Des jours et des vies, Gill Paul

004

Quatrième de couverture :

2016

Confrontée à l’infidélité de son mari, Kitty Fisher quitte Londres pour se réfugier dans le chalet de son arrière-grand-père, aux États-Unis. Là, sur les rives du lac Akanabee, elle découvre un magnifique bijou qui va lui permettre de révéler un secret de famille longtemps caché…

1914

La Russie est au bord de la rébellion, et la famille impériale, les Romanov, fait face à un futur tout aussi terrifiant qu’incertain. La grande-duchesse Tatiana est tombée amoureuse d’un officier de cavalerie, Dimitri, mais les événements vont mettre à mal leur relation naissante ainsi que leurs vies…

L’avis de Laure :

Une fois de plus, je sors une relique de ma PAL, un livre qui n’aurait jamais du accéder au statut de relique, que j’aurais du lire bien avant tant il en valait la peine ! Et pourtant oui, je l’avais depuis 3 ans… Il m’a fait peur car je n’accroche pas toujours avec les romans qui mettent en scène l’histoire russe. Et pourtant, comme j’ai été emballée finalement par cette superbe histoire qui se dénoue sur un siècle !

La partie historique met en scène une histoire d’amour impossible : celle de Tatiana, l’une des filles du tsar et Dimitri, un soldat de la garde. Leur histoire va être compliquée par le début du déclin de la famille Romanov et je ne m’attendais pas à toutes les péripéties et drames qui vont les marquer. La lecture est superbement documentée, on en apprend plus sur les Romanov et la façon dont ils ont été durement emprisonnés. Sans oublier leur destin dramatique bien sûr… Dimitri est un personnage extrêmement touchant, qui va se démener tellement pour les Romanov et pour Tatiana en particulier. Fou d’amour, il est prêt à tout !

Et puis, en 2016, Kitty va découvrir qui était son arrière grand-père, dont elle a hérité d’un chalet aux USA. Elle remonte le fil de sa vie et les secrets de l’histoire familiale dont personne ne lui avait jamais parlé. C’est un roman absolument captivant, la double temporalité a su me charmer comme très souvent dans les romans de ce genre. C’est équilibré et on s’attache aussi bien à Kitty qui reconstruit sa vie qu’à la destinée de Dimitri et Tatiana.

Un sujet en particulier est extrêmement plaisant dans cette lecture, un sujet qui a amené tant de thèses réelles sur la destinée des Romanov puisque leur destin est toujours méconnu. De nombreuses personnes se sont fait passer pour l’une des filles Romanov après la guerre. Ici, l’auteure imagine que l’un d’eux ait pu survivre et on se demande donc tout du long si Kitty a un lien avec cette famille via son arrière grand-père. Cela rend l’enquête encore plus passionnante.

Jamais je ne me serai doutée des derniers détails que l’auteure nous réserve et qui viennent achever l’histoire de la plus belle des façons. Un roman vraiment sublime sur l’amour absolu que je vous recommande vivement !

Ma notation :

Un très beau roman !

Un commentaire sur « Des jours et des vies, Gill Paul »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s