un excellent coussin de lecture, qui donne l’impression d’être adossé à un vrai fauteuil. Il est confortable et coloré.

Mais quand le soleil refait son apparition, j’adore lire derrière la baie vitrée ou carrément dans un transat dehors, et là, j’y passe mes après-midi…

La liseuse : Tu lis sur papier ou sur écran ?

Les deux, sans discrimination ! J’adore les livres papier, je suis une fétichiste des couvertures et je me drogue aux odeurs des livres. Mais il faut dire que la liseuse est très pratique : entre sa légèreté, son rétro-éclairage (pour le soir, quand la lumière manque, ou au contraire, sous le soleil, quand on est ébloui, c’est bien pratique !), la possibilité de jouer sur la taille et la forme des caractères, le nombre impressionnant de livres qu’on peut y caser (commode quand on part en voyage, indécise sur son type de lectures !).

La liseuse : Où te fournis-tu ? Es-tu inscrite à la bibliothèque ?

Partout où je peux ! Dans les librairies à disposition et à la médiathèque.

Sinon, je vis à la campagne et j’ai parfois besoin de livres particuliers que je veux ABSOLUMENT TOUT DE SUITE ; j’ai donc recours à Amazon ou à tout autre site qui me propose ce que je recherche (Bookdepository, Momox…).

La liseuse : Que lisais-tu quand tu étais enfant / adolescente ?

J’ai été marquée par la lecture imaginaire : j’ai reçu en cadeau un magnifique album, qui s’intitulait Les histoires du Grand Arbre (ou une expression du genre), et que je regrette d’avoir égaré. Sur une page, ou une double page, il évoquait les histoires de différents animaux qui vivaient dans ce Grand Arbre, comme dans un immeuble. Les illustrations étaient magnifiques.

Je me souviens aussi avoir lu quelques livres qui, Ô stupeur, parlait du même univers ! Il se trouvait que j’étais tombée, sans le savoir, sur le tome 1, puis sur le tome 3 du Monde de Narnia !

Je me rappelle aussi avoir été très impressionnée, adolescente, par le roman L’amour à reculons, de Gudule et par Cet amour-là, d’Eve Dessarre. J’avais d’ailleurs télescopé les deux histoires ! Le premier parle d’une histoire d’amour dans le contexte de la séropositivité et le second sur fond de Seconde Guerre Mondiale.

A la médiathèque, j’ai aussi beaucoup emprunté de bandes-dessinées franco-belges, comme les Lucky Luke, les Astérix, les Petits Hommes

La liseuse : Quels types de livres t’attirent le plus ? Et ceux que tu n’aimes pas ?

Tout ce qui touche à l’imaginaire ! Le fantastique, la fantasy, la SF, jeunesse comme adulte. C’est ce qui m’a toujours fait voyager le plus loin !

Ceux que je n’aime pas ? En voilà une belle colle. Je suis très ouverte sur les genres, donc… euh… Je dirais tous ceux qui sont mal écrits, dont l’univers est mal construit et qui me laissent un arrière-goût de carton dans la bouche après lecture.

La liseuse : Quel est ton rythme de lecture ?

Grâce à Goodreads, je sais que je lis un peu plus d’une centaine de livres par an, toutes catégories confondues.

La liseuse : Que lis-tu en ce moment ?

Je me suis lancée sur l’Intégrale du Paris des Merveilles de Pierre Pevel. Une copine, fanatique des romans policiers, était en train de le lire et elle était ravie que l’intrigue associe intrigue policière et fantasy de contes de fée. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre d’essayer de la rattraper. Bon, elle a quand même un tome d’avance sur moi…

La liseuse : Un roman que tu n’as pas pu finir ?

Le seigneur des anneaux ! Je vais me faire tuer par les afficionados de Tolkien, mais je n’ai jamais réussi à aller au-delà des cent premières pages. J’ai lu le traité sur les hobbits, puis le début et chaque fois – car j’ai tenté à plusieurs reprises, j’ai lâché.

