[Duo lecture] Doucement renait le jour, Delphine Giraud

Pourquoi ce livre :

(Audrey) Les romans autour d’un secret de famille m’attirent beaucoup en général, donc j’avais très envie de lire cette histoire.

(Laure) J’avais beaucoup entendu parler du premier roman de Delphine Giraud mais n’ai pas eu l’occasion de le découvrir. Cette fois, je me suis laissée tenter.

La couverture :

(Laure) Cette couverture est magnifique et très attractive !

(Audrey) J’aime beaucoup. Puis ce bouquet, clin d’œil évident au métier de Connie.

La quatrième de couverture :

Connie, jeune femme au caractère bien trempé, a réalisé son rêve de devenir fleuriste et gère sa boutique d’une main de maître. Mais le jour où elle découvre une ancienne photo d’elle à côté d’un petit garçon, toutes ses certitudes s’effondrent. Qui est cet enfant ? Acculé, son père lui avoue qu’il s’agit de Mat, son petit frère. Victime d’un accident à l’âge de deux ans, il est resté tétraplégique et communique peu avec le monde extérieur. Connie l’a effacé de sa mémoire. Emportée par son désir de connaître son frère et de rattraper le temps perdu, elle oublie alors une question essentielle: pourquoi ses parents ont-ils préféré lui cacher l’existence de Mat pendant si longtemps ? Elle ignore encore ce qu’il en coûte de remuer le passé…

Après lecture :

(Audrey) Connie est une jeune femme célibataire et solitaire, qui se sent très bien dans sa boutique de fleurs. Son histoire familiale semble compliquée, mais elle n’imaginait pas qu’en cherchant une photo de son enfance, elle allait trouver un frère, dont elle avait complètement oublié l’existence. Suite à de troubles circonstances, ses parents n’avaient rien fait pour préserver sa mémoire à ce sujet. C’est un choc pour Connie, un véritable coup de massue qui remet tout en question dans sa vie.

Quel est son vrai passé ? Pourquoi a-t-elle zappé son frère ainsi, et comment ce dernier, Mat, est-il devenu handicapé à l’âge de 2 ans ? Doucement, les souvenirs remontent et des vérités sont dévoilées.

J’ai des sentiments assez ambivalents avec ce roman. J’ai beaucoup apprécie ma lecture, j’ai aimé le suspense et cette quête de réponses qui amènent pas mal de surprises, mais j’ai eu un peu plus de mal avec le style de l’auteure. Par moments, j’y ai trouvé quelques maladresses, et j’ai eu le sentiment que à d’autres moments, certaines scènes en disaient trop, dévoilant quelques indices nous permettant de comprendre trop facilement quelques éléments clés du passé de Connie et de ses proches.

Mais dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment de lecture en duo avec Laure, où nous avons pu discuter des personnages et du déroulement de l’intrigue.

(Laure) Ce joli roman contemporain m’a fait passer un bon moment. Je me suis vite attachée à Connie dont j’ai aimé l’univers. C’est une jeune femme qui a ouvert sa boutique de fleurs, un cadre qui va égayer une partie du roman et où je me suis sentie bien. Un jour lors d’une balade en forêt, elle tombe nez à nez avec un cycliste, une frayeur qui va la marquer soudainement. C’est assez paradoxal car la scène n’avait rien de dangereux mais cela suscite chez Connie une drôle de réaction.

Très vite, elle va partir sur le chemin des souvenirs de son enfance et se rendre compte qu’elle avait enfoui un pan de sa vie pourtant important. En effet, elle n’a jamais été fille unique, elle a un frère Mat, qui a passé toute sa vie depuis ses 2 ans dans un institut pour personnes handicapées. Choquée, Connie va vite renouer le lien avec ce frère caché qui ne peut plus parler depuis l’accident qui l’a rendu handicapé. J’ai beaucoup aimé la naissance de ce lien entre ce frère et cette sœur. Connie va s’impliquer au côté de ce frère avec une belle énergie et lui fera vivre des moments exceptionnels pour ce jeune homme qui n’est jamais sorti de l’institut où il vit.

Pourtant, peu à peu, alors que la vie de Connie pourrait paraitre douce et équilibrée, des souvenirs lui viennent, il faut qu’elle comprenne ce qu’il s’est passé quand elle était enfant, qu’elle retrouve le chemin vers ses souvenirs. On la suit alors dans une quête à travers laquelle l’auteure évoque quelques sujets forts, celui de l’amnésie traumatique, de la dépression et des secrets.

J’ai aimé l’ambiance de ce roman, ses personnages attachants (comme l’atypique Firmin), j’ai aimé cette héroïne blessée qui va enfin pouvoir se construire et je n’ai rien deviné de ce passé mystérieux. Si au final, la révélation du secret n’a pas été inoubliable pour moi, c’est la belle ambiance de ce roman que je vais surtout garder en tête.

(Merci à Estelle de Fleuve Editions pour cette lecture)

2 commentaires sur « [Duo lecture] Doucement renait le jour, Delphine Giraud »

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s