Desenchantées, Marie Vareille

004

Quatrième de couverture :

La disparition de Sarah Leroy, quinze ans, a bouleversé la petite bourgade de Bouville-sur-Mer et ému la France entière. Dans chaque foyer, chaque bistrot, on élaborait des hypothèses, mais ce qui est vraiment arrivé, personne ne l’a jamais su.

Vingt ans plus tard, Fanny revient sur les lieux de ce drame qui a marqué sa jeunesse. Et c’est tout un passé qu’elle avait préféré oublier qui resurgit… Car l’histoire de Sarah Leroy, c’est aussi un peu la sienne, et celle d’une bande de filles qui se faisaient appeler les « Désenchantées ». Une histoire qui a l’odeur des premières cigarettes et du chlore de la piscine municipale, des serments d’amitié et surtout, des plus lourds secrets.

Avec finesse et un vrai sens du suspense, Marie Vareille met à nu les rouages de l’amitié féminine dans un roman d’apprentissage captivant et rempli d’émotion.

L’avis de Laure :

Lorsqu’on connait Marie Vareille et qu’on l’a déjà lue, je crois que la promesse d’un nouveau roman nous séduit sans même savoir de quoi il va être question. En tout cas, cela a été mon cas avec ses Désenchantées que j’ai pris plaisir à découvrir à l’aveugle, sans en lire le résumé.

Et j’ai bien fait car la promesse était à la hauteur de l’attente. Dès le début, on sait qu’on va être emmenés dans un suspense mêlant le présent au passé. Ces années 90 qui ont marqué la disparition de Sarah Leroy. Ces années 90 dans lesquelles on replonge avec ravissement. Parce que j’étais aussi une adolescente des années 90 (comme Marie Vareille), parce que c’est truffé de références aux ados que nous étions, des magazines que nous lisions à la musique dans nos oreilles toute la minute nostalgique y est et c’est un vrai plaisir dans le roman.

Mais le roman ne se contente pas de cela. Outre cette minute nostalgique si savourable, Marie Vareille nous livre une histoire savamment ficelée, surprenante et dont le suspense va nous tenir en haleine jusqu’à la dernière minute. Qu’est-il donc arrivé à ces héroïnes ? Pourquoi n’a-t-on jamais retrouvé le corps de Sarah Leroy mystérieusement disparu ? Est-ce qu’Eric qui est en prison pour ce crime depuis 20 ans a vraiment commis l’irréparable alors qu’il a toujours démenti ?

Peu à peu, on plonge dans ce que ces adolescentes ont vécu. Les thèmes sont forts, ils mettent en avant le féminisme, l’amitié, la sororité mais aussi le poids des injonctions qui peuvent peser sur les adolescentes. Comme vous quand vous le lirez, j’ai été choquée que les choses puissent se passer ainsi, l’histoire est révoltante mais là où elle est si belle c’est dans ce lien amical qui va venir tout sauver, acceptant alors de prendre tous les risques pour l’une d’entre elles. Une franche réussite, Marie Vareille change de registre et nous bluffe ! 

Ma notation :

Une très belle réussite !

Merci aux éditions Charleston pour cette lecture

4 commentaires sur « Desenchantées, Marie Vareille »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s