La maison de l’orchidée, Lucinda Riley

003

Quatrième de couverture :

Wharton Park… Julia Forrester n’a jamais oublié les étés idylliques de son enfance, passés à arpenter la somptueuse propriété où son grand-père prenait soin des plantes exotiques, si rares dans cette région du Norfolk. Aussi est-ce tout naturellement qu’elle vient y chercher refuge après le terrible drame qui a bouleversé sa vie.

Mais si ces terres sont chargées de souvenirs, Julia ne tarde pas à découvrir qu’elles abritent aussi bien des secrets. C’est dans le journal intime tenu dans les années 1940 par son aïeul qu’elle perce peu à peu le mystère d’une histoire d’amour qui a presque détruit le domaine plus de cinquante ans auparavant…

À travers les destins croisés de deux familles ravagées par la guerre, un roman étourdissant entre Europe et Asie, comme sait si bien nous les offrir Lucinda Riley.

L’avis de Laure :

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai découvert ce roman de Lucinda Riley, publié il y a plusieurs années et que Charleston réédite cette année. C’est difficile de la lire en se disant qu’elle n’écrira plus d’histoires comme celle-ci, elle avait un univers bien à elle qui sait chaque fois me conquérir. La maison de l’orchidée ne fait pas exception.

J’ai eu une empathie immédiate pour Julia, cette jeune femme qui tente de se reconstruire après avoir perdu son mari et son petit garçon. On voit d’abord à quel point elle est anéantie et comment ne pas la comprendre ? Et puis, heureusement, elle se raccroche à la vie et on l’accompagne alors avec une très grand joie dans un renouveau. Ce renouveau qui va également l’amener en quête de ses origines, via un journal secret que Kit, propriétaire de Wharton Park retrouve dans le cottage qu’occupaient Elsie et Bill, les grands parents de Julia.

L’histoire est bouleversante et les émotions ne nous sont pas épargnées, ni dans le présent, ni dans le passé. J’ai tout aimé : l’univers de Wharton Park, le passé en Thailande et tous ses mystères, la si belle histoire des orchidées, les toutes aussi belles histoires d’amour et ces personnages toujours exceptionnels. Lucinda Riley sait nous charmer avec des histoires complexes, denses, riches mais oh combien maitrisées.

C’est toujours un arrachement de fermer la page de l’un de ses livres. Ici, le final est vraiment sublime, il nous aide à quitter des personnages que l’on sait alors heureux. Lisez La maison de l’orchidée, vous voyagerez, vous tremblerez avec les personnages, serez émus par les secrets mêlés de ces familles. Au cours de ma lecture, je m’y voyais, comme si j’étais aux côtés de Julia, Elsie, Kit, Bill, Harry, Lidia et tous les autres. Un tel régal que c’est définitivement un livre à classer parmi les coups de cœur. 

Ma notation :

Subjuguant !

Merci aux éditions Charleston pour cette lecture

2 commentaires sur « La maison de l’orchidée, Lucinda Riley »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s