60 secondes de bonheur, Bruno Combes

bKaUsuPcToWqgZru1pJBRA

Quatrième de couverture :

DEUX ADULTES QUI S’INTERDISENT D’AIMER
DEUX ADOLESCENTS QUI SE DÉCOUVRENT

Décembre 1999, la tempête du siècle dévaste la forêt des Landes.
Au milieu du chaos, Elena et Sébastien tentent de faire face à leur passé. Leurs enfants, Océane et Maxime, malgré les peurs, ne comptent pas renoncer à leurs rêves.

Et si d’un drame pouvait surgir le renouveau et l’espérance ?

L’avis d’Audrey :

Prêt pour un petit retour en arrière? Direction la fin des années 90. Alors que la France entière se prépare à vivre le bug de l’an 2000, le pays est touché par une tempête terrible avec les conséquences dont on se souvient tous. Elena est alors sur les routes landaises pour rejoindre Maxime, son fils, afin de réveillonner en famille. Une visite surprise, pour cette mère qui se consacre essentiellement à son activité professionnelle à Londres. La tempête fait rage, et Elena se trouve en mauvaise posture. Elle va être secourue par Sébastien, un menuisier bourru mais généreux qui va ramener la jeune femme chez lui. Elle va ainsi passer quelques jours avec lui et sa fille, Océane.

Mais la tempête ne gronde pas seulement dans le ciel. Les coeurs et les raisons de nos personnages vont être ébranlés par tout ces événements. Elena et Sebastien, que tout oppose, marqués par des non-dits et des rancoeurs familiales vont doucement se rapprocher. Tout est à portée de main pour eux, et pourtant, ils ne se laissent pas la chance d’être heureux. Le destin va s’en mêler, et l’on se languit d’arriver à la fin de ce roman, souhaitant un happy end pour nos deux personnages.

Un roman tout doux, très bienveillant avec un quatuor de personnages forts et attachants. J’ai beaucoup aimé Maxime et Océane, ces deux ados, qui montrent beaucoup de maturité et d’intelligence. J’ai été touchée par la peur et l’indécision d’Elena. Elle qui assure tant d’un point de vue professionnel, doute tellement d’elle même et refuse d’admettre ce qui ferait son bonheur.

Une histoire qui nous donne envie d’oser, envie de croire en nous, envie de se laisser aller à nos désirs profonds. Chaque chapitre commencent par des pensées, comme des mantra ou pensées philosophiques qui nous invitent à s’interroger. Le titre est intriguant, pourquoi 60 secondes de bonheur? Il va falloir vous plonger dans ce roman pour savoir, et promis, le bonheur que vous procurera ce roman durera bien plus qu’une minute.

Ma notation:

Un roman qui fait du bien, qui fait sourire. Je le referme, avec l’envie d’aller me promener sur les dunes, et de sentir l’odeur des pins, comme un doux refuge ressourçant et apaisant.

Lafon

(Merci à Michel Lafon pour la lecture)

Un commentaire sur « 60 secondes de bonheur, Bruno Combes »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s