Et si on pouvait tout recommencer, Robert Webb



Quatrième de couverture :

Lorsque Luke, son mari, meurt subitement, Kate a cinquante ans et s’enfonce dans la dépression. Un matin, elle se réveille : elle a dix-huit ans et se souvient de tout. Sa semaine d’intégration à l’université. Son coup de foudre en 1992.

Elle retrouve Luke, l’étudiant qu’elle a connu. Kate sait comment il est mort et qu’il est déjà malade. S’ils tombent à nouveau amoureux, réussira-t-elle à le sauver ? À une condition : pouvoir tout rejouer à l’identique !

L’avis d’Audrey :

Si vous perdiez l’amour de votre vie, l’homme avec qui vous imaginez finir vos jours, comment réussir à continuer sans lui ? C’est ce que vit Kate lorsque son mari meurt prématurément sans crier gare. Alors quand quelques semaines après cette perte, elle se réveille un matin et qu’elle comprend qu’elle est retournée au matin de ses 18 ans, elle saisit cette chance inexplicable pour éviter le drame à venir.

Kate va revivre son passé en tant que jeune femme, mais avec la maturité et l’expérience qu’elle a acquise. Comment revivre à l’identique sa rencontre avec Luke pour ne rien gâcher ?  Quelles décisions prendre pour le sauver et tenter d’éviter sa mort avec les éléments dont elle dispose ? Mais surtout, est-ce qu’en rejouant le passé, elle ne risque pas de modifier le futur ? Un peu comme dans le film Retour vers le futur, quand les personnes sur les photos s’effacent car Marty n’a pas suivi le scénario de la rencontre de ses parents comme il devait.

Un roman très cinématographique, qui regroupe tout pour être adapté sur écran, avec pas mal d’accumulations de scènes par moments invraisemblables qui n’apportent rien de bien intéressant à l’histoire. Le texte mélange histoire d’amour, de deuil, de reconstruction et fantastique avec cette idée de voyage dans le temps. Un procédé qui peut perturber le lecteur, surtout qu’on ne comprend pas trop au départ comment cela a été possible : la force de l’amour peut-être?

C’est assez perturbant la façon dont le chagrin de Kate est décrite par l’auteur. Impossible de ne pas être touché par ce personnage, par sa force et la façon dont elle va se démener pour sauver l’homme de sa vie. J’avoue avoir été un peu décontenancé par la troisième et dernière partie du roman. Je n’ai pas très bien compris le choix de l’auteur pour la fin de son roman. J’imaginais tout autre chose.

Ma notation:

Un roman agréable à lire, qui mêle amour et aventure tout en frôlant la science-fiction. Original et réussi.

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s