La liseuse : Quels sont tes auteurs fétiches ?

Ils changent tout le temps ! Ce que j’aime, c’est la découverte, et ce sont surtout les livres. Mais je peux dire par exemple, que j’aime beaucoup Pauline Alphen, dont les Eveilleurs, une saga de fantasy pleine de poésie, ont été une véritable révélation pour moi ; je sais aussi qu’un livre de Neil Gaiman n’est jamais un mauvais investissement ; enfin, j’apprécié également la plume de Rainbow Rowell, que je trouve délicate et juste.

La liseuse : Quels sont tes romans coup de cœur ?

Ah ! J’ai déjà en partie répondu ! Alors, pour ne pas me répéter, je vais parler des plus récents : j’ai été épatée par l’univers construit et par l’intrigue remarquablement ficelée de La couleur du mensonge, d’Erin Beaty ; j’ai aussi été très remuée par Le syndrôme de la vitre étoilée, de Sophie Adriansen ; la beauté de l’univers du Veilleur des brûmes de Robert Kondo m’a absolument séduite ; enfin, j’ai adoré revisiter le monde du Château de Hurle, de Diana Wynne Jones, qui m’avait marquée dans son adaptation Le château ambulant, du studio Ghibli.

 

 

Merci Mira de ta participation et à très vite pour une nouvelle Lectrice de la semaine. Si vous avez envie de participer, n’hésitez pas à nous contacter !

La lectrice de la semaine (22)

Bonjour à toutes et bon lundi ! Cette semaine, nous commençons en douceur avec une excursion livresque. C’est chez Virginie que je vous propose de nous rendre. Vous pouvez la suivre sur Instagram où elle parle de ses lectures mais pas que…

La liseuse : Comment t’est venu l’amour de la lecture ?

Tardivement… Jusqu’à 15 ans les seuls livres que je lisais hors BD (Lucky Luke, Astérix et Boule et Bill ont bercé mon enfance et un peu plus) étaient ceux imposés à l’école. Et c’était douloureux… Puis un jour j’ai lu un auteur marseillais, Philippe Carrese, et j’ai découvert que lire pouvait être captivant et drôle. Le vrai déclic a été de lire Les Thanatonautes de Bernard Werber, où j’ai réalisé que lire un pavé pouvait être un vrai bonheur, et que parfois un livre apportait nettement plus qu’une simple histoire.

La liseuse : A quel(s) moment(s) de la journée et où lis-tu ?

Dès que j’ai du temps! Au petit déjeuner si je ne travaille pas, dans les transports en communs, si j’ai 5min à attendre avant que ma fille sorte de l’école, le soir en rentrant avant le dîner, et bien sur une fois au lit…

La liseuse : Tu lis sur papier ou sur écran ?

Sur papier uniquement. Je n’ai pas réussi à me décider à investir dans une liseuse. Et puis j’aime le papier, l’objet, l’odeur, et le fait de pouvoir prêter un bouquin!

La liseuse : Où te fournis-tu ? Es-tu inscrite à la bibliothèque ?

Quelques achats à Gibert Joseph principalement, des cadeaux de mes proches, et parfois de bonnes surprises dans les bornes à lire.
Et surtout je suis inscrite à la bibliothèque, à Marseille nous avons la chance d’avoir des bibliothèques avec des fonds de dingue, des bibliothécaires passionnés qui trouve des pépites, et la possibilité de faire des suggestions d’achats.
Honnêtement financièrement je ne pourrais pas lire autant sans ça (surtout que j’ai refilé le virus à ma fille). Ça permet également une vrai liberté : prendre n’importe quel livre qui me tente ou m’intrigue, pouvoir lire un chapitre et le ramener si ça ne le fait pas. J’ai découvert beaucoup d’auteurs que je n’aurais peut être pas acheté de peur de « perdre 15 € » et d’être déçue.

La liseuse : Que lisais-tu quand tu étais enfant / adolescente ?

Comme je l’ai dis plus haut je lisais des bandes dessinées jusqu’à 15 ans. Ensuite j’ai lu Weber, Carrese, beaucoup de Stephen King, Agatha Christie… Et petit à petit j’ai découvert d’autres choses.

La liseuse : Quels types de livres t’attirent le plus ? Et ceux que tu n’aimes pas ?

Je n’aime pas les essais, les histoires vraies tire-larmes (genre Natascha Kampusch et autres récits d’horreur…), et je n’arrive plus à lire de polars où il est question de disparition ou de meurtres d’enfants depuis que je suis devenue maman.
Sinon j’aime tout (Polar, littérature blanche, SF…) il me faut une intrigue, des personnages attachants et du suspense. Si en plus je découvre un univers (réél ou pas) c’est gagné.

La liseuse : Quel est ton rythme de lecture ?

Je lis en gros 60 à 80 livres par an. J’ai toujours un livre en cours, et 10 d’avance! Mon rythme de lecture varie selon la météo (en hiver nous sortons moins, donc je lis plus), et la quantité de travail que j’ai selon les périodes.

La liseuse : Que lis-tu en ce moment ?

Je lis Là où tu iras j’irai de Marie Vareille. Cette année j’ai la chance d’être jurée du prix des lecteurs U en partenariat avec Le livre de poche, et il fait partie de la sélection. C’est un bonheur d’être jurée, j’ai à chaque fois découvert des auteurs que je n’aurais pas choisis spontanément.

La liseuse : Un roman que tu n’as pas pu finir ?

Les romans que je ne finis pas ne me marquent pas… Mis à part Les confessions de Jean-Jaques Rousseau que j’aurais du lire pour le bac Français et que je n’ai jamais réussi à finir! Sinon dernièrement le livre de Sex and the City, généralement j’ai tendance à « m’acharner », à me dire que je vais finir par accrocher, ou qu’il va se passer quelque chose qui va sauver le bouquin.

La liseuse : Quels sont tes auteurs fétiches ?

Il y en a tellement… Je lis systématiquement les livres de Pennac, Franck Thilliez, Maxime Chattam, Olivier Norek, Sire Cédric, Karine Giebel, Bernard Weber, Amélie Nothomb, JK Rowling (HP comme ses polars sous pseudonyme), Jean-Michel Guenassia et Amédée Mallock. J’adore également Stephen King, Camilla Lackberg, Jonathan Kellerman, Debora Crombie, Peter Robisson…

La liseuse : Quels sont tes romans coup de cœur ?

Là aussi c’est difficile de ne pas en citer 30 et d’en parler des heures… Je vais citer mon podium de tout les temps alors.
Les Thanatonautes de Weber et toute la série des Malaussène de Pennac ; quand j’ai une panne de lecture je reprends un de ces livres et ça revient!
La nuit des temps de Barjavel, la plus belle histoire d’amour que j’ai jamais lu, même si L’écume des jours de Vian vient juste derrière.

La lectrice de la semaine (21)

Bonjour à tous et bon lundi ! Ce lundi, on vous emmène découvrir une gourmande de livres : Book’n’cook.

Comment t’es venu l’amour de la lecture ?

L’amour de la lecture me vient depuis toute petite. Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été mordue par la lecture. Par exemple lorsque j’étais en CE1, j’ai malheureusement eu l’appendicite. Ma maîtresse au nom de la classe, m’a offert des livres en cadeaux le temps de l’hospitalisation. Elle savait ma passion de la lecture, déjà ! Enfant, je m’organisais de petits espaces aménagés spécialement pour mes livres…toquée !

A quel(s) moment(s) de la journée et où lis-tu ?

Dès que je peux ! Le matin, l’après-midi, le soir… Ça devient même problématique.

Tu lis sur papier ou sur écran ?

Sur papier ! Je suis une inconditionnelle…sans toutefois être réac, enfin j’espère ! J’ai besoin de sentir, de toucher le grain comme une connexion avec le livre en question. Pourtant, j’ai essayé sur écran pour un partenariat avec un écrivain, mais c’est vrai que ça manque de charme. Je comprends les arguments des pro-liseuses, mais malheureusement ce n’est pas fait pour moi.

Où te fournis-tu ? Es-tu inscrite à la bibliothèque ?

Partout ! J’en achète beaucoup moins en librairie après m’être retrouvé sans emploi donc je chine. Beaucoup. Beaucoup trop selon mon amoureux. Librairies d’occasion, brocantes, échanges et médiathèque. Même le bon coin y passe… c’est pour dire ! Au-delà du prix (plus élevé à la Réunion), j’aime que les livres voyagent, soient passés entre d’autres mains et aient une vie bien à eux.

Que lisais-tu quand tu étais enfant/adolescente ?

Enfant, j’aimais beaucoup lire les « J’aime lire », les éditions Ecole des loisirs, les Disney… Ensuite, je suis passé à la collection « Fais-moi peur » qui me fascinait tout comme les aventures du Club des cinq. Et puis j’ai découvert Les dix petits nègres d’Agatha Christie et là, je suis tombé dans la marmite littéraire. Madame Bovary a fini de me donner le coup de grâce, je n’étais plus qu’une simple lectrice, j’étais passionnée.

Quels types de livres t’attirent le plus ? Et ceux que tu n’aimes pas ?

J’ai des goûts très éclectiques. J’ai d’abord été mordue par le thriller / policier / fantastique, pour ensuite me pencher sur la littérature française et étrangère. Cette année, j’ai découvert l’univers de « science-fiction » et d’anticipation de Margaret Atwood dont je suis littéralement tombée amoureuse. Néanmoins, je ne suis pas très fan de fantasy ni de romance adult.

Quel est ton rythme de lecture ?

Je lis un livre minimum par semaine. J’essaie d’en lire un maximum pour pouvoir alimenter mon blog régulièrement. Mais parfois, j’ai des pannes comme tout le monde… et là la dépression littéraire me gagne !

Que lis-tu en ce moment ?

Image extraite du blog de Book’n’cook

Je lis Papillon de nuit, de R.J Ellory qui m’a été offert dans le cadre des jurés du Prix des Lecteurs des éditions du Livre de Poche 2017.

Un roman que tu n’as pas pu finir ?

Il y en a très peu car, je suis de nature pugnace ! Mais j’avoue que j’ai qu’à plusieurs reprises essayé de lire City on the fire de Garth Risk Hallberg sans succès. Un pavé de près de 1200 pages, intéressant certes, mais dont la plume me piquait les yeux. Il n’était pas pour moi, ça arrive.

Quels sont tes auteurs fétiches ?

Olala quelle question ! Je dirais sans hésiter Stephen King dans un premier temps. Ensuite, Véronique Ovaldé et Carole Martinez qui sont des conteuses nées. J’aime la finesse et la poésie de David Foenkinos et de Cyril Massarotto tout en vénérant l’imagination de Bernard Werber et de Maxime Chattam. Et pour finir, Margaret Atwood évidemment mais aussi Robert Goolrick et Laura Kasischke.

Quels sont tes romans coups de cœur ?

Très difficile de choisir ! Ceux qui se démarquent le plus sont Misery de S. King qui m’a donné des sueurs froides, La cuisinière d’Himmler de Franz-Olivier Giesbert, En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut, L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante, La servante écarlate de Margaret Atwood. Et pour finir, Charlotte de David Foenkinos, Dieu est un pote à moi de Cyril Massarotto, Arrive un vagabond de Robert Goolrick.

Sans oublier Madame Bovary qui est un chef d’œuvre !

La lectrice de la semaine (20)

 

 

Bonjour à tous ! Ce lundi est encore une occasion de plonger dans la semaine en douceur après une excursion dans la bibliothèque de Super Souris.

 

La liseuse : Comment t’est venu l’amour de la lecture ?

Quand j’étais petite, j’ai vite appris à lire. Mais, j’étais pas spécialement attirée par les livres. Lorsque j’étais adolescente, je lisais juste les livres imposées à l’école. Ma mère a donc décidé de me faire lire des romans sur ma passion que j’ai commencé à pratiquer à l’âge de 4 ans.

