Les trois vies de Miss Belly, Judith Rapet

Quatrième de couverture :

Célestine, 16 ans, est une jeune fille heureuse : apprentie couturière, elle est particulièrement douée pour inventer de nouveaux modèles. Mais son mariage avec le pâtissier du village est un enfer. Jeune épouse battue et exploitée, elle quitte son mari pour suivre Ferdinand, son nouvel amour, aux États-Unis. S’ouvre alors à eux une vie moderne, dans un pays en plein développement. Célestine développe sa ligne de vêtements, tandis que Ferdinand dirige la succursale d’une usine à Los Angeles. À la disparition accidentelle de son compagnon dans un tremblement de terre, Célestine revient en France retrouver sa patrie et les siens, et démarre une troisième vie, plus rangée, sur le Vieux Continent, où la Première Guerre mondiale ne tarde pas à débuter…

L’avis de Laure :

En un roman, ce livre promettait de suivre 3 vies. Le principe m’a directement attirée tant j’aime suivre les destinées de personnages. Et la vie de Célestine Belly est largement à la hauteur de ce que j’attendais de ce roman.

Rien ne prédestinait Célestine à la destinée qui fut la sienne. Son avenir semblait tout tracé comme celui de toute femme de l’époque : un mariage avec un jeune homme du coin, des enfants et une vie ordinaire. A vrai dire, cet avenir tout simple correspondait totalement au désir de la jeune femme. Aussi, lorsqu’elle rencontre le très attirant Jean, c’est un doux bonheur qui commence. Le mariage sera vite fixé entre les 2 jeunes gens, un bébé est déjà en route. Et dès la nuit de noces, le bonheur conjugal vire au drame. Célestine sait alors qu’il lui faut fuir cet homme, partir aussi loin que possible si elle ne veut pas finir sa vie prématurément.

Et c’est grâce à Ferdinand que la jeune femme pourra fuir cet enfer. J’ai un peu tiqué au passage, le  roman est assez simpliste dans les rencontres amoureuses, un homme croisé par hasard, un regard et une histoire d’amour déjà nouée. Ce n’est pas très crédible mais au final l’important n’est pas là tant la destinée de Célestine a plus à nous raconter. Arrivée aux USA, la jeune femme va pouvoir se consacrer à sa passion pour la couture et en vivra vite très bien, elle amène aux Etats-Unis la mode française et son talent est très demandé. J’ai aimé suivre l’installation de cette jeune française en Amérique, sa découverte de la société (aisée) et plus tard son installation à Los Angeles qui n’est alors qu’une petite ville qu’elle va vite voir se développer.

Ce roman a un cadre historique très plaisant, celui du progrès, où tout semble possible, où l’avenir semble si prometteur par les découvertes progressives qui viennent alléger le quotidien des hommes. Et Célestine sera infiniment heureuse dans cette vie, choyée par son amoureux. Puis vient le temps du retour en France où Célestine est une figure, cette femme atypique qui a quitté son mari du jour au lendemain est de retour en province, dans ses belles toilettes ! Un passage là encore amusant et agréable à lire.

Ce roman vous plaira si vous aimez comme moi les destinées féminines, encore plus quand il s’agit de femmes qui sont totalement à contre courant de l’époque à laquelle elles vivent.

Ma notation :

Une agréable lecture.

A vos claviers !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s