La petite bibliothèque de l’espoir, Kate Thompson

004

Quatrième de couverture :

À Londres, en 1944, la guerre fait des ravages. Les bombardements sont incessants, et entre le black-out et les évacuations quotidiennes, les habitants vivent l’enfer dans un monde de plus en plus incertain et dangereux. C’est pourtant dans ce contexte que Clara a décidé d’ouvrir une petite bibliothèque qui ne ressemble à aucune autre. Au cœur d’une station de métro servant d’abri anti-aérien, des rayonnages s’offrent aux amateurs. Chaque nuit, lorsque les bombes pleuvent sur Londres, les habitants qui s’y réfugient trouvent aussi un peu de réconfort dans la littérature. Peu à peu, cette bibliothèque de fortune où l’on peut aussi boire un thé ou un gin, devient le cœur vivant de cette vie souterraines où Clara se bat pour offrir des livres et, avec eux, un peu de liberté, un répit au cœur du chaos et le courage de braver l’horreur du monde…

L’avis de Laure :

Amour des livres, guerre et survie, entraide, bienveillance et humour : ce sont les ingrédients parfaits de ce roman qui a été un vrai plaisir de lecture.

Et ce roman met en scène un lieu fort insolite, mis en image par Kate Thompson puisqu’il a vraiment existé pendant la seconde guerre mondiale. La bibliothèque londonienne de Bethnal Green a en effet été déménagée vers une station de métro ! Un lieu préservé où chacun pouvait se rendre en étant à l’abri des terribles bombardements qui touchaient la ville. C’est une vraie ville souterraine qu’on découvre à cette occasion, un réseau très organisé qui met aussi à l’honneur un groupe de personnages tellement attachants. Des enfants aux adultes en passant par les personnes âgées, on s’immerge très vite dans l’ambiance.

Clara est la bibliothécaire des lieux, assistée par son amie Ruby. Et toutes deux font le maximum pour faire vivre les lieux et offrir aux habitants cette bouffée d’espoir et d’évasion qui sont cruciales en temps de guerre. On adore parce que c’est l’occasion de parler de livres cultes, parce qu’il y a les critiques sur ce qui doit être approuvé comme une bonne lecture ou ce qui ne l’est pas (oh la romance, non c’est mal !) et puis pour ce groupe de femmes qui nous offre des dialogues désopilants ! Amour et sexe sont souvent au cœur des conversations et via Ruby qui n’a pas sa langue dans sa poche, je me suis beaucoup amusée de lire des femmes libres et audacieuses.

Ce roman m’a forcément fait penser à d’autres (en particulier La librairie des rêves ensevelis ou ma saga chouchou La pension du bord de mer) mais il y a aucune lassitude ou déception à la lecture. Kate Thompson livre une histoire magnifique, pleine de rebondissements et d’émotions et des livres comme celui-ci, je pourrai en lire encore et encore !

Ma notation :

Magnifique ! Ce livre sera sans doute mon coup de cœur du mois.

logo_city_general_jpeg

(Merci à Eric Poupet et City Editions pour cette lecture))

Publicité

Un commentaire sur « La petite bibliothèque de l’espoir, Kate Thompson »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s