La liseuse : A quel(s) moment(s) de la journée et où lis-tu ?

Je lis en général le matin et le soir dans le métro parisien. Parfois, je peux aussi bouquiner pendant ma pause déjeuner, mais c’est plutôt rare car je suis souvent dérangée par mes collègues.

La liseuse : Tu lis sur papier ou sur écran ?

Étant toute la journée sur écran, j’essaie de me déconnecter de tout support informatique dès que je le peux. Je lis donc en format papier.

La liseuse : Où te fournis-tu ? Es-tu inscrite à la bibliothèque ?

Je me fournis à trois endroits. Le premier est là où je fais mes courses. J’achète en vrac, au magasin Day by day. La gérante a installé une boîte à livres, basée sur l’échange. Tu peux emprunter, déposer… je trouve le concept génial.
Si je ne trouve pas le bouquin qui me donne envie de lire, j’achète sur Amazon, en passant par le lien BAMP pour que l’association puisse bénéficier des 7%. Le troisième, c’est dans mon cercle amical. J’ai des copines mordues de lecture.

La liseuse : Que lisais-tu quand tu étais enfant / adolescente ?

J’ai pratiqué la danse classique dès l’âge de 4 ans et ce jusqu’à mes 15 ans. Autant dire, j’étais une passionnée. Il y avait un roman d’Anne-Marie Pol qui s’appelait Danse! et qui racontait les déboires d’une jeune fille qui souhaitait intégrer l’opéra de Paris pour devenir danseuse étoile, comme sa maman décédée. Bien sur, elle a eu un chemin parsemé d’embûches, ce qui rendait le roman assez prenant. Il y a quand même eu 40 livres ! Je les ai gardés, parce que ça a une valeur sentimentale à mes yeux aujourd’hui. J’ai moi aussi voulu aller à l’Opéra étant jeune. J’avais même passé le concours d’entrée. J’ai été prise, mais j’ai ensuite fait marche arrière. La passion ou les études, il fallait faire un choix.

La liseuse : Quels types de livres t’attirent le plus ? Et ceux que tu n’aimes pas ?

Je ne suis pas fan des livres de sciences fictions. Tout comme les films d’ailleurs. En revanche, j’adore les bouquins à l’eau de rose, ou bien les thrillers.

La liseuse : Quel est ton rythme de lecture ?

Je lis en moyenne un ou deux livres par semaine. Tout dépend de mon temps de trajet et de ma charge de travail professionnel. Il m’arrive parfois de ramener du boulot à la maison. Peu pratique pour continuer un livre!

La liseuse : Que lis-tu en ce moment ?

Mon patron m’a offert pour Noël le livre de Simone Veil Une vie.

La liseuse : Un roman que tu n’as pas pu finir ?

Il y a un an, mon chéri m’a acheté La fille de Brooklyn de Guillaume Musso. Le format est trop grand. Un peu galère à emmener dans les transports, du coup, le bouquin est posé sur la table du salon et je pense jamais à l’ouvrir.

La liseuse : Quels sont tes auteurs fétiches ?

Je suis fan inconditionnelle de Guillaume Musso. C’est mon chouchou. J’aime beaucoup aussi Marc Lévy.

La liseuse : Quels sont tes romans coup de cœur ?

Lorsque j’ai démarré la PMA, j’ai voulu me renseigner de mon côté sur le parcours. En essayant de chercher des livres, je suis tombée sur Une Vie à t’espérer de Mireille Margarito. Je le lisais dans les transports, et j’ai réussi à pleurer à chaudes larmes car il montre aussi que la PMA c’est pas forcément un happy end et que le couple peut aussi en pâtir.
Je suis également fan de La fille de papier de Guillaume Musso et Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une deRaphaëlle Giordano.

 

 

Merci à Super Souris de sa participation et n’hésitez pas si vous souhaitez participer à La Lectrice De La Semaine, vous êtes tous les bienvenus.