La nuit des temps, Christian de Metter

005 

Quatrième de couverture :

Les Expéditions Polaires françaises enregistrent le signal d’un émetteur sous la glace de l’Antarctique…
L’expédition internationale découvre les ruines d’une civilisation disparue depuis 900 000 ans et les scientifiques du monde entier affluent vers le site pour aider à explorer et comprendre. Ils découvrent un objet ovoïde en or de trois mètres de diamètre dans lequel se trouvent en état de biostase un homme et une femme dont les têtes sont recouvertes de casques d’or.
Simon, médecin de l’expédition, décide de procéder au réveil des corps en commençant par celui de la femme, le corps de l’homme montrant des traces de brûlures sur le torse…

La Nuit des temps est un roman pacifiste et assez anarchisant. Russes et Américains, renvoyés dos à dos, travaillent malgré tout ensemble, à l’image de l’effort de dépassement des oppositions nationales, assez répandu dans le milieu des sciences de l’époque. Les savants court-circuitent les décisions des gouvernants. Notre civilisation paraît barbare face au raffinement et à la sagesse des savants des temps anciens, leur savoir immense risquant d’être perdu par la bêtise humaine.

L’avis de Laure :

Je n’ai jamais lu le roman La nuit des temps de Barjavel mais je sais que c’est un grand classique de la littérature française. Découvrir l’histoire en BD est, je l’avoue, la voie de la facilité lorsqu’on a peu d’attirance pour les grands classiques ou la science fiction comme c’est mon cas.

C’est pourtant une histoire qui a interpellé mon esprit scientifique, celle de la découverte, en Antarctique d’un homme et une femme mystérieusement figés dans la glace. Ils sont réanimés sans tarder et la femme va raconter son histoire, d’où elle vient, les savoirs de leur civilisation et comment ils sont arrivés là. Et contre toute attente, j’ai vraiment été prise par son récit, embarquée dans cette autre civilisation et les choix de vie qui ont été les leurs.

L’album est vraiment prenant, dessins et coloris m’ont paru très adaptés à l’histoire et moi qui ne suis absolument pas fan de la science fiction, j’ai apprécié l’univers imaginé par Barjavel. Je ne sais pas si c’est l’effet BD qui en simplifiant le récit me l’a rendu plus agréable. Peut-être. On ne saura pas réellement car je ne poursuivrai pas la découverte avec le roman, ça aurait été chouette bien sûr de comparer mais ça ne m’attire pas. Alors, peut-être que vous avez lu les 2 et que vous saurez nous dire en quoi le roman est plus intéressant à découvrir que la BD ?

Quoi qu’il en soit, j’ai eu la satisfaction d’une belle découverte BD et je saurai à présent de quoi parle le grand classique de Barjavel. Un point positif pour ma culture générale ! Si vous ne l’avez pas lu, vous tenteriez plutôt le roman ou la BD ?

Ma notation :

Une belle découverte.

(Merci aux éditions Phileas pour cette lecture)

Publicité

